PDA

Afficher la version complète : Un F-14 se désintègre...



Kintaro_343-kkt
25/09/2007, 20h04
Vous verrez les ondes de choc de la barrière du son avant le moment fatal :

http://uk.youtube.com/watch?v=7qMtnFtB38I&mode=related&search=

J'ignore si le pilote a survécu, mais ça m'étonnerait... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif

Kintaro_343-kkt
25/09/2007, 20h04
Vous verrez les ondes de choc de la barrière du son avant le moment fatal :

http://uk.youtube.com/watch?v=7qMtnFtB38I&mode=related&search=

J'ignore si le pilote a survécu, mais ça m'étonnerait... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif

Kintaro_343-kkt
25/09/2007, 20h43
Je n'ai parlé que du pilote, mais à bord d'un F-14 il y a aussi le navigateur...

L'un de ces hommes d'équipage... ne crie-t-il pas "two parachutes" trois fois au moment où la vidéo se coupe ?

Metabaron2005
26/09/2007, 01h45
Est-il vrai que les sièges éjectables s'activent automatiquement dans certaines circonstances (incendie ou ruptures à des endroits prédéfinis) ?

ungibus
26/09/2007, 02h37
Ejection en supersonique, peu de chances de survie malheuresement.
Les sièges sont normallement commandés par l'équipage, l'action d'un seul faisant partir l'ensemble des sièges suivant un ordre défini à 0.1 seconde pour éviter brûlures et/ou collision. A ma connaissance, pas de déclenchement automatique qui serait dangereux, par exemple le feu à la mise en route sous hangarette...

Metabaron2005
26/09/2007, 03h55
Peu de chance de survie en cas d'éjection en supersonique ? Je ne savais pas. Qu'est ce qui cause la mort ? Le choc avec l'air ?

Pour en revenir à cet accident, est-ce le fait de traîner entre sub et super sonique (pour provoquer cet effet visuel étonnant) qui a sollicité la structure de ce malchanceux Tomcat jusqu'à l'explosion ?

Je pensais que ces engins étaient plus fiables.

ungibus
26/09/2007, 07h53
Celui qui s'éjecte dans ces conditions est en principe écartelé par le choc aerodynamique.
L'explosion du F14 est difficile à expliquer ; soit un problème technique, soit un contre coup avec l'onde de choc en très basse altitude mais normallement elle se trouve derrière l'avion et ne peut interférer.
L'onde est visible grace à l'humidité importante de l'air.
A priori, ce jeu semble courant dans l'US Navy.
lien 1 (http://uk.youtube.com/watch?v=wHrwgRsX0BI&mode=related&search=)

lien 2 (http://uk.youtube.com/watch?v=7yreoDmKN_M&mode=related&search=)

lien 3 (http://uk.youtube.com/watch?v=NiiE26UdcqY&mode=related&search=)

lien 4 (http://uk.youtube.com/watch?v=OEmiTYtW5cs&mode=related&search=)

Par ce F1C série 100 du 3/12, ça ne passe pas à mon avis, on voit la condensation des filets lors de la prise d'incidence :
F1C (http://uk.youtube.com/watch?v=VgBnO4idzyg&mode=related&search=) il faut environ 660 kts en basse altitude, il lui manque le piqué que l'on voit sur les autres films car en lisse (sans charge) et basse température cela doit passer.

Metabaron2005
26/09/2007, 08h26
Si je ne me trompe pas, lors du premier essai d'éjection en France sur mystère (je crois) les jambes du pilote se sont écartées brutalement avec la pression de l'air (bonjour l'aine) mais il s'en est tiré avec quelques jours d'hosto. Dans les modèles suivants ils ont mis au point des sangles qui rabattaient automatiquement les jambes du pilote contre le siège en cas d'éjection.

ungibus
26/09/2007, 12h12
Effectivement, aux chevilles (Martin Baker mk4)puis une seconde sous les genoux (mk10), mais Martin Baker ne garantit le siège qu'en subsonique et toutes les éjections connues en supersonique ont échouées.
Pour le mk16, celui du Rafale, il existe des sangles de rappel pour les bras, enfin je crois.

