PDA

Afficher la version complète : AOC v2.0 - FAQ



AlexFly
27/09/2003, 13h25
Pour ne pas polluer les threads QGQ-Center et Campagne Francophone, ce thread AOC est ouvert pour ceux qui le souhaitent puissent poser des questions d'ordre général ou plus précises.

En effet, beaucoup de questions sont posées sur les forums ou par mail sur le système de campagne Online AOC.

Afin de simplifier les choses pour y répondre, les pilotes qui ne connaissent pas encore le système et seraient éventuellement intéressés, sont chez eux ici.

Ils peuvent venir y discuter, y colporter des ragots infâmes, y boire et y dire du mal de qui ils veulent, ça ne sortira pas d'ici !

Je reprends, en l'adaptant un peu, le post d'un thread précédent :

Profitant du retour d'expérience de presque 2 ans à faire voler en pic près d'une centaine de pilotes, la refonte complète des systèmes d'indicateurs touche maintenant au but. Le staff AOC a pris en compte beaucoup de retours ayant été fait par les pilotes, de toutes les escadrilles participantes, historiquement depuis le NN et les Pégases, jusqu'aux DR et III./KG51.Tout a été mis dans la balance et reconsidéré en v2.0.
Cela n'a pourtant pas été simple, comme on peut s'y attendre dès lors qu'on s'attaque à un projet comme celui-là : les avis divergent, il faut arbitrer dans un sens où l'autre, éviter les dérives, etc....

- Le système d'indicateurs tactiques corrélé initialement aux résultats historiques (telle mission représentant telle phase de la bataille est gagnée historiquement par tel camp, etc...) est supprimé.
- Les indicateurs stratégiques sont supprimés (ratio historique global des pertes/victoires selon la période considérée).
- Des indicateurs individuels d'origine, ne subsiste que la comparaison du nombre moyen de missions pour une victoire par rapport à 2,5 (résultat d'E.Hartmann). Il a été gardé pour que les pilotes intéressés aient une idée du bilan
de ce pilote de référence sur le front de l'est.

Il n'y a plus de comparatif inter-escadrille, ni de pseudo classement des escadrilles par rapport aux objectifs de mission, de même qu'il n'y a plus d'évaluation sur la base des objectifs scriptés dans la mission, donc plus d'affichage du message : Les "bleu-cerise" ou "carmin" ont perdu !

Le NN et quelques autres pilotes avaient également remonté le fait que l'objectif de la mission ne doit pas être porté par l'IA. En v1.0, il leur avait été répondu que cela n'était pas possible à cause du moteur AOC qui n'était pas prévu pour cela, mais ce point très structurant est maintenant intégré (au prix, il est vrai, de la refonte totale du moteur AOC).
Donc, les IA ne portent plus les objectifs de mission : place aux humains !

Comparaison n'est pas raison :
L'AOC v1.0 était un système orienté vers la comparaison de résultats virtuels actuels par rapport à des chiffres historiques, mais il s'avère que cela n'est ni représentatif, ni vraiment utile aux pilotes, en dehors des sectes d'historiens acharnés : le fait est, avec le recul, qu'il est difficile de comparer des choux et des carottes, donc l'ancien système est passé à la trappe, et ce sans états d'âme.

Dans ce cas-là, que reste-t-il ?

Pour rester logique et même renforcer le concept initial d'AOC, l'idée est de proposer aux formations participantes un système d'évaluation qui leur permette de tirer des enseignements des missions effectuées, pour leur permettre de PROGRESSER, dans un cadre tactico-historique plausible.

Additionner des points sur la base de victoires obtenues dans toutes les conditions possibles et imaginables ne permet pas à un pilote de progresser, car il s'agit d'une donnée brute qui ne signifie pas grand chose (hormis le fait qu'il y a des kills !).

Cela passe nécessairement par la prise en compte :
- de l'objectif global d'une mission, tel que défini dans le briefing (et non plus dans le script);
- des actions génériques et particulières d'un pilote, selon la fonction qu'il occupe dans le dispositif, pendant le déroulement de la mission.

