PDA

Afficher la version complète : Fanfic For Dishonor



LOUERN-_-
04/05/2017, 19h17
Bonjour à tous!!!!

Alors cette idée m'a été suggéré par Polojojo, marre des fanfics épiques? Envie de voir ce qui se passe dans l'envers du décors? Envie de voir de vrai guerrier avec de vrai sentiments et de véritables réactions bien crédible? Alors venez par ici cher lecteur pour ce premier numéro de...



FOR DISHONOR

Pour notre premier récit nous serons assez soft et réaliste bien évidemment. L'histoire montera rapidement crescendo si l'idée vous séduis. Bonne lecture...


Au milieu d'une plaine enneigé, un homme se gèle les grelots en haut d'un arbre mort et sinistre. Au pied du végétal, se trouve un homme trapu de taille moyenne tout joyeux fredonnant...

"Maitre corbeau sur arbre perché... "

"Arrête par pitié! Je te jures que je ne sais rien!"

Le guerrier ne l'écoutait pas, il toucha l'arbre comme pour se faire une idée de la faisabilité de son plan... mais quel plan d'ailleurs?

"Tenait dans son bec fermé une information..."

"Arrête! Je t'assures que je ne peux rien faire pour toi!"

Le vieil homme dans son abris de fortune le suppliait, pleurait presque... que craignait-il donc? Son oppresseur lui ne sourcillait pas, il prit dans sa main une imposante hache à lame double et s'assura qu'elle était parfaitement aiguisée... prête à l'emploi!

"Maitre Renard par l'odeur alléché..."

"Tu es complétement fou! Te rends tu compte de ce que tu fais?"

"Lui adressa un mot sur ce ton", *Voix plus grave*, "Que vous êtes jolie, que vous me semblez beau!"

"Que racontes-tu!?"

"Sans mentir! Si votre ramage... se rapporte à votre plumage..."

Le bucheron droit comme un i mesure sa frappe en collant la lame de son arme contre l'arbre puis prends l'élan nécessaire en levant sa hache aussi haut que possible...

"Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois!"

A cette dernière syllabe la hache s'abat d'une force brutale sur le tronc, marquant une entaille d'une belle profondeur... toutefois ce n'était pas une jeune pousse et il restait du pain sur la planche, ou du moins de l'écorce à fendre! Tout en reprenant le même mouvement, le bucheron continuait de fredonner son conte.

"A ces mots... le corbeau ne se sent pas de joie. Et pour montrer sa belle voix!""

Nouveau puissant coup de hache sur l'arbre, les secousses faisant trembler le vieil homme au sommet. Ce dernier se met à geindre de plus belle...

"Arrêtes malheureux! Je ne peux rien! Pitié laisses moi!"

"Il ouvres le bec... et ne peut que tomber... ma foi..."

Nouveau coup de hache qui se plante profondément dans l'objectif... plusieurs craquements se font entendre... une forte bourrasque se joint à la partie! Le vieil homme perdant l'équilibre tombe de sa branche et vient plonger de tout son long le cul dans la neige immaculée. L'arbre ne tarde pas à la suivre et tombe non loin du vieillard qui manque de se faire écraser. Le bucheron s'approche...

"Le renard se saisit du corbeau et dit mon bon monsieur..."

Il attrape le vieillard tout effrayé et bouleversé par le col...

"Apprenez que tout flatteur, vit au dépends de celui qui l'écoutes..."

"Je n'ai rien, je ne peux rien pitié..."

"Cette leçon vaut bien une information, sans doute?"

"... pitié..."

"Le corbeau honteux et confus... jura bien trop qu'on ne l'y prendrait plus..."

"Je ne peux pas t'aider..."

"Oh si tu vas m'aider... et ce même si je dois te découper..."

Sans prévenir, le barbare se relève brusquement et abat sa hache violemment sur le vieillard, le séparant d'un de ses bras.