Zeiss666
26/09/2007, 16h35
J'ai deja vu cette video il y quelques annees, elle est impressionnante!
Le pilote et le navigateurs s'en sont sortis grace aux reflexes de ce dernier.
Ci dessous le recit de l'accident par le pilote lui-meme, Neil Jennings
Si quelqu'un a besoin de traduction, faites moi savoir; bonne lecture:

My RIO and I launched on a mission to fly low-altitude high-speed fly by's of the USS JPJ. Our mission was to give the JPJ an airborne target to detect, track, classify, and simulate launch against. We departed the airspace of the USS Lincoln and were "handed off" to the JPJ for their control. We were operating in a clear sector and were working with another VF-213 aircraft which was assigned the same mission. Basically, we and the other aircraft were taking turns making low altitude passes by the JPJ, all for the benefit of their training.

On our first fly by of the JPJ, something went wrong right as I initiated a climbing right hand turn, up and away from the ship. Lacking any better explanation the aircraft "blew up." The accident board fixed blame on a problem with one of the engine's oil systems. They found this possible cause in a statistical search of Navy Safety Center mishap records. However, neither they, nor I, nor anyone else knows exactly what went wrong. At the time of the mishap we were around 800 feet and were traveling 600+ knots.

My RIO initiated ejection somewhere around two seconds after our aircraft spontaneously combusted. We were tumbling wildly out of control, perilously low, and there was fire all around us. Fortunately, my RIO's quick actions saved both of our lives. By the grace of God we survived, and although we both suffered burns his were far worse than mine---his seat in the aircraft being closer to the source of fire.

The JPJ steamed smartly over to where we were bobbing in the water, comfortably sitting in our grotesquely small rafts. At that moment of the incident we were not enjoying the feeling of salt water on fresh burns. The JPJ launched a motor whale boat, got us out of the water, and took us aboard the JPJ for some quick first aid and a short visit with some of the crew. A helo from the Lincoln was dispatched. It picked us up and flew us back to the carrier where we spent the next few days under the microscope of a comprehensive physical evaluation and many, many hours of mishap board interviews. I thank God for the video tape which documented the incident. Without it I was going to have trouble explaining why we failed to bring our $30mil jet back to the carrier with us.

Metabaron2005
27/09/2007, 02h35
Apparemment ils justifient ce fly by supersonique (inutile et dangereux) par un exercice d'acquisition de cible aérienne alors que je parierais que le seul but était de divertir les matafs. Une attaque de porte avion ne se ferait certainement pas par un passage supersonique à très basse altitude mais j'imagine qu'ils balanceraient une arme quelconque (missile, bombe guidée) d'une altitude et d'une distance bien plus importante.

Ceci-dit, comme normalement les Tomcats n'explosent pas à chaque fois qu'ils passent le mur du son, j'ai tendance à croire que l'accident est du à la faible altitude (interférence de l'onde sonique avec le sol causant une vibration qui aurait agi sur un élément vital d'un des moteurs défaillant ou fragilisé pour une autre raison (usure, erreur lors des entretiens etc ...).

Au fait que veut dire RIO ? Je suppose que ça n'a rien à voir avec le carnaval du même nom.

PANZERDID
27/09/2007, 03h08
Ils devaient simuler le missile qui lui est en très haut sub ou en supersonique http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

micksaf
27/09/2007, 03h19
RIO = Radar Intercept Officer

Metabaron2005
27/09/2007, 03h41
Merci http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif
Y'a aussi une abréviation pour le cochez ?

