PDA

Afficher la version complète : Réaction aux propos de Serge Hascoët : "Plus de monde ouvert, moins de narration !"



jeffrey-goynes
16/11/2016, 16h47
Bonjour,

Joueur assidu des productions solos d'Ubisoft (Prince of Persia, Assassin's creed, Watch dogs, Far Cry...), je me permets de réagir concernant les récents propos du directeur éditorial Serge Hascoët.
Cette personne soutient donc que les joueurs ne cherchent pas à ce qu'on leur raconte une histoire mais cherchent plutôt à vivre leur propre histoire (puisque selon lui ; tous les joueurs pensent comme lui). La narration et donc les cinématiques seraient inutiles et seraient de plus en plus rares dans les prochains jeux Ubisoft... c'est d'ailleurs déjà le cas (cf Far Cry Primal, Assassin's Creed Unity et Syndicate).

Je ne suis donc pas du tout d'accord avec ce monsieur et, en tant que consommateur, je pense qu'il est utile de le faire savoir.

Si l'on évoque juste vos produits, quels sont les jeux qui ont eu les meilleures succès critiques ; les 3 premiers Assassin's creed ou les 2 derniers ? Les sables du temps ou Far Cry Primal ?
Les joueurs aiment fouiller vos mondes ouverts pour qu'on les récompense avec une bonne histoire et des cinématiques poignantes ou épiques... ce qui manque terriblement dans vos récents jeux. Je n'ai pas encore fait Watch dogs 2 mais j'ai peur d'être très déçu concernant le scénario, et le premier n'était déjà pas au top sur ce sujet.

D'ailleurs, comment cette affirmation pourrait-elle être vraie quand on voit les succès critiques et financiers des The last of us, Uncharted, God of War, Max Payne ? Pourquoi les gens achèteraient ces jeux si ils n'aiment pas qu'on leur raconte des histoires ?

Les exemples que je cite ne sont effectivement pas des open-worlds, mais on pourrait évoquer les Batman Arkham, un Red Dead redemption (qui vous a d'ailleurs bien inspiré pour nous faire chasser tout ce qui bouge dans la plupart de vos jeux, depuis) ou un GTA V... Ces jeux sont des mondes ouverts où l'on est libre de faire ce que l'on veut ou de faire les missions dans l'ordre que l'on veut et où chaque histoire est diablement bien écrite et chaque cinématique est un vrai régal !

Vous voulez que le joueur écrive sa propre histoire ? OK... En quoi c'est incompatible avec un bon travail narratif, une bonne mise en scène ou de la liberté ? Vous n'avez jamais entendu parler de The Witcher, de Mass Effect, de Deus Ex ? Vous piochez dans les mécaniques de jeux de rôles pour tout ce qui est compétence et crafting depuis belle lurette, il serait temps de s'inspirer aussi de leur qualité d'écriture.

On apprend donc avec les propos de Mr Hascoët que la réalisation du prochain Assassin's creed sera orientée par ce constat et qu'on aura donc droit à un superbe monde ouvert qui ne nous raconte que peu d'histoire. Vous vous rendez compte que ce que les gens ont adorés dans les 3 premiers AC, c'est l'histoire et la méta-histoire qu'on nous racontait ?
Tous les fans de la première heure attendent cet épisode comme le messie qui sauvera cette licence qui depuis Black Flag n'a plus grand chose de captivant !
Vous voulez nous montrer votre savoir-faire en nous réalisant de superbes mondes ouvert comme Londres et Paris ? Mais qui aura envie d'y jouer si il n'y a rien d'intéressant à découvrir dans ce monde ? Je n'ai pas joué à The Division mais il y a beaucoup de retour sur le fait qu'il n'y a rien à faire dans votre New York post-apo... Parce qu'on sait qu'il n'y aura aucune histoire à y trouver...

Vu le nombre de jeux Ubisoft que je décortique tous les ans, je peux dire que j'aime vos jeux ; ça ne me dérange pas de faire partie de ceux que l'on traitent de pigeon et qui achètent vos jeux les yeux fermés. Et dans un sens, je suis plutôt content d'ajouter ma petite pierre au barrage anti-Vivendi... Mais la seule chose qui me déplaît dans vos jeux risque visiblement de se dégrader... Et j'imagine donc que For Honor ou Wildlands auront un mode solo sans scénario ; ce sera probablement sans moi.