De plus, le système doit inciter les pilotes à :
- préparer leur mission, que chacun sache ce qui est attendu de lui et à quel moment;
- conserver un bon sitac, interne vis-à-vis de son dispositif, et externe vis-à-vis du contexte tactique changeant;
- savoir débriefer pour en tirer des enseignements;
- valoriser les attitudes responsables et ne pas encourager celles qui ne le sont pas (ce qui est différent de sanctionner);
- favoriser la prise de responsabilité selon le niveau (escadrille, élément, paire);
- revaloriser la fonction d'ailier : je couvre mon leader.

Le système d'évaluation permettant d'atteindre ces objectifs est dans les grandes lignes :
- l'auto-évaluation, camp par camp, et fonction par fonction;
- l'abandon d'un système de points au profit d'une évaluation par pourcentage, beaucoup plus significative : rien de plus crétin pour un Jabo que de perdre une mission parce qu'il a détruit 3 chars au lieu de 4 ! Dans AOC v2.0, il ne perd pas la mission, mais il obtient simplement 75% d'efficacité au lieu de 100, ce qui est nettement plus représentatif de la mission exécutée...
Idem pour l'ailier : si son leader ne se fait pas descendre, il obtient 100% d'efficacité et donc remporte "sa" mission même si le chef d'escadrille obtient 0% parce qu'il loupe son objectif précisé dans le briefing...

Cette façon de procéder apporte aux équipes la capacité de détecter leurs points faibles et de garder le contrôle de la progression de leurs pilotes en "contrôle opérationnel" même face à d'autres équipes.
De plus, ce sont les leaders qui évaluent directement leurs pilotes (toujours par rapport aux %ages par défaut du début de la mission), donc chaque escadrille participante garde le contrôle de SES pilotes par rapport à SES objectifs de mission...

Cela constitue également un relais intéressant pour les écoles de chasse, car on tient compte de la progression de chaque pilote selon la fonction qu'il occupe dans le dispositif en cours de mission.
Les pilotes novices peuvent donc être intégrés en AOC sans que leur manque d'expérience pénalise directement leurs co-équipiers (sauf si les co-équipiers se font descendre, bien sûr)...

Dans le cas extrême où un pilote accuperait successivement les 4 fonctions possibles au cours d'une même mission, (chef d'escadrille, d'élément, de paire et ailier), dans la mesure où il y a le nombre d'appareils requis, il serait donc évalué successivement sur chacune des fonctions occupées.

S'il ne se passe rien durant la mission et que l'objectif n'est pas atteint, ce qui arrive parfois, il bénéficie tout simplement de l'évaluation par défaut correspondant à sa fonction :
- 0% pour le chef descadrille (c'est lui qui porte l'objectif de mission, ici il est manqué);
- 50% pour les chefs d'éléments et de paire (donc la moyenne);
- 100% pour l'ailier (son leader ne se fait pas descendre).

L'attribution des points par défaut a pour objectif d'inciter :
- les chefs d'escadrille à se focaliser sur leur objectif principal, ils doivent faire preuve de mordant;
- les chefs d'éléments et de paires à faire preuve de plus de prudence mais à faire mieux que la moyenne dont ils disposent au départ, donc aggressifs mais pas trop;
- les ailiers à tout miser sur la prudence propre à leur fonction, ils ont leurs 100% au début et doivent veiller à les conserver en veillant sur leur leader.

Si les leaders ne donnent pas d'ordres particuliers en mission, les pilotes sont évalués sur cette base.

Les leaders évaluant leurs pilotes en fonction de ce qu'ils leur demandent au sein d'une même formation, il n'y a plus de querelles bleu/rouge. Si une formation évalue ses pilotes plus sévèrement qu'une autre, cela n'est pas un problème puisque l'évaluation est purement interne et se fait selon le briefing et la préparation de la mission : plus de comparatif inter-escadrille possibles, comme les objectifs ne sont en général pas les mêmes pour chaque escadrille dans une mission.

Contrairement aux autres systèmes de campagne existant, AOC v2.0 effectue donc un découplage entre l'objectif global d'une mission d'une part, et la fonction occupée par chaque pilote au sein de sa formation.

