PDA

Afficher la version complète : Bjorn : le Jarl



Helair
10/07/2017, 08h20
Les drakkars Viking remontaient à la force des bras au centre des terres gelées de Valkenheim. Le pillage avait été un succès, trois des quatre drakkars avaient été remplis de butin et rentraient désormais à la maison. Le quatrième les rejoindrait peu après, Ullr et les quelques Vikings restant à son bord avec ce qu’il restait des ressources Samouraï.
A l’avant du bateau, les yeux rivés sur l’horizon, Bjorn réfléchissait. De temps en temps, de l’eau gelée venait éclabousser son visage, bien plus sévère et marqué que son âge ne l’aurait laisser supposer. Le Jarl était âgé d’à peine trente ans, ce qui faisait peu pour quelqu’un de son rang. Il n’avait ni l’ancienneté, ni l’expérience pour justifier son rôle et avait donc dû improviser pour asseoir son autorité.
Il avait commencé il y a deux ans, en tuant successivement ses deux frères aînés en combats singuliers alors que son père se faisait lentement emporter par la maladie. Il avait toujours pensé qu’ils auraient été incapables de diriger convenablement, il ne leur en avait donc pas laissé l’occasion. Suite à cela, il avait défié trois des plus puissants Jarls de la région, tour à tour, pour s’emparer de leurs ressources, de leurs hommes et de leurs terres. Cela lui avait pris plus d’un an, mais il avait fini par obtenir le plus gros territoire et la plus grosse armée de tout le nord. Il avait beau être jeune, jamais personne n’avait douté de lui depuis. Du moins, pas publiquement. Mais il savait que ça viendrait.
Il s’était accordé quelques mois de repos, pour organiser et gérer au mieux son peuple. Les Vikings respectent la force, mais même avec ça de son côté ils n’auraient pas hésité à se soulever contre un Jarl incompétent. Il avait fait construire des maisons, une immense salle de banquets, des drakkars et même une école pour que les enfants apprennent à lire, écrire, se battre et chasser. Il avait tout fait pour s’attirer la grâce du peuple et être aimé et respecté. Cependant, la chance n’avait pas été avec lui.

Valkenheim connaissait un hiver particulièrement rude, le pire depuis de nombreuses années, si ce n’est décennies. Certaines réserves de nourriture avaient simplement été détruites par le froid, et sortir chasser était du suicide avec la menace permanente des blizzards. Bjorn avait dû prendre une décision, et l’idée de faire un raid contre les japonais avait rencontré un certain succès.
On le surveillait, on guettait ses mouvements, on attendait ses ordres. Il savait que certains n’attendaient qu’une erreur de sa part pour tenter de le renverser. Il devait marquer les esprits, devenir une figure d’autorité suprême que personne n’oserait questionner. Vaincre d’autres Jarls avait suffi pendant un temps, il devait viser plus haut cette fois.
Ses divagations furent interrompues par Hafþór, qui vint se placer à côté de lui. Le Hersir était toujours dans sa tenue improbable, son torse n’étant couvert que de quelques lanières de cuir et de bandages pour couvrir sa blessure, qui cicatrisait. Pendant une seconde, le Jarl se demanda comment il était possible de ne porter aucun vêtement sans instantanément mourir de froid. Puis il se contenta de considérer Hafþór comme la figure semi-divine que tout le monde pensait qu’il était. Tout était tellement plus simple quand on y mettait un peu de divin. Du mauvais temps ? Les dieux. Une épidémie qui foudroie dix personnes ? Les dieux encore. Un duel gagné ? Les dieux toujours. C’était comme si les hommes n’avaient aucun mérite, et que les dieux méritaient tout sans même avoir à agir. En son for intérieur, il ne pouvait s’empêcher de penser que si le Hersir était vraiment un élu divin, cela retirait toute gloire à ses victoires.