Plusieurs hurlements mais seulement quelques minutes plus tard... une quantité de sang incroyable avait repeints le paysage blanc. Le vieillard avait dit tout ce qu'il savait, tout ce qui intéressait le viking pour pouvoir continuer son chemin. Il ne perdit pas une seconde de plus et laissa le cul de jatte manchot sur place se vider du peu d'hémoglobine qui lui restait...

"Et donc me voici!"

"Tu te fous de ma gueule?"

Le viking gardait un ton terriblement sérieux devant l'aubergiste qui venait de finir d'écouter ce récit. Le barbare reprit une longue gorgée de sa choppe de bière, une jolie choppe d'ailleurs sculpté dans une crâne de samouraï et ornée d'argent. Le tavernier prit une seconde pour retrouver ses esprits et pour essayer de jauger un peu son interlocuteur.

"Alors tu prétends que tu as poursuivis ce vieil homme sans défense pendant deux jours, que tu l'as rattrapé, que tu as finis par le coincer en haut d'un arbre... que tu as abattus l'arbre puis tu l'as torturé et tout ça parce que..."

Le viking le regarde le plus sérieusement du monde et avec attention tout en arborant un visage des plus innocent et sympathique.

"... parce qu'il t'as raconté une plaisanterie?"

Le plus sérieusement du monde le barbare le regarde et lui dit:

"Attends, écoutes: Trois sentinelles complotes contre leur roi, ce dernier l'apprends et les fait quérir. Dans un entretien privée il leur annonce qu'ils seront tout trois décapités le lendemain pour leur trahison. Le lendemain les sentinelles eurent la tête coupé. Combien de personnes sont morte?"

Le tavernier reste confus, ne comprenant pas où il veut en venir. Le viking poursuit avec énervement.

"UNE SEULE! Pourquoi? Qui sont les sentinelles, qui est le roi! C'est quoi cette histoire? Tout ça pour un pauvre jeu de mot, il s'est payé ma tête! Pour moi c'était à la fois une menace et de la provocation."

"Tu as tué un vieillard pour un mauvais jeu de mot?"

"Lé-gi-ti-me dé-fen-se." Dit-il en détachant chaque syllabe.

"Tu es fou..."

"Peut être... mais ce n'est pas la seule raison de mon geste..."

Le tavernier reste silencieux.

"Je suis à la recherche de quelqu'un... on l'appelle Roht... le connaitrais-tu?"

"Pour... pourquoi je le connaitrais?"

"Le vieil homme m'a assuré que cette blague de mauvais goût, il l'a entendu ici. De la voix même de celui que je recherches. Tout le monde aurait rit aux larmes et le propriétaire de l'établissement lui aurait offert sa consommation. Cela ne te dis rien?"

"Heu... je suis pas sûr..."

Le viking se contente de poser sa hache double sur le comptoir sans quitter des yeux l'aubergiste. Ce dernier avale longuement sa salive puis se reprends très vite.

"Ah oui... cela me dit peut être quelque chose... ça s'est passé il y a quelques jours. Mais... mais il n'est plus là! Il est partit le lendemain! Je le jures!"

"Où!?"

"La route de l'Est qui..."

"Qui méne vers les mange-bambou..."

"C'est tout ce que je sais! Promis!"

Dans un geste lent et inquiétant, le barbare fouille dans sa besace tout en tenant fermement son arme puis dans un geste brusque il sort sa bourse et demande d'un air joyeux:

" ... combien je te dois... l'ami?"

L'aubergiste hésites un instant puis très rapidement il lui dit avec crainte:

"Rien... c'est la maison qui offre!"

"Hum..." le viking lui offre un très grand sourire tout en rangeant sa bourse "Toi tu es vraiment très-trés gentil!"