Ce mode de fonctionnement d'une campagne n'est pas sorti par hasard, mais repose sur la pratique de presque deux ans de campagne Online, et intègre beaucoup de remarques faites sur le long terme, par de nombreux pilotes sur les attendus d'une campagne Online.


http://2jg51.org/score/img_pilotes/ban_2911.jpg

Gott strafe England !

AlexFly
27/09/2003, 13h25
Pour ne pas polluer les threads QGQ-Center et Campagne Francophone, ce thread AOC est ouvert pour ceux qui le souhaitent puissent poser des questions d'ordre général ou plus précises.

En effet, beaucoup de questions sont posées sur les forums ou par mail sur le système de campagne Online AOC.

Afin de simplifier les choses pour y répondre, les pilotes qui ne connaissent pas encore le système et seraient éventuellement intéressés, sont chez eux ici.

Ils peuvent venir y discuter, y colporter des ragots infâmes, y boire et y dire du mal de qui ils veulent, ça ne sortira pas d'ici !

Je reprends, en l'adaptant un peu, le post d'un thread précédent :

Profitant du retour d'expérience de presque 2 ans à faire voler en pic près d'une centaine de pilotes, la refonte complète des systèmes d'indicateurs touche maintenant au but. Le staff AOC a pris en compte beaucoup de retours ayant été fait par les pilotes, de toutes les escadrilles participantes, historiquement depuis le NN et les Pégases, jusqu'aux DR et III./KG51.Tout a été mis dans la balance et reconsidéré en v2.0.
Cela n'a pourtant pas été simple, comme on peut s'y attendre dès lors qu'on s'attaque à un projet comme celui-là : les avis divergent, il faut arbitrer dans un sens où l'autre, éviter les dérives, etc....

- Le système d'indicateurs tactiques corrélé initialement aux résultats historiques (telle mission représentant telle phase de la bataille est gagnée historiquement par tel camp, etc...) est supprimé.
- Les indicateurs stratégiques sont supprimés (ratio historique global des pertes/victoires selon la période considérée).
- Des indicateurs individuels d'origine, ne subsiste que la comparaison du nombre moyen de missions pour une victoire par rapport à 2,5 (résultat d'E.Hartmann). Il a été gardé pour que les pilotes intéressés aient une idée du bilan
de ce pilote de référence sur le front de l'est.

Il n'y a plus de comparatif inter-escadrille, ni de pseudo classement des escadrilles par rapport aux objectifs de mission, de même qu'il n'y a plus d'évaluation sur la base des objectifs scriptés dans la mission, donc plus d'affichage du message : Les "bleu-cerise" ou "carmin" ont perdu !

Le NN et quelques autres pilotes avaient également remonté le fait que l'objectif de la mission ne doit pas être porté par l'IA. En v1.0, il leur avait été répondu que cela n'était pas possible à cause du moteur AOC qui n'était pas prévu pour cela, mais ce point très structurant est maintenant intégré (au prix, il est vrai, de la refonte totale du moteur AOC).
Donc, les IA ne portent plus les objectifs de mission : place aux humains !

Comparaison n'est pas raison :
L'AOC v1.0 était un système orienté vers la comparaison de résultats virtuels actuels par rapport à des chiffres historiques, mais il s'avère que cela n'est ni représentatif, ni vraiment utile aux pilotes, en dehors des sectes d'historiens acharnés : le fait est, avec le recul, qu'il est difficile de comparer des choux et des carottes, donc l'ancien système est passé à la trappe, et ce sans états d'âme.

Dans ce cas-là, que reste-t-il ?

Pour rester logique et même renforcer le concept initial d'AOC, l'idée est de proposer aux formations participantes un système d'évaluation qui leur permette de tirer des enseignements des missions effectuées, pour leur permettre de PROGRESSER, dans un cadre tactico-historique plausible.

Additionner des points sur la base de victoires obtenues dans toutes les conditions possibles et imaginables ne permet pas à un pilote de progresser, car il s'agit d'une donnée brute qui ne signifie pas grand chose (hormis le fait qu'il y a des kills !).

Cela passe nécessairement par la prise en compte :
- de l'objectif global d'une mission, tel que défini dans le briefing (et non plus dans le script);
- des actions génériques et particulières d'un pilote, selon la fonction qu'il occupe dans le dispositif, pendant le déroulement de la mission.