« Que me veux-tu, champion ? » Finit-il par demander.
« Juste discuter un peu, faire passer le temps. » Répondit le géant, un léger sourire dessiné sur le visage.
Près d’une minute s’écoula, sans que l’un ou l’autre ne dise mot. Finalement, Hafþór reprit.
« C’était une bonne idée, ce raid. On a de la bouffe, et ça a changé les idées de tout le monde de se dégourdir un peu les jambes. On devrait faire ça plus souvent. »
« Qu’essaies-tu de me dire, Hafþór ? » Siffla presque Bjorn d’un ton entre l’agacement et l’énervement.
« Tu as plus d’un millier d’hommes sous ton commandement. Un dixième seulement a pris part à ce raid, le reste s’ennuie. Et tu sais ce que font les guerriers quand ils s’ennuient, ils cherchent à se battre. Tu as unifié quatre clans, Bjorn. Quatre clans qui se font la guerre depuis un temps qui remonte bien avant la naissance de n’importe qui sur ce bateau, et qui ne sont unis que depuis un an à peine. Il y a toujours des ressentiments, des tensions. Si tes hommes s’ennuient, ces tensions vont ressurgir. »
« Tu crois que je ne le sais pas ? Rugit le Jarl. Tu penses être plus à même de diriger que moi, ‘’élu des dieux’’ ? Tu es grand et fort, c’est tout. Les gens te suivent et t’idolâtrent parce qu’ils pensent qu’Odin ou Thor sont à tes côtés. Tu n’as jamais eu à prendre de décision pour qu’ils te soient fidèles, juste à tuer quelques personnes. Alors ne viens pas me faire de leçon. »
« Doucement, Bjorn. Je ne suis pas ton ennemi, mais ça ne veut pas dire que je ne le serais jamais. Si je te suis, ceux qui me suivent font de même. Si je cesse, je te laisse deviner à qui ils seront fidèles, comme tu dis. Ne me considère pas comme un adversaire alors que je te soutiens. Je ne veux ni de ta place, ni de ton rang. Suivre les ordres me convient très bien, tant que ceux-ci me permettent de me battre. Je n’ai pas envie de tuer d’autres nordiques, et c’est pour ça que je suis à tes côtés en ce moment même. En nous unifiant, tu nous as donné la possibilité de nous battre face à un ennemi commun. Mais si ça n’arrive pas, nous retournerons à nos vieilles querelles et tu le sais. Personne n’a envie d’en arriver là. »
Un lourd silence s’imposa pendant quelques secondes, au bout desquelles le Hersir tourna les talons et alla s’asseoir près du mât. Bjorn, lui, retourna à ses réflexions, l’air plus renfrogné que jamais.

Quelques heures plus tard ils arrivèrent au port de Himinbjorg, petit village près d’une falaise que Bjorn avait transformé en ville d’une taille plus que respectable. Femmes, enfants et guerriers restés sur place virent les accueillir sur le ponton. Ils étaient acclamés comme des héros, plus encore lorsque les gens purent voir les dizaines de caisses et de tonneaux sur chacun des bateaux. Bjorn était encore à bord, lançant des caisses à des débardeurs venus l’aider tout en criant « De la nourriture ! De la nourriture pour tout le monde ! »
Hafþór pour sa part était descendu du drakkar et se frayait un chemin à travers la foule. Il ne prêtait pas attention aux dizaines de personnes qui lui demandaient de raconter ses exploits guerriers, tout en sachant très bien qu’il les conterait le soir même dans la salle de banquet. Pour l’heure, il souhaitait juste rentrer chez lui.
Après quelques minutes, Bjorn descendit également. Il s’était assez montré pour le moment et il avait mieux à faire que simplement lancer des tonneaux. Il grimpa les marches taillées à même la roche qui menaient jusqu’à la ville à proprement parler. Prenant appui sur la paroi rocheuse pour ne pas glisser, il prit le temps de contempler une dernière fois le fleuve qui menait directement aux marais avant de continuer son ascension. Bientôt, il passa l’immense porte en bois sculpté qui marquait l’entrée de la ville.

La place centrale était encore plus bondée que le port. Presque toute la population de Himinbjorg était rassemblée là, à attendre le retour des raiders. Bousculant les gens sur son passage, Freja traversa la foule pour venir se dresser directement en face de Bjorn. Sur sa tête et ses épaules trônait en manteau la peau de l’ours qu’elle avait chassée, seule. Elle regarda Bjorn d’un air de défi, mais attendait néanmoins son approbation. Celui-ci eut un grand sourire et posa une main sur l’épaule de la Valkyrie.
« Eh bien ! On dirait que tu n’as pas perdu ton temps ici ! » Rigola-t-il.
Elle lui rendit son sourire, tout en gardant un air narquois.
« Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal. Ça s’est bien passé vous, avez vos fermiers ? »
« Toujours aussi sûre de toi, j’aime ça ! Pour les récits de guerre, demande à Hafþór, je suis certain qu’il se fera un plaisir de te raconter comment il a tué le Samouraï qui protégeait le village. »
Puis il s’éloigna, sans laisser le temps à la nordique de lui répondre. Il se dirigea vers le sud-ouest du village, où un pic rocheux d’une vingtaine de mètres permettait d’avoir une vue parfaitement dégagée jusqu’à la ligne d’horizon. Il aimait cet endroit, c’était tranquille. Malheureusement, c’était également connu. Il n’était pas arrivé depuis dix minutes qu’il entendait déjà quelqu’un escalader le pic. C’était Freja, qui voulait visiblement continuer leur discussion. Bjorn la regarda puis, sans mot dire, se décala pour lui laisser la place de s’asseoir à ses côtés. Ce qu’elle fit. Ils restèrent de longues minutes ainsi, sans s’adresser la parole, à contempler le paysage qui avait l’air de s’embraser sous le soleil couchant.