En se baladant sur les forums, je suis loin d'être le seul à être de cet avis... J'espère que mon coup de gueule sera plus utile ici que sur un site de jeux vidéo lambda.

Bonne continuation à Ubisoft, en espérant que vous continuerez à faire de bons jeux et que vous allez retrouver le moyen de faire de "grands jeux" !

Kingsalt20
23/11/2016, 19h41
Bonsoir, merci de votre réaction à vif.

Personnellement,mon interprétation des propos de Mr Hascoët montre qu'il souhaite obtenir une expérience plus personnalisée du joueur en réduisant un peu la narration. Elle sera toujours présente, mais moins. C'est assez utopique mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura plus de narration à l'avenir.

bloodysugar
22/02/2017, 18h14
Malgré quelques perles par ci par là, Ubisoft n'est pas une boite de prod particulièrement compétente en matière d'écriture d'histoires, mais très engagée dans la production d'opus de licence à la chaîne. Cette déclaration ne fait à mon sens que confirmer la politique Ubi que nous subissons depuis quelques années : du beau, des sorties fréquentes, mais que du creux et du remplissage d'items pour combler les lacunes scénaristiques, et surtout une belle langue de bois pour légitimer ce que n'importe qui d'autre appelle un manque de soin dans l'écriture.

A mon avis, puisqu'il n'y a en fait aucune raison vraiment légitime à cette direction voulue par Ubisoft, ce n'est qu'une question de fric : payer de vrais auteurs, de vrais dialoguistes, du temps de dev pour les cinématiques etc : ça coute un bras. Réduction des frais artistiques = plus de bénèfs. C'est la logique. Sauf qu'à force de nous sortir de la daube de plus en plus creuse à une période post No Man Sky où les joueurs sont de plus en plus réticents à lâcher du fric sans de solides arguments, à mon avis les ventes vont se péter la gueule et la véritable équation apparaîtra : réduction des frais artistiques = moins de bénefs.

EulDave2013
24/03/2017, 13h31
J'espère sincèrement que le prochain Assassin's Creed aura bien au contraire une histoire extrêmement bien travaillée.
Cette licence a justement besoin d'un scénario bien écrit avec des personnages forts et charismatiques pour redorer son blason.
Ceux des deux derniers opus étaient tellement effacés et les scenarii si creux, qu'ils ont fini par justement remettre en question cette licence. C'est vraiment dommage car la modélisation des villes de Paris et de Londres étaient vraiment magnifiques.

J'avoue ne pas comprendre cette direction de délaisser le scénario d'un jeu...

Je ne peux que conseiller à Ubisoft de s'offrir les meilleurs auteurs, ceux qui savent écrire des histoires fortes et captivantes pouvant toucher le public !
Associés au savoir-faire des meilleures équipes de développement d'Ubisoft, je suis persuadé qu'ils retrouveront une grande estime auprès des joueurs en sortant un très grand jeu.

Pour le moment, on l'a vu sur les dernières sorties... les grandes histoires ne sont hélas plus dans leurs productions.
Malgré tout je reste fidèle à Ubisoft en achetant pratiquement tous ses jeux... mais je ne peux cacher ma déception grandissante concernant ce sujet !

EulDave2013
24/03/2017, 13h38
Vu le nombre de jeux Ubisoft que je décortique tous les ans, je peux dire que j'aime vos jeux ; ça ne me dérange pas de faire partie de ceux que l'on traitent de pigeon et qui achètent vos jeux les yeux fermés. Et dans un sens, je suis plutôt content d'ajouter ma petite pierre au barrage anti-Vivendi... Mais la seule chose qui me déplaît dans vos jeux risque visiblement de se dégrader... Et j'imagine donc que For Honor ou Wildlands auront un mode solo sans scénario ; ce sera probablement sans moi.


Tout comme toi, je suis assez friands de leurs jeux. Jouant actuellement sur Ghost Recon Wildlands, c'est une fois de plus ce qu'il manque aujourd'hui aux jeux d'Ubisoft. Je trouve le jeu très bon, je m'y amuse beaucoup mais une bonne histoire et un peu plus de charisme des personnages du jeu auraient apporté énormément à Ghost Recon. D'ailleurs, c'est un reproche que j'ai lu dans pas mal de critiques de la presse de jeux vidéo et d'avis de joueurs. Je crois que certaines licences de nombreux éditeurs nous ont habitués à cela et c'est ce que le joueur d'aujourd'hui réclame.