De plus, le système doit inciter les pilotes à :
- préparer leur mission, que chacun sache ce qui est attendu de lui et à quel moment;
- conserver un bon sitac, interne vis-à-vis de son dispositif, et externe vis-à-vis du contexte tactique changeant;
- savoir débriefer pour en tirer des enseignements;
- valoriser les attitudes responsables et ne pas encourager celles qui ne le sont pas (ce qui est différent de sanctionner);
- favoriser la prise de responsabilité selon le niveau (escadrille, élément, paire);
- revaloriser la fonction d'ailier : je couvre mon leader.

Le système d'évaluation permettant d'atteindre ces objectifs est dans les grandes lignes :
- l'auto-évaluation, camp par camp, et fonction par fonction;
- l'abandon d'un système de points au profit d'une évaluation par pourcentage, beaucoup plus significative : rien de plus crétin pour un Jabo que de perdre une mission parce qu'il a détruit 3 chars au lieu de 4 ! Dans AOC v2.0, il ne perd pas la mission, mais il obtient simplement 75% d'efficacité au lieu de 100, ce qui est nettement plus représentatif de la mission exécutée...
Idem pour l'ailier : si son leader ne se fait pas descendre, il obtient 100% d'efficacité et donc remporte "sa" mission même si le chef d'escadrille obtient 0% parce qu'il loupe son objectif précisé dans le briefing...

Cette façon de procéder apporte aux équipes la capacité de détecter leurs points faibles et de garder le contrôle de la progression de leurs pilotes en "contrôle opérationnel" même face à d'autres équipes.
De plus, ce sont les leaders qui évaluent directement leurs pilotes (toujours par rapport aux %ages par défaut du début de la mission), donc chaque escadrille participante garde le contrôle de SES pilotes par rapport à SES objectifs de mission...

Cela constitue également un relais intéressant pour les écoles de chasse, car on tient compte de la progression de chaque pilote selon la fonction qu'il occupe dans le dispositif en cours de mission.
Les pilotes novices peuvent donc être intégrés en AOC sans que leur manque d'expérience pénalise directement leurs co-équipiers (sauf si les co-équipiers se font descendre, bien sûr)...

Dans le cas extrême où un pilote accuperait successivement les 4 fonctions possibles au cours d'une même mission, (chef d'escadrille, d'élément, de paire et ailier), dans la mesure où il y a le nombre d'appareils requis, il serait donc évalué successivement sur chacune des fonctions occupées.

S'il ne se passe rien durant la mission et que l'objectif n'est pas atteint, ce qui arrive parfois, il bénéficie tout simplement de l'évaluation par défaut correspondant à sa fonction :
- 0% pour le chef descadrille (c'est lui qui porte l'objectif de mission, ici il est manqué);
- 50% pour les chefs d'éléments et de paire (donc la moyenne);
- 100% pour l'ailier (son leader ne se fait pas descendre).

L'attribution des points par défaut a pour objectif d'inciter :
- les chefs d'escadrille à se focaliser sur leur objectif principal, ils doivent faire preuve de mordant;
- les chefs d'éléments et de paires à faire preuve de plus de prudence mais à faire mieux que la moyenne dont ils disposent au départ, donc aggressifs mais pas trop;
- les ailiers à tout miser sur la prudence propre à leur fonction, ils ont leurs 100% au début et doivent veiller à les conserver en veillant sur leur leader.

Si les leaders ne donnent pas d'ordres particuliers en mission, les pilotes sont évalués sur cette base.

Les leaders évaluant leurs pilotes en fonction de ce qu'ils leur demandent au sein d'une même formation, il n'y a plus de querelles bleu/rouge. Si une formation évalue ses pilotes plus sévèrement qu'une autre, cela n'est pas un problème puisque l'évaluation est purement interne et se fait selon le briefing et la préparation de la mission : plus de comparatif inter-escadrille possibles, comme les objectifs ne sont en général pas les mêmes pour chaque escadrille dans une mission.

Contrairement aux autres systèmes de campagne existant, AOC v2.0 effectue donc un découplage entre l'objectif global d'une mission d'une part, et la fonction occupée par chaque pilote au sein de sa formation.