« Je veux venir la prochaine fois. » Lança-t-elle.
« J’y comptais. »
Elle tourna la tête vers lui, surprise. Bjorn l’avait toujours considérée comme une combattante plus faible que les autres, incapable de vaincre ses guerriers de confiance. Avait-il changé d’avis ? La mort d’un ours avait-elle attendrit l’autre ?
« Regarde au loin, dit-il alors que les derniers vestiges de lumière du jour disparaissaient, tu vois ces lumières ? »
Elle suivit du regard l’indication de Bjorn, et aperçu effectivement une petite tâche lumineuse à l’horizon. Quoi que ça puisse être, c’était extrêmement loin, probablement à plusieurs semaines de marche. S’ils n’étaient pas en pleine montagne, ce serait probablement trop loin pour être vu.
« C’est Bronzegriffe, le premier fort des Chevaliers auquel on puisse accéder, placé juste après nos frontières. Impossible d’aller à Ashfeld sans passer par là. »
« Pourquoi tu me dis ça ? »
« Parce que c’est notre prochaine destination. »
« Tu veux attaquer les Chevaliers ? » S’exclama la Valkyrie, étonnée d’une telle ambition.
« Non… »

« … Je veux les vaincre. »

Helair
10/07/2017, 08h39
Voilà donc qui conclut la "présentation des personnages", ce que je pourrais appeler l'arc 1 du truc plus globale que je voulais pondre au début.

Certains l'auront peut-être remarqué, mais le rythme des publications a été quelque peu... irrégulier passé un certain stade. J'ai vu tout plein de théories sur le pourquoi du comment, et aucune n'est totalement vraie, sans pour autant être complètement fausse. L'idée globale c'est que c'est un MERDIER pas possible dans ma vie en ce moment (rien de vraiment négatif pour ceux qui ça intéresse) mais c'est un bordel sans nom.

Du coup j'ai énormément de choses à faire en dehors du taf, cumulées naturellement avec le taf et un changement de poste (c'est ce qui explique les longues semaines ou j'ai rien écris, entre autre) et un déménagement sur plusieurs milliers de putains de kilomètres à venir, c'est chaud.

Donc je suis content d'avoir terminé l'arc 1, j'ai une bonne grosse partie du scénario de l'arc 2 en tête (je sais qui va être le premier à mourir, et de la main de qui, mouhahaha) et j'espère très sincèrement avoir le temps/l'énergie/la motivation de le pondre en entier, mais je dois avoir qu'en ce moment j'ai plus tendance à profiter du peu de temps libre que j'ai en me matant House pour la 908098ème fois avec une bouteille d'hydromel à la main.

En tous cas n'hésitez pas à me dire en réponse à ce post qui est votre perso préféré, ce que vous avez aimé-pas aimé dans ce que j'ai fais, vos théories folles et probablement complètement infondées, tout ça m'intéresse.

LOUERN-_-
10/07/2017, 11h58
Coucou mon cher Helair.

Navré de ce qui t'arrives, j'espére que ça va aller. Bon courage pour le déménagement, ce n'est jamais chose facile mais une fois fait après ça se tasse rapidement et on finit en général par s'y habituer. Courage hersir ;) et pour le reste, ça va aller avec le temps, je te le souhaites en tout cas.

Très belle arc 1, je pense que tu as gaté les lecteurs avec de bons récits. Personnellement j'ai adoré celui du berserker Ullr ^^ même si en réalité mon préféré à été celui du Shugoki Akuma ;)

Y a rien que je n'ai pas aimé perso. Du moins rien ne vient à l'esprit...


J'ai hate de voir la suite ;)


En théorie folle, j'en ai pas spécialement mais j'imagines bien simplement un combat final où trois quatre héro essayeront de se faire Akuma... mais parviendront-ils à buter "l'imbutable"? ^^
Après est-ce qu'il y aura un affrontement entre Akuma et Herior (qui serait la sentinelle faisant face à Akuma à la fin de ta premiére fanfic?)