Kintaro_343-kkt
27/09/2007, 06h51
Certains Tomcats commencent à être vieux... c'était le cas déjà en 1995... y en a-t-il encore en service ou ont-ils tous été retirés ?

micksaf
27/09/2007, 07h07
..qq uns encore en service pour l'entrainement au tir statique ...

http://i55.photobucket.com/albums/g157/micksaf/lolva9.jpg

Kintaro_343-kkt
27/09/2007, 08h18
Oui Micksaf, ce dispositif expérimental est très connu. Il y a eu pourtant un précédent pendant la Seconde Guerre Mondiale. En sortant de la Bataille d'Angleterre les Anglais, ayant eu chaud avec les 109 allemands, décidèrent de tenter de rajouter à leurs Spitfires un canon tirant à travers l'hélice, comme chez certains modèles de 109. Ce document historique en couleurs montre les éssais du tireur qui devait être logé dans le moyeu de l'hélice :

http://uk.youtube.com/watch?v=SJMbxZ1k9NQ

Ces essais furent concluants quant à la cadence de tir, mais malheureusement, une fois le "mitrailleur" alongé entre les cylindres, le deuxième tir ne se produisait jamais, malgré les efforts d'élargissement de l'espace intérieur du moyeu et les programmes accélerés d'amincissement du mitrailleur la recharge se révéla impossible. Les pilotes de Spitfire finirent donc par se résoudre à ne porter leur armement que dans les ailes...

Zeiss666
27/09/2007, 18h41
Metabaron, le JPJ est le John Paul Jones, un destroyer de la classe Burke, pas un porte-avion http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif
Ces types de DD sont multi taches mais sont pas mal equipes en anti aerien et l'entrainement des operateurs radars est courant. Il me semble, et je raconte peut-etre une connerie, qu'un avion en trans-sonique emet des faux echos au radar, d'ou l'utilite de faire voler ce zinc aux alentours de la vitesse du son, sans compter evidemment le plaisir de pouvoir epater la galerie!

ungibus
29/09/2007, 02h04
Pas de faux écho radar du au transonique, l'intérêt de la vitesse est d'augmenter la vitesse de défilement donc de compliquer le pointage de canons.
En général, on fait plutôt ce genre de mission plastron à 2 avions ou plus en croisant régulièrement les trajectoires ou en éclatant d'une position de patrouille serrée pour leurrer les radars et saturer la défense. L'emploi de contre-mesures est également courant avec des modes temps de paix.

Zeiss666
29/09/2007, 06h54
merci ungibus http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

jvmasset
29/09/2007, 12h54
Bonjour!

Remarquez bien que l'appareil évoluait à 600 kts, soit en haut subsonique (si on admet une température ambiante de 20?C, il lui manquait 60 kt pour être à Mach 1).
C'est très près de la zone de contrainte maximale sur la cellule (passage de M.1), bien que la commission d'enquête n'en fasse pas mention.
MB, quant à "inutile et dangereux", je ne vois pas bien pourquoi tu dis ça pour un passage rapide en ligne droite à altitude constante ...dans ces conditions autant arrêter de voler tout de suite!

JV

Metabaron2005
01/10/2007, 08h00
Donc la bonne façon d'attaquer un porte avion c'est de le frôler en supersonique.

Après ou avant d'avoir balancé le missile ou la bombe ?

Warlordimi
03/10/2007, 05h30
L'équipage s'en est sorti, mais le pilote s'est tué qques années plus tard dans un autre accident.

Il avait été rendu coupable de l'explosion de l'appareil apparement en prenant un aoa interdit dans une certaine plage d'utilisation de l'appareil(TBA + vitesse).

Metabaron2005
03/10/2007, 07h27
Slt Warlord, tjrs aussi bien informé à ce que je vois http://forums.ubi.com/images/smilies/11.gif

Je me suis référé à Wikipedia pour l'abréviation AOA :

Wikipedia : AOA is a three-letter abbreviation with multiple meanings, as described below:

-Abort Once Around, a Space Shuttle abort mode
-Administration on Aging, an agency of the United States Department of Health and Human Services
-Age of Apocalypse, a popular X-Men story arc
-Akochi Okezie Agunwamba, a student at HMS
-Age of arrival, marks the time at which one has arrived in a foreign country
-Alienating Our Audience, a live album by the band Mindless Self Indulgence
-Alpha Omega Alpha, the only national honor society for medicine in the United States
-American Optometric Association, the organization representing optometrists nationally in the United States
-American Osteopathic Association, the representative organization for osteopathic physicians in the United States
-Analysis of Alternatives, a Consulting term used to identify and analyze the possible alternatives to an issue or question
-Angle of Arrival, a technique for determining the direction of propagation of a radio-frequency wave incident on an antenna array
-Angle of attack, the angle between the airfoil's chord line and the direction of airflow wind
-The currency code for the Angolan kwanza
-Army of Anyone, an American rock band
-Armies of Arcana, a fantasy-based tabletop wargame
-Anime Obsessers Association, An Anime based competition between 3 teams testing their IQ on all kinds of Anime.

AOA is also :

-AoA, a Japanese techno band.
-AOA, a Coaltar of the Deepers song



J'opterais dans ce cas ci pour : Angle of Attack http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

Ceci-dit si ce pilote n'avait pas l'air très à cheval sur les AOA limites, c'est pas étonant qu'il ait provoqué un autre accident.

Warlordimi
04/10/2007, 08h20
En fait, ce pilote en était à son 2? F14 démoli et trainait un surnom à la con du style "Kaboum-nomdupilote".

Sa mort fut à son 3? F14...

L'homme qui valait 100 millions de $ http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Metabaron2005
04/10/2007, 09h26
Est-ce que le risque d'explosion est si élevé quand un F14 utilise un mauvais AOA en transsonique ? Quand on voit ce qu'ils font comme AOA avec les jets russes, (Mig 29 et la famille des Su > 27) à la limite du supersonique (pour créer des effets d'air spectaculaires) j'ai des doutes sur la fiabilité des F14, même si le facteur humain y est semble-t-il pour beaucoup avec ce Mister bousilleur de Tomcats.

Warlordimi
04/10/2007, 11h45
En fait, 4 appareils ont été perdus dans la même escadrille (Va-232?) sous le commandement du Lt Commander Bates (je crois que c'est son nom) dont 2 à son actif direct.

Les soucis de moteurs du F14 ne concernent "que" les F14A qui effectivement avaient tendance à exploser l'étage de compression assez vite. Faut dire qu'à la base, le Tom est un intercepteur prévu pour se mettre à portée de tir des bombers russes et leur lancer 6 Phoenix à 200km. Pas pour faire la Red Bull Race http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_wink.gif

Les Su modernes c'est autre chose. D'aileurs le problème fut résolu sur les F14B.

ungibus
04/10/2007, 11h58
Il me semble qu'il y avait également un problème avec le système de géométrie variable.
C'est toutefois pour un avion des années 60-70, un superbe bestiau à rencontrer en dogfight, pas contre des avions comme le Mig 29 évidemment.

Metabaron2005
05/10/2007, 04h47
Peut-on parler de dog-fight pour des engins principalement conçus pour le combat BVR ... C'est celui qui a les meilleures leurres, le radar le plus sophistiqués et les missiles les plus précis qui gagne ... On pourrait tirer ces missiles d'un C130 que ça ne changerait pas grand-chose.

D'ailleurs avec l'apparition des missiles hyper-manouvrants et des faisceaux de particules, l'utilité même des avions de chasse est mise sur la sellette.

ungibus
06/10/2007, 00h13
Au début des années 60, on a retiré les canons des chasseurs, depuis on les a remis !!!
les leurres trompent les missiles, les obus les ignorent et on continue d'enseigner le combat rapproché donc "wait & see !"
Un livre de Stephen Coonts à lire sur ce thème "destins de guerre".

Metabaron2005
08/10/2007, 02h52
Je pense que dans les années 60 il était un peu trop tôt que pour priver les avions de canons vu que la technologie des missiles guidés était bien moins avancée qu'aujourd'hui.

La fin des chasseurs pilotés viendra le jour ou il existera des armes à 100% précises, insensibles aux contraintes liées à la balistique ( ->faisceaux de particules) :

http://www.bigpicweblog.com/exp/images/uploads/Military_Laser.jpg