Ce mode de fonctionnement d'une campagne n'est pas sorti par hasard, mais repose sur la pratique de presque deux ans de campagne Online, et intègre beaucoup de remarques faites sur le long terme, par de nombreux pilotes sur les attendus d'une campagne Online.


http://2jg51.org/score/img_pilotes/ban_2911.jpg

Gott strafe England !

AlexFly
29/09/2003, 09h57
Deux pitites questions :

- que signifie AOC ? (désolé mais j'en suis à ce point ! )

- les parties pourront-elles se former via HL ?

AlexFly
29/09/2003, 10h13
AOC= Absolute Online Campagne

Les missions sont jouées sur HL en général, mais pour les RDV ils sont pris dans le flyboard du site officiel d'AOC qui est lui même en actualisation de la version v2 d'AOC.

AlexFly
01/10/2003, 20h32
Je me suis peu étendu sur les outils de gestion de la campagne, mais il me semble important de préciser qu'outre les scripts qui évoluent, il va de soi que l'interface graphique subit un lifting prononcé pour l'adaptation au nouveau contexte :
- c'est ainsi que l'on disposera d'outils adaptés au nouveau mode d'évaluation des pilotes,
- à la définition de l'organisation d'une mission,
- à la saisie des résultats après la mission,
- et enfin des interfaces qui vont bien pour la restitution des indicateurs, de niveau pilote et par consolidation, de niveau escadrille.

En revanche, la conception des missions reste manuelle, sans générateur automatique de mission.

La consolidation se fait sur la base d'une moyenne de chacune des fonctions occupées (chef d'escadrille, chef d'élément, chef de paire et ailier), et non une moyenne globale toutes fonctions confondues. Ceci permet au pilote de se situer par rapport à la moyenne générale des pilotes occupant la même fonction dans sa formation.

Comme précisé dans le premier post, la restitution des résultats se fait sans possibilité d'établir des comparatifs significatifs inter-escadrilles, puisque l'assiette de calcul, ainsi que les critères évalués, ne sont pas les mêmes !

La raison d'être des interfaces AOC est de simplifier considérablement l'organisation des vols de la campagne, et aussi de présenter des indicateurs pertinents à chaque pilote, lui permettant de mieux connaître ses points faibles.




http://2jg51.org/score/img_pilotes/ban_2911.jpg

Gott strafe England !

AlexFly
30/10/2003, 14h47
Aux formations inscrites dans AOC !


Le briefing sera dispo ce week-end sur forums privés bleu/rouge du site AOC comme promis et la mission à partir de mardi soir.

Pour faciliter la montée en puissance niveau organisation AOC, on démarrera à partir de mardi soir avec une ou deux missions de mise dans l'ambiance, histoire de familiariser les nouveaux avec le système, et les anciens avec la v2.0.
De plus, cela permettra de digérer le patch...

Il s'agira donc d'une ou deux missions à blanc, jouées dans le contexte AOC classique, mettant en oeuvre la nouvelle interface de saisie.
Les squads participants peuvent donc remonter les éventuels pbs rencontrés pour, au besoin, effectuer un tuning de l'interface de saisie, se faire préciser des points de règlement, ou n'importe quoi d'autre sans que cela vienne affecter la campagne proprement dite.

Quand tous les pilotes sont dans le bain (une ou deux semaines maxi), on réinitialise la base AOC et on enclenche avec la campagne Stalingrad.

Je pense que c'est la meilleure façon de procéder pour un démarrage en douceur et une montée en régime de croisière en toute sérénité pour le plaisir de tous.

Il n'est pas exclu qu'il y ait plusieurs autres squads "COOP historiques" non francophones qui rejoignent en cours de route, ainsi que des pilotes anglophones en renfort de formations déjà inscrites, dans les semaines à suivre, aussi cette étape de mise dans l'ambiance nous permettra à la fois de roder le système et de faciliter l'accueil de formations étrangères rejoignant en cours de route.

AOC s'ouvrant à l'international, un des objectifs initiaux de ce système de campagne est donc atteint.



Message Edited on 12/06/0301:38AM by IIJG51_Gerfaut