Après peut être un affrontement entre Hafþór et Yojimbo qui serait enfin un "adversaire à sa hauteur" au milieu du tas de boue ^^

Enfin on verra bien ^^

Bonne continuation Helair et à bientôt ;)

Roi-Angmar
10/07/2017, 20h52
Désoler d'apprendre se qu'il t'arrive, sa nous éclaire mieux sur ta surprenante longue pose et je t'en remercie.
Mon personnage préféré et Herior tout simplement pars-qu'il et jeune inexpérimenté et il représente bien le personnage principal d'un manga qui va se faire défoncé la gueule avent de devenir plus fort
J'aime aussi beaucoup Ullr il ma parut comme étant fort, cruelle, fou et un grand psychopathe en bref il ferai un excellent méchant a l'avenir, et je suis d'acore avec LOUERN pour dire que sa présentation se classé une peu au dessus du lot.
Hélène est bien aussi son sadisme et son manque d'humanité la classe un peu dans une casse a part ou peut-être que je la surestime trop simplement pas-qu’elle a une tenue d'Assassin :p va savoir...
Enfaite ils ont tous l'aire géniale mais je ne connais pas assez de chose sur eux pour pouvoir réellement les classés.

J'ai plus qu'adoré les combats bien détailliez, les noms réaliste des persos, leurs façons imprévisible de réagir laure d'un combat mais tout ce la manque qu'elle que peut d'humanité que font t'il après les combats ? qu'elle relation il entretienne les un avec les autres ? a quoi il ressemble ? la simplicité basique quoi !:p! (Ce n'est pas la meilleur chose a d'écrire certes mais sa aide les lecteurs a tenir au personnage)

Théorie
Les Vikings Bjorn,Freja,Hafþór et Ullr vont attaquer la place forte des chevaliers diriger pas Eric s'en suivra un grand combat sanglant ou Herior va surpassé ces limites mais finalement se faire casser la gueule par Hafþór, Erik va sauvé son élève de justesse et repoussé Hafþór qui tombera de la muraille telle Rolo a Paris.

C'est tout se que j'ai pour l’instant ! espérons que l'arc 2 soie aussi géniale ou encore meilleure que l'Arc 1;)

Bonne continuation !

Helair
11/07/2017, 07h53
Je comptais le faire, Angmar m'y fait penser : d'où viennent les noms ?

Herior : de ma tête, c'est un de mes pseudos quand je joue un humain paladin ou ce genre de connerie.
Akuma : Démon en japonais (pas démon général qui serait plus Oni, mais dans le genre esprit maléfique, truc pas cool).
Freja : Reine des Valkyries dans la mythologie nordique, Déesse de la terre et du foyer dans les écrits traditionnels transformée en déesse du sexe (entre autre) par l'église catholique. C'est également l'image nordique de la maman et la Déesse que t'appelles quand t'as des problèmes de couple. Elle a des journées chargées la Freja.
Galahad : l'un des chevaliers de la table ronde qui claque. Déjà c'est le plus jeune (tu respectes) mais également le "plus bon" (dans le sens bonté d'âme) puisque le seul à pouvoir poser son cul directement à la droite d'Arthur. C'est aussi le fils de Lancelot. Ce mec gère sa maman.
Yojimbo : l'une des invocations "secrète" de Final Fantasy X, complètement craquée (son attaque la plus forte étant Zanmato, soit le nom du katana du perso dans la fanfic).
Hafþór : le prénom de l'acteur qui joue The Mountain dans Game of Thrones, et accessoirement un nom qui vient directement de Thor, Dieu nordique de la foudre, du pétage de gueule et incarnation suprême des anger management issues. Sans déconner, Thor a déjà explosé le crâne d'un géant à coups de marteaux JUSTE parce que le géant voulait être payé après avoir construit Asgard. Genre Thor c'est le mec il nique son mur, il appelle un maçon, et quand le maçon a terminé il lui éclate la tête à coup de masse de chantier. Pas sympa.
Erik : j'aime bien.
Futoshi : un tueur en série japonais qui a buté 7 personnes (dont toute la famille de sa copine) avant d'être condamné à mort. Si tu crois que t'aimes pas ta belle-famille, dis-toi que ce mec a quand même poussé le délire un cran au dessus.
Ullr : beau-fils de Thor, l'un des meilleurs chasseur du Valhalla.
Hélène : j'aime bien.
Kira : alors là y'a le choix. C'est une déformation phonétique de tueur en japonais (petite précision : les japonais ont directement repris "killer" de l'anglais. Sauf que le "er" à tendance à devenir un "a" pour des raisons de prononciation et le son "l" n'existe pas en japonais, c'est le même que le son "r". Du coup killer => killa => kira.) mais également le nom du méchant extrêmement stylé de l'arc Diamond is Unbreakable de Jojo's Bizarre Adventures qui est le meilleur manga qui existe après Hokuto no Ken (son nom vient probablement du premier point, ceci dit) ET aussi le nom d'un perso de Death Note qui a ce nom là pour les deux raisons précédentes, étant du coup à la fois un easter egg et une raison logique. Fiou.
Bjorn : vient de Bjorn Ironside, qui est Môsieur Viking en personne (j'vais pas faire sa biographie, regarde Vikings pour la version américaine et Wikipédia pour la version historique).