Le fou furieux finit la moitié de sa choppe d'une traite puis part sans demander son reste. Le tenancier sent un grand soulagement parcourir son corps. A l'extérieur, le barbare rejoins sa monture... il sort une fiole de l'une des sacoches accroché à sa selle. Il se rapproche de l'une des parois de l'auberge et à l'aide d'une des torches de la bâtisse, il enflamme le bout souple de la fiole. Il s'éloignes lentement. Quelques mètres plus loin il envoi le projectile en feu sur l'auberge qui s'embrase rapidement. De nombreux cris de douleurs et de peur se font entendre à l'intérieur... le viking lui s'éloigne tranquillement vers l'Est.

"... Vers le soleil levant... Jolly Jumper!"

Que recherche ce héro des temps modernes! Que voulait donc dire la blague de Roth? D'ailleurs bordel de merde... qui est ROHT? Pourquoi notre protagoniste est-il à sa recherche? Pourquoi Roth est partit chez ses saloperies de Weebs? Est-ce qu'il y aura des sushis ou des makis au menu de ce soir? Tout ça vous le saurez dans le prochain numéro de...


FOR DISHONOR


NEW: For Dishonor n°2 (http://forums-fr.ubi.com/showthread.php/124981-Fanfic-For-Dishonor-n°2)

Roi-Angmar
04/05/2017, 23h46
https://www.youtube.com/watch?v=1IfVv8Xk11M LA CASTAGNE !!!

LOUERN-_-
05/05/2017, 00h11
Y en aura au programme si For Dishonor plait tout du moins ^^

Roi-Angmar
05/05/2017, 02h20
Wath the fuck ?:confused:

steepy68
05/05/2017, 09h56
Huhuhu...la suite promet.
Quel sale barbare sans cœur....^^

Impatient de la lire ;-)

LOUERN-_-
05/05/2017, 09h58
@ Angmar: De la "castagne"... y en aura dans les prochains numero si ce premier passage plait ^^ je vois pas ce que tu n'as pas compris désolé.

@Steepy: merci bien ! ^^ je vais réfléchir à cela dans ce cas ^^

steepy68
05/05/2017, 10h03
Ba ce serait top car :

Que recherche ce héro des temps modernes! Que voulait donc dire la blague de Roth? D'ailleurs bordel de merde... qui est ROTH? Pourquoi notre protagoniste est-il à sa recherche? Pourquoi Roth est partit chez ses saloperies de Weebs? Est-ce qu'il y aura des sushis ou des makis au menu de ce soir? Tout ça vous le saurez dans le prochain numéro de...

Parce que bordel de merde, je veux savoir qui est ROTH et pourquoi il veut sa peau !! ;)

LOUERN-_-
05/05/2017, 10h06
^^ Vous le saurez peut être dans un prochain numéro de...


FOR DISHONOR

Roi-Angmar
05/05/2017, 20h10
Non mais j'ai compris, c'est juste que je me demander combien de personnes dans ta tête ou était appeler pour crée un taré pareille ?

LOUERN-_-
05/05/2017, 20h13
... je sais pas. Il parait qu'un docu fiction à été réalisé en s'inspirant de récits raconté par mon psy... comment ils ont nommé le film déjà... Banana..; Banana Split? Ou juste Split peut être...

Je sais plus... je vais demander aux autres s'ils se souviennent ^^

Roi-Angmar
06/05/2017, 00h07
mdr

Queen_Shadow
01/06/2017, 15h40
Qu'elle horrible barbare sans cœur J'adore :o

LOUERN-_-
01/06/2017, 18h08
Oh mais si il a un cœur! Enfin... je crois...

*Vérifie son scénario...*

"Ah merde... et les gars je crois qu'on a oublié de lui donner un cœur! Si si je vous jures... On l'a servit en barbecue par erreur lors de l'inauguration de la rubrique... ah merde... bon ben tant pis!"

^^

Merci en tout cas ;)

Queen_Shadow
01/06/2017, 18h41
De rien se sera toujours un plaisir