PDA

Afficher la version complète : gestion flaps et moteur



benzomara
18/10/2009, 11h25
Salut a tous!
j'ai fait diverses recherches sur le forum mais je n'ai pas trouvé clairement la réponse à mes questions:
-dans quels cas on met les flaps sur la position combat (dog fight, G élevés...)
-comment se passe la gestion du moteur selon les differentes phases du vol? je me fait toujours dépassé par l'IA ennemies lors des montées quelque soit mon appareil!!

merci a tous!!!

benzomara
18/10/2009, 11h25
Salut a tous!
j'ai fait diverses recherches sur le forum mais je n'ai pas trouvé clairement la réponse à mes questions:
-dans quels cas on met les flaps sur la position combat (dog fight, G élevés...)
-comment se passe la gestion du moteur selon les differentes phases du vol? je me fait toujours dépassé par l'IA ennemies lors des montées quelque soit mon appareil!!

merci a tous!!!

GCIII-6_Hartenstein
18/10/2009, 12h27
Salut Benzomara!

La position "combat" des volets sert aux manœuvres à basse vitesse en combat aérien, afin d'accroître la portance de ton appareil et de réduire la vitesse de décrochage.

Dans la pratique, utilise-les dans les dogfights tournoyants, et seulement si tu es pris en chasse, en faisant des manœuvres défensives pour faire lâcher ton poursuivant (évidemment, ne fait cela que si ton poursuivants est moins manœuvrant que toi!).

Pourquoi cette utilisation restrictive? Tout simplement parce que la vitesse est primordiale en combat aérien, et que les volets engendrent plus de traînée et freine donc ton appareil (sans compter qu'ils se bloquent à haute vitesse).
Si tu restes trop longtemps lent dans une zone de combat, tu deviens une proie et tu vas passer le reste du combat à tenter d'esquiver tes assaillants.
Si tu en viens donc à utiliser ces volets, essaye de t'éloigner un peu de la zone de combat, prend de la vitesse et de l'altitude, et repars à l'assaut avec cette position plus avantageuse.

Pour ce qui est de la gestion moteur en combat, c'est simple: hélice en plein petit pas (soit "pas d'hélice: 100%"), radiateur fermé (ouvert, il engendre de la traînée et te freine. Ne l'ouvre qu'en cas de problème de surchauffe).

Après, pour le surpresseur, cela reste indépendant de la position de combat ou non, tu actives le 2ème étage entre 2000 et 2500m (selon les appareils), tu repasses en premier étage en dessous.
Le mélange, idem, plus tu grimpes, plus tu dois le réduire, mais cela est indépendant de la situation de combat ou non (mais même en situation de combat, il faut penser à retoucher en fonction de tes pertes ou gains d'altitude).

Après, tu as des appareils qui ont tout ça en automatique (Bf109, FW190, Spit IX), d'autres qui n'ont rien du tout (les biplans de début de guerre).


Enfin, une fois ton appareil réglé correctement, il faut connaître la vitesse ascensionnelle optimale de ton appareil, celle par laquelle tu auras le meilleur avantage vitesse/altitude gagnée. Certains appareils sont d'excellents grimpeurs, d'autres non.
Dans tous les cas, pense que pour bien engager un combat aérien, il vaut mieux prendre le plus d'altitude et le plus de vitesse avant d'être au contact avec l'ennemi. Pense que la meilleure tactique pour vaincre est celle des rapaces: je fonds sur ma proie, je tire et je reprend aussi sec de l'altitude. L'altitude et la vitesse sont la clef du bon assaillant en combat aérien.
Les capacités manœuvrières de ton appareil, même si elles sont très bonnes, importent surtout si tu es poursuivi ou lorsque tu combat des appareils plus lents et moins manœuvrables que le tien, pas lorsque tu domines le combat avec ton altitude et ta vitesse.