PDA

Afficher la version complète : Fanfiction Assassin's creed.



Kingsalt20
20/12/2010, 12h13
Allons bon ! Voilà un modo qui poste une fiction !
Bref ! Je travaille sur cette fiction depuis hier en étroite (mais pas trop) collaboration avec Miss-Daft, l'autre modo de ce forum. Vous pouvez faire une critique de cette fiction, je le fais pour le plaisir mais je m'en fou royalement enfaite. Quand on s'ennuit bah... on s'ennuit... Enjoy !



Mon nom est Arthur Cadène, je suis un assassin. Supervisé par Shaun Hastings, mes coéquipiers et moi avions reçu l'ordre de trouver et de voler un artefact dans un musée à Florence. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Nous avons été pris dans une embuscade des Templiers. Nous étions tous supposés morts jusqu'à présent. Tous ? Non.
Nous avons été deux a avoir été capturé. Les Templiers nous ont emmenés à Rome dans les logos d'Abstergo, ils ont trouvé dans mon ADN un ou plusieurs ancêtres intéressants qui serai susceptible de leur permettre de trouver un nouvel artefact. Ils ont emmenés mon camarade pour l'interroger. Je ne crains qu’il soit mort, depuis le temps. Étant un assassin expérimenté les scientifiques d'Abstergo ont préférés contrôler mon corps grâce à cet artefact : le fragment d'Eden. Je fus donc plongé dans l'Animus et me voilà vivre la vie d'un de mes ancêtres : Arno Wagner, assassin du XVIII-XIX ème siècle né en 1762 et qui vivait à Paris.

Chapitre I: une vie paisible


- Un rayon de soleil m'aveuglait... Où étais-je ? -

Juin 1780 ... Initialisation :

Je me protégeai du soleil avec mon avant-bras. Le soleil du matin, à peine levé, me brûlait déjà les yeux que j’avais encore tout endormis. Une horrible nausée me prit et les quelques bribes de souvenirs me revinrent avec une mauvaise sensation. Une migraine dure comme le bois vint parachever ce tableau que j’étais d’une veille de soirée un peu abreuvée. Je me suis hâté à enfiler mes habits et je descendis car Père n'était pas très patient. Il m'attendait. D’une voix tranquille, il entama la conversation*:

- Alors Arno ? Que Diable pourquoi es-tu en retard ?
- J'étais fatigué Père.
- Alors cela devient une habitude. Où étais-tu hier? fît-il avec un sourire mesquin.

Je voyais qu'il connaissait l'endroit où j'étais hier sans nul doute, j'ai tenté ma chance:

- J'étais chez un ami, Père.
Il me lança alors un regard intimidant, je détournai alors le regard puis lui avouai la vérité:
- En fait... j'étais avec des amis et je crois que j'ai un peu trop forcé sur la boisson... Content, mon père esquissa un sourire puis il ajouta :
- Un peu ? Beaucoup je dirais ! dit-il en s'esclaffant. Allez fini de te préparer ! On a du boulot et je ne souhaite pas être en retard !

Sur la route, Père me racontait comment s'était déroulée la guerre de sept ans à laquelle il avait participé quand il était jeune - d'ailleurs, c'était bien la première fois qu'il me racontait une histoire sans que je ne lui ai demandé -. C'était sanglant, les batailles navales furent très destructrice, beaucoup d'hommes ont péri. Mon père m'expliqua qu'il fallait apprendre à nager si on voulait avoir une chance de s'en sortir. Heureusement pour lui, il n'a pas été envoyé sur les fronts en Amérique.
Nous arrivâmes à la forge, là-bas l'ambiance était très chaleureuse. J'y travaillais déjà depuis 1 an et je m'y plaisais beaucoup. J'espérai devenir un grand forgeron comme lui et ouvrir une Forge. Père ne se limitait pas seulement à la fabrication d'arme et d'armure non, il s'intéressait aussi au travail intellectuel : grand-père avait travaillé dur pour payer des cours de latin et de français à mon Père, et ce fut grâce à lui que Père devint ce qu'il était et donc ce que je fus à cette période, ayant suivis une instruction à la lecture et à l'écriture.
Après cette dure journée mon père me paya de l'eau-de-vie que je ne refusai pas. En rentrant à la maison un délicieux repas nous attendais.



