PDA

Afficher la version complète : délicat torpillage



scapin51
20/04/2011, 11h31
Salut l'escadrille,

bien loin de vos débats sur l'avenir d'ubi, moi je rame sévère en tentant d'utiliser ....une torpille (sur il-2, maintenant faut préciser...)
j'ai le vecteur, un beaufignter, j'ai la torpille, le rafiot, et pan, systématiquement elle se brise en touchant l'eau...
je visionne X fois l'exemple donné avec le jeu, je refais la même, plus haut, moins vite, plus bas, plus vite..avec des munitions illimitées .et rien, passe son temps a se briser la torpille, et les miennes par la même occasion...
même en effleurant l'eau, je sais j'suis une bille. Doit on plonger avec l'engin? doit on effectuer un léger piqué? j'ai l'air bête, mais ça m'ennui cette histoire...

scapin51
20/04/2011, 11h31
Salut l'escadrille,

bien loin de vos débats sur l'avenir d'ubi, moi je rame sévère en tentant d'utiliser ....une torpille (sur il-2, maintenant faut préciser...)
j'ai le vecteur, un beaufignter, j'ai la torpille, le rafiot, et pan, systématiquement elle se brise en touchant l'eau...
je visionne X fois l'exemple donné avec le jeu, je refais la même, plus haut, moins vite, plus bas, plus vite..avec des munitions illimitées .et rien, passe son temps a se briser la torpille, et les miennes par la même occasion...
même en effleurant l'eau, je sais j'suis une bille. Doit on plonger avec l'engin? doit on effectuer un léger piqué? j'ai l'air bête, mais ça m'ennui cette histoire...

GCIII-6_Hartenstein
20/04/2011, 11h51
Le torpillage, depuis le patch 4.10 est devenu un affaire terriblement délicate, comme c'était le cas dans la réalité.

Je n'ai pas essayer le Beaufighter pour le torpillage, mais le Ju88.

Après avoir tout essayé sans succès, je me suis résigné à suivre un tutorial du torpillage avec cet avion.
Il faut respecter vraiment strictement la vitesse et l'altitude propre à l'appareil et à la torpille pour que cette dernière ne casse pas au contact de l'eau. 10Km/H ou 10m d'altitude de trop, et c'est mort.

Pour le Ju88, la vitesse de torpillage est comprise entre 250 et 270Km/H, l'altitude étant de 20m.

C'est dur, c'est douloureux (surtout qu'à cette vitesse, on fait de magnifique proie pour la DCA!), mais j'ai réussi à attraper le truc pour placer mes torpilles au but.

rafalespirale
21/04/2011, 05h34
Courage, ami Scapin, comme dirait un autre, un tir précis est un tir où il faut se mouiller, et donc par essence un tir difficile. Pour faire court, Guynemer (paix à son âme, parce que c'était un pilote phénoménal) t'aurait dit : "Faire face". À la DCA, comme dit Harty, dans ce cas précis.
Par ailleurs, je déconseille les mouvements brusques à cette altitude, à cette vitesse et avec un "bombardier", parce que sinon, il n'y a pas que la torpille qui va casser.
Donc le conseil d'Harty d'attraper le truc est vital --> frapper soudainement, vite et fort, sans échappatoire possible : je n'ai jamais torpillé, mais je ne pense pas me tromper en disant que la première passe doit à la fois être la dernière mais aussi faire boire la tasse (sic) direct à ton copain le bateau (et pas une tasse d'un litre ou deux), autrement c'est lui qui aura ta peau - ça rime encore http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png -.
Bonjour aux poissons quand même, faut voir les choses du côté positif, un avion cassé = une planche de surf minimum gratuite... Quand ça revient trop cher à la fabrication des planches de surf, c'est que tu auras réussi, dans tous les cas, tu as, bien sûr, notre soutien pour cet exercice difficile.

scapin51
01/05/2011, 03h35
salut les artistes,

merci de vos réassurances, j'me disais vraiment que j'étais qu'une bille, que je devais me contenter d'un p'tit tour en gladiator et basta.
Donc, "ils" ont corsé un peu la chose, plus proche de la réalité, bon sang, fallait en avoir une sacrée paire entre les jambes pour se lancer dans cette aventure.
Bon, bin, j'vais réessayer, j'y arriverais bien un jour.

Deus.ex.Makina
01/05/2011, 12h30
j'ai un truc imparable pour placer une torpille au but...

...je ne la lache pas, je m'abats avec l'avion direct dessus ^^


bon ça commence à leur couter cher en fleurs et en pretres... et ils ont rasé tellement d'arbre pour mes cerceuils qu'ils eu la place de construire un centre commercial...


je sors, si si

scapin51
03/05/2011, 11h25
l'idée est discutable, déjà approcher du rafiot pour lui flairer la poupe, ça demande du travail, et de plus, l'histoire militaire n'a pas retenue beaucoup d'exemple où une charge "banzai" ou Kamikaze ait eu beaucoup de succès...

ça peut paraitre contre la nature même de la guerre, mais un soldat est toujours plus efficace lorsqu'il sait qu'il peut revenir sain et sauf...