Voilà, ça c'est pour l'origine des noms.

Les épisodes de l'arc 2, s'ils sortent, seront vachement plus longs pour des raisons évidentes de "y'a 12 persos à gérer".

Queen_Shadow
12/07/2017, 00h38
Je suis attristé d’apprendre que l'un de mais auteurs préféré est une vie aussi compliquer.
je pensé que le jeux t'avais simplement souler et donc que tu n'avais plus l'envie de continuer a écrire, mais heureusement je me suis agréablement tromper !
Au faite bravo pour ce personnage ton Jarl me parer bien plus intéressent que celui du jeux... j'aurai tellement aimé qu'il le fasse a l'image de Ragnar Lothbrok mon préféré...
L'arc 1 est magnifique non mais vraiment tu fait passé les auteurs de For Honor pour des incompétent sa me tue de voir des talent comme toi et Louern faire du bon travaille gratuitement alors que certain son payé et font de la .....
On peut facilement imaginé la suite mais pour savoir le qu'elle va mourir le premier :confused:
Mon personnage préféré (juste regarde ma photo) J'ADORE LA SPADASSIN !!! même si celle la a l'aire taré !
Théorie folle
Yojimbo va partir a la rescousse de son veille ami Akuma, Futoshi et Kira vont l’accompagniez arriver la-bas il vont faire un énorme massacre tout en libèrent le MONSTRE qui va les aidez beaucoup de boites de conserve seront soulier se jour la, mais les 4 samurai trop peu nombreux devront fuir et s'enfoncer encore plus a l'intérieure des terre d'Ashfeld, Galahad va partir a leur poursuite accompagniez de ses soldats les Samurais devront passé par la place forte des chevalier pour pouvoir s'enfuir diriger par Eric et vont se faire capturé par eux même, il vont se faire intégrer et dire Yojimbo dira toute la vérité vue qu'elle ne pourra pas nuire a son peuple, Comme il manquera d'homme pour la bataille du gouffre de Hellm et qu'il n'y a aucun Elfe a l'horizon Erik le fout va leur proposé un accore "Battez vous avec nous cette nuit, vengé vous de ses Consanguins et je vous promet que demain vous serez libre !" Yojimbo accepta sachant très bien que les Vikings n'aurez aucune pitié pour des samurais capturé et s'en suivra un incroyable combat ou les deux trières des héros perdrons la vie VOILA !:o!

GG pour les noms (surtout Yojimbo J'ADORE FINAL FANTASY 10)

A plus ! en attente de L'arc 2 ;)

Helair
12/07/2017, 08h00
Final Fantasy X est le premier que j'ai apprécié de bout en bout tant au niveau de l'histoire que du gameplay. L'histoire et l'ambiance du VII sont absolument parfaites, mais le gameplay est horrible (je parle de trucs qui pouvaient éventuellement paraître normaux y'a 20 ans mais qui aujourd'hui passent pour la pire idée du monde), l'histoire du IX est très décevante même si le gameplay est un peu meilleur (tout en concervant cependant des tares.... genre d'OU SORT CE PUTAIN DE DERNIER BOSS ?????).

Petite confession : j'ai buté The Final Aeon dans FF X avec Zanmato....

Fin du hors sujet, merci pour les retours =)

LOUERN-_-
12/07/2017, 11h11
Dernier HS:

FFVII devrait repasser facilement devant le FFX avec le remake prêvue (on ne sait quand ils arrête pas de le reporter) mais remake FFVII devrait être de la bombe ^^ avec new gameplay qui plus est et un graphisme d'enfer ^^