Le 05 Juillet 1780 je fêtais mes 18 ans, Père était heureux car j'étais devenu un homme en ce jour. Ma soeur Jeanne - qui avait fêté ses 22 ans cette année-là et qui était devenue fleuriste à Lyon - était venue exprès pour me le souhaiter et j'avais reçu une lettre venant de mon frère Bertrand - âgé à l'époque de 19 ans, qui lui était devenu commerçant avec mon oncle de Palermo, Mario - qui me félicitait pour mes 18 printemps. Père me demanda le soir si je pouvais l'accompagner du lendemain à Nanterre. Bien évidemment j'ai accepté. Nous allâmes alors en direction de Nanterre, et il nous fallut deux jours pour y parvenir. Père m'emmena dans la forêt, une maison y était cachée. Plusieurs personnes étranges étaient présentes. Elles portaient des tenues qui se ressemblaient beaucoup, ces tenues comportaient toutes une capuche dont la pointe formait un bec de volatile -probablement un aigle-. Les tenues étaient du style fin Renaissance, de très vieilles tenues sûrement des héritages car elles comportaient de nombreuses traces de tissus recousus. Ces personnes portaient aussi une épée, faisaient-elles parties de la Noblesse ? Mon père apparut derrière moi, je me retourna et aperçu qu'il portait une tenue similaire à la leur. Je me demandai si mon père ne faisait pas parti d'une secte ou s'il ne m'avait pas emmené à un bal costumé entre adultes. Soudain, mon père prit son air sérieux et il me dit :

-Les camarades qui sont ici et moi-même sommes des Assassins.
- Des Assassins ?! M'écriais-je.
Pris de panique, me croyant rêvé, je tentai de m'en aller. Mon Père me retint par la main, je me débâtis.
- Doucement ! Doucement Arno ! Ce n'est pas ce que tu crois ! Nous agissons pour le bien du peuple et non à notre intérêt. Ton frère et ta soeur sont eux aussi des Assassins !

Rassuré j'ai arrêté de gesticuler. Je compris qu'ils allaient me faire devenir l'un des leurs....


Je me suis entraîné durement pendant un mois, développant mon agilité par des séries de parcours dans les arbres, j'ai appris à me servir d'armes blanches et à lancer des couteaux. J'ai aussi appris à me servir d'un arc, d'un fusil à silex et d'une arbalète. Malheureusement je ne peux pas encore posséder mes propres armes et nos maîtres ne nous ont pas fourni de tenue d'assassin. J'ai suivi mon entraînement avec d'autres recrues, nous étions 10 hommes et 8 femmes. D'ailleurs l'une d'entre elles me plaisait beaucoup, elle s'appelait Annabelle, elle était brune aux yeux marron vert, elle avait 19 ans et faisait dans les 1m70; elle était la plus ingénieuse de nous tous et étaient une experte en arme à distance. Je me suis demandé si je lui plairai un jour. Les membres nous ont acceptés comme si nous étions des leurs, certains me trouvaient talentueux, mais je ne puis me reposer sur mes acquis. J'ai aussi lu pendant ce mois des livres parlant de la confrérie, de l'ordre qui m'était encore inconnu que j'allais affronter : Les Templiers. Des personnes avides de pouvoir voulant dominer le monde grâce à des artefacts qu'on appelle "Fragment d'Eden", qu'était-ce donc ? Tout ce que je savais c'est qu'ils étaient redoutables et que les Assassins étaient là depuis la nuit des temps pour les en empêcher. Ce soir-là était le dernier soir de ma formation, j'allais devenir assassin. Une fête était organisée pour mon départ car j'étais le seul des initiés à partir, je fus donc bien saoul. Le lendemain Père revint me chercher, j'avais tellement mal à la tête que je vis mes confrères avec une lueur bleue et mon père scintillait d'une lueur jaune ; je me demandai ce qui m'arrivait et je me mis une gifle, tout fut redevenu normal.
Mon père me demanda :

- Racontes moi un moment qui t'as marqué pendant ton entraînement ? Dit-il avec curiosité.
- Et bien, un jour je m'étais battu dans un combat amical contre un assassin fraîchement promu, il s'appelait Alexandre. Nous avions des armes d'entraînement en bois. Il me mettait en difficulté jusqu'a ce que je puisse retourner la situation : je lui ai donné un coup de bâton dans l'articulation du genou l'obligeant à se fléchir, j'ai ensuite donné un coup de pied dans sa main armée pour qu'il laisse tomber son arme. Malheureusement il esquiva mon coup de bâton de justesse et le canon d'un pistolet caché dans sa manche était pointé juste devant mon nez ! Heureusement il ne tira point. Je me suis avoué vaincu et l'assassin m'a dit calmement :
- Retiens que tes ennemis peuvent posséder des atouts dans leur manche.*» avait-il dit avant de s’esclaffer.

Mon père se mit à rire à son tour à rire après la fin de mon histoire.
Je rentrais à la maison, heureux de retrouver Mère et le foyer familial.

Kingsalt20
20/12/2010, 12h13
Allons bon ! Voilà un modo qui poste une fiction !
Bref ! Je travaille sur cette fiction depuis hier en étroite (mais pas trop) collaboration avec Miss-Daft, l'autre modo de ce forum. Vous pouvez faire une critique de cette fiction, je le fais pour le plaisir mais je m'en fou royalement enfaite. Quand on s'ennuit bah... on s'ennuit... Enjoy !



Mon nom est Arthur Cadène, je suis un assassin. Supervisé par Shaun Hastings, mes coéquipiers et moi avions reçu l'ordre de trouver et de voler un artefact dans un musée à Florence. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Nous avons été pris dans une embuscade des Templiers. Nous étions tous supposés morts jusqu'à présent. Tous ? Non.
Nous avons été deux a avoir été capturé. Les Templiers nous ont emmenés à Rome dans les logos d'Abstergo, ils ont trouvé dans mon ADN un ou plusieurs ancêtres intéressants qui serai susceptible de leur permettre de trouver un nouvel artefact. Ils ont emmenés mon camarade pour l'interroger. Je ne crains qu’il soit mort, depuis le temps. Étant un assassin expérimenté les scientifiques d'Abstergo ont préférés contrôler mon corps grâce à cet artefact : le fragment d'Eden. Je fus donc plongé dans l'Animus et me voilà vivre la vie d'un de mes ancêtres : Arno Wagner, assassin du XVIII-XIX ème siècle né en 1762 et qui vivait à Paris.

Chapitre I: une vie paisible


- Un rayon de soleil m'aveuglait... Où étais-je ? -

Juin 1780 ... Initialisation :

Je me protégeai du soleil avec mon avant-bras. Le soleil du matin, à peine levé, me brûlait déjà les yeux que j’avais encore tout endormis. Une horrible nausée me prit et les quelques bribes de souvenirs me revinrent avec une mauvaise sensation. Une migraine dure comme le bois vint parachever ce tableau que j’étais d’une veille de soirée un peu abreuvée. Je me suis hâté à enfiler mes habits et je descendis car Père n'était pas très patient. Il m'attendait. D’une voix tranquille, il entama la conversation*:

- Alors Arno ? Que Diable pourquoi es-tu en retard ?
- J'étais fatigué Père.
- Alors cela devient une habitude. Où étais-tu hier? fît-il avec un sourire mesquin.

Je voyais qu'il connaissait l'endroit où j'étais hier sans nul doute, j'ai tenté ma chance:

- J'étais chez un ami, Père.
Il me lança alors un regard intimidant, je détournai alors le regard puis lui avouai la vérité:
- En fait... j'étais avec des amis et je crois que j'ai un peu trop forcé sur la boisson... Content, mon père esquissa un sourire puis il ajouta :
- Un peu ? Beaucoup je dirais ! dit-il en s'esclaffant. Allez fini de te préparer ! On a du boulot et je ne souhaite pas être en retard !

Sur la route, Père me racontait comment s'était déroulée la guerre de sept ans à laquelle il avait participé quand il était jeune - d'ailleurs, c'était bien la première fois qu'il me racontait une histoire sans que je ne lui ai demandé -. C'était sanglant, les batailles navales furent très destructrice, beaucoup d'hommes ont péri. Mon père m'expliqua qu'il fallait apprendre à nager si on voulait avoir une chance de s'en sortir. Heureusement pour lui, il n'a pas été envoyé sur les fronts en Amérique.
Nous arrivâmes à la forge, là-bas l'ambiance était très chaleureuse. J'y travaillais déjà depuis 1 an et je m'y plaisais beaucoup. J'espérai devenir un grand forgeron comme lui et ouvrir une Forge. Père ne se limitait pas seulement à la fabrication d'arme et d'armure non, il s'intéressait aussi au travail intellectuel : grand-père avait travaillé dur pour payer des cours de latin et de français à mon Père, et ce fut grâce à lui que Père devint ce qu'il était et donc ce que je fus à cette période, ayant suivis une instruction à la lecture et à l'écriture.
Après cette dure journée mon père me paya de l'eau-de-vie que je ne refusai pas. En rentrant à la maison un délicieux repas nous attendais.



Le 05 Juillet 1780 je fêtais mes 18 ans, Père était heureux car j'étais devenu un homme en ce jour. Ma soeur Jeanne - qui avait fêté ses 22 ans cette année-là et qui était devenue fleuriste à Lyon - était venue exprès pour me le souhaiter et j'avais reçu une lettre venant de mon frère Bertrand - âgé à l'époque de 19 ans, qui lui était devenu commerçant avec mon oncle de Palermo, Mario - qui me félicitait pour mes 18 printemps. Père me demanda le soir si je pouvais l'accompagner du lendemain à Nanterre. Bien évidemment j'ai accepté. Nous allâmes alors en direction de Nanterre, et il nous fallut deux jours pour y parvenir. Père m'emmena dans la forêt, une maison y était cachée. Plusieurs personnes étranges étaient présentes. Elles portaient des tenues qui se ressemblaient beaucoup, ces tenues comportaient toutes une capuche dont la pointe formait un bec de volatile -probablement un aigle-. Les tenues étaient du style fin Renaissance, de très vieilles tenues sûrement des héritages car elles comportaient de nombreuses traces de tissus recousus. Ces personnes portaient aussi une épée, faisaient-elles parties de la Noblesse ? Mon père apparut derrière moi, je me retourna et aperçu qu'il portait une tenue similaire à la leur. Je me demandai si mon père ne faisait pas parti d'une secte ou s'il ne m'avait pas emmené à un bal costumé entre adultes. Soudain, mon père prit son air sérieux et il me dit :

-Les camarades qui sont ici et moi-même sommes des Assassins.
- Des Assassins ?! M'écriais-je.
Pris de panique, me croyant rêvé, je tentai de m'en aller. Mon Père me retint par la main, je me débâtis.
- Doucement ! Doucement Arno ! Ce n'est pas ce que tu crois ! Nous agissons pour le bien du peuple et non à notre intérêt. Ton frère et ta soeur sont eux aussi des Assassins !

Rassuré j'ai arrêté de gesticuler. Je compris qu'ils allaient me faire devenir l'un des leurs....


Je me suis entraîné durement pendant un mois, développant mon agilité par des séries de parcours dans les arbres, j'ai appris à me servir d'armes blanches et à lancer des couteaux. J'ai aussi appris à me servir d'un arc, d'un fusil à silex et d'une arbalète. Malheureusement je ne peux pas encore posséder mes propres armes et nos maîtres ne nous ont pas fourni de tenue d'assassin. J'ai suivi mon entraînement avec d'autres recrues, nous étions 10 hommes et 8 femmes. D'ailleurs l'une d'entre elles me plaisait beaucoup, elle s'appelait Annabelle, elle était brune aux yeux marron vert, elle avait 19 ans et faisait dans les 1m70; elle était la plus ingénieuse de nous tous et étaient une experte en arme à distance. Je me suis demandé si je lui plairai un jour. Les membres nous ont acceptés comme si nous étions des leurs, certains me trouvaient talentueux, mais je ne puis me reposer sur mes acquis. J'ai aussi lu pendant ce mois des livres parlant de la confrérie, de l'ordre qui m'était encore inconnu que j'allais affronter : Les Templiers. Des personnes avides de pouvoir voulant dominer le monde grâce à des artefacts qu'on appelle "Fragment d'Eden", qu'était-ce donc ? Tout ce que je savais c'est qu'ils étaient redoutables et que les Assassins étaient là depuis la nuit des temps pour les en empêcher. Ce soir-là était le dernier soir de ma formation, j'allais devenir assassin. Une fête était organisée pour mon départ car j'étais le seul des initiés à partir, je fus donc bien saoul. Le lendemain Père revint me chercher, j'avais tellement mal à la tête que je vis mes confrères avec une lueur bleue et mon père scintillait d'une lueur jaune ; je me demandai ce qui m'arrivait et je me mis une gifle, tout fut redevenu normal.
Mon père me demanda :

- Racontes moi un moment qui t'as marqué pendant ton entraînement ? Dit-il avec curiosité.
- Et bien, un jour je m'étais battu dans un combat amical contre un assassin fraîchement promu, il s'appelait Alexandre. Nous avions des armes d'entraînement en bois. Il me mettait en difficulté jusqu'a ce que je puisse retourner la situation : je lui ai donné un coup de bâton dans l'articulation du genou l'obligeant à se fléchir, j'ai ensuite donné un coