PDA

Afficher la version complète : débat



Lyrendil
24/01/2005, 05h04
comme j'aime les débats qui se déroulent sur ce forum et que j'aimerai connaitre l'avis des gents, je voudrai lancer un débat:
etes vous pour ou contre de rendre le clonage un "crime contre l'espece humaine"?
je voudrai connaitre toutes les possibilités...

Lyrendil
24/01/2005, 05h04
comme j'aime les débats qui se déroulent sur ce forum et que j'aimerai connaitre l'avis des gents, je voudrai lancer un débat:
etes vous pour ou contre de rendre le clonage un "crime contre l'espece humaine"?
je voudrai connaitre toutes les possibilités...

Nenfea
24/01/2005, 07h49
Pour moi, ce n'est pas le clonage en tant que tel qui est dangereux, mais la façon dont on l'utilise.

Cloner des cellules pour un usage en médecine, je suis parfaitement pour. Pas de crime là dedans, et la question ne devrait pas même se poser dans ces cas là (d'ailleurs, il me semble qu'elle ne se pose plus aujourd'hui, non? Pas trop au courant, là... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-sad.gif).

Mais cloner une star de cinéma pour élever un Di Caprio, ou cloner son chien pour avoir le même plus tard, c'est dévoyer cet outil (outre la connerie de la chose, sur laquelle je ne m'étendrai pas).
C'est faire usage d'une technologie dangereuse (pour la biodiversité, au moins) pour... ses loisirs?
Oui pour faire des crimes de ces types d'usage (ça l'est déjà, d'ailleurs).

Mais des crimes contre l'humanité?
C'est stupide, mais ce n'est pas aussi affreux ou criminel que la Shoah (ou d'autres joyeusetés de ce genre).
Ca me parait une sentence... exagérée. Au risque de faire perdre de son importance à l'accusation "crime contre l'humanité".

Lyrendil
24/01/2005, 09h23
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><font size="-1">quote:</font><HR> cloner une star de cinéma pour élever un Di Caprio, ou cloner son chien pour avoir le même plus tard <HR></BLOCKQUOTE>
erreur tres répandue! un clone ne ressemble pas forcément a son (hote?)! une vache clonée n'as pas les memes taches que son (hote?) car le ventre de la mere influe beaucoup sur la prononciation des genes!

serioussamus
24/01/2005, 09h24
Exact, il faut trouver la bonne limite c'est tout http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-indifferent.gif...


Parce que si l'on va un peu plus loin (et en étant bien pessimiste), je ne vous raconte pas le bordel que ça va être quand les organisations terroristes vont se mettre à cloner à tout va (et clandestinement). Car quoi le mieux que de "sacrifier" quelqu'un qui n'a pas de registre ou d'état civil ? Ou encore qui n'a pas d'histoire, d'autres buts etc.
Joyeux avenir, non ^^ ?

Lyrendil
24/01/2005, 09h28
mais un jumeau est bien le clone de son autre jumeau, et il n'a pas pour autant "aucun but"!
si un homme se fait cloner, il peut considérer son clone comme un enfant non? peut etre a cause d'un probleme, il ne peut pas en faire...

Nosoul7
24/01/2005, 09h42
1) Un jumeau est un clone "naturel" aléatoire qui n'est pas le fruit d'une intention particulière (pas créer volontairement et donc dans un but précis). Contrairement au clone qui nous intéresse, et que l'on pourrait qualifier d'"artificiel".
2) Un enfant a deux parents. Son patrimoine génétique n'est pas identique à l'un des deux.
Contrairement au clone.

Lyrendil
24/01/2005, 09h48
est ce important? si de toute facon il ne lui ressemble pas?

Armestat
24/01/2005, 10h20
Sans parler de tous les dangers qu'apporteraient le clonage, s'apercevoir qu'on en est un doit etre quelque chose d'horrible...

Pas d'identitée propre, pas de "vrais" parents...

Par contre si c'est purement médical, je suis pour.

Arkanne
24/01/2005, 10h43
Non, mais vous vous rendez compte ? ! Cloner Lyrendil ?! http://forums.ubi.com/images/smilies/52.gifhttp://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

Rigou-des-bois
24/01/2005, 10h44
contre,
car on ne sait pas se qui pourrait arriver au personnes clonés (risque acrus de cancers,etc...) et puis franchement ou est l'interet du clonage?

ps: et je crois que le clone est identique a la personne qui donne le noyau de la cellule car le programme génétique se situe a l'intérieur (enfin c'est se que j'ai cru comprendre en S.V.T)

Ramoran
24/01/2005, 11h12
Cloner me parait une idée farfelue, nuisible, propre à générer des maladies de tous ordres (mentaux par ex) mais oeut on le considérer comme crime contre l'espèce humaine? Pour que l'espèce humaine soit menacée il faudrait inventer quelquechose qui la détruise entièrement, ou du mons qui modofoe son code génitique. MAis parler de crime contre l'espèce n'est pas approprié.

JediMAX
24/01/2005, 11h25
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><font size="-1">quote:</font><HR>Originally posted by Lyrendil:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><font size="-1">quote:</font><HR> cloner une star de cinéma pour élever un Di Caprio, ou cloner son chien pour avoir le même plus tard <HR></BLOCKQUOTE>
erreur tres répandue! un clone ne ressemble pas forcément a son (hote?)! une vache clonée n'as pas les memes taches que son (hote?) car le ventre de la mere influe beaucoup sur la prononciation des genes! <HR></BLOCKQUOTE>

Y en a un parmi nous qui bouffé un clown au petit dej. Lyrendil, ou l'art de parler de ce qu'on ne connait pas. "Le ventre de la mère"... ça ne veut pas dire grand chose!

De toute façon, le clonage comporte un défaut majeur à l'heure actuelle: "l'horloge interne" des cellules (on va simplifier un peu http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif) n'est pas remise à 0 lors du clonage... clone une personne de 70 ans, son espérance de vie sera d'environ 10 ans. Enfin on ferra peut être des progrès...

Donc, mon petit Lyrendil, définit plus exactement ce que tu entends par cloner. Décris moi le processus (procéquoi? http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif désolé, réflexe d'amphi), et je pourrai me prononcer un peu plus sur ce que tu appelles le clonage.

filoo29
24/01/2005, 11h44
Source : Larousse 2005

1. BIOLOGIE Obtention, par des manipulations biologiques, d'une série de molécules identiques (acides nucléiques) ou d'êtres unicellulaires (bactéries) ou pluricellulaires (amphibiens, mammifères, etc.), dotés d'un patrimoine génétique identique.

2. GÉNÉTIQUE

- Clonage de gènes : ensemble de méthodes du génie génétique permettant l'isolement et la multiplication des gènes.

- Clonage reproductif : procédé de clonage consistant à créer, à partir d'une cellule prélevée sur le corps d'un animal ou d'un être humain adulte, un individu génétiquement identique à celui sur lequel a été effectué le prélèvement. (Le noyau de la cellule est introduit dans un ovocyte énucléé ; après formation in vitro d'un embryon, celui-ci est transplanté dans l'utérus d'une mère porteuse.)

- Clonage thérapeutique : procédé de clonage consistant, après transfert du noyau d'une cellule du corps d'un adulte dans un ovocyte énucléé, à créer in vitro des lignées de cellules souches, utilisables pour traiter des maladies dégénératives ou invalidantes chez le donneur du matériel génétique, sans risque de rejet immunitaire. (Ce procédé reste encore au stade de la recherche.)


Complément encyclopédique

Certains phénomènes naturels peuvent être assimilés à des clonages (vrais jumeaux, parthénogenèse, etc.). La culture de tissus cellulaires représente la technique de clonage la plus ancienne. On sait aussi cloner des plantes adultes depuis de nombreuses années, par micropropagation. Le clonage permet d'étudier les interactions entre le noyau et le cytoplasme de la cellule au début de son développement. Une étape importante a été franchie avec la naissance, en 1996, de la brebis Dolly, premier mammifère obtenu par clonage de cellules prélevées sur un animal adulte. Depuis, malgré une forte proportion d'échecs, le procédé a été expérimenté avec succès sur d'autres espèces animales (cochons, veaux, souris, chèvre...). Ces expériences offrent des perspectives économiques et médicales considérables, mais soulèvent aussi des questions d'éthique fondamentales, dès lors qu'il devient techniquement possible de reproduire à l'identique un être humain adulte.

Mon avis ?
Clonage humain ou animal, évidemment non !
Pour le reste, faut voir dans quel but précisément.

Rigou-des-bois
24/01/2005, 13h11
bah c'est vraix que de parler de crime contre l'humaniter est peu etre un peu abusif mais si c'est une etape pour l'interdiction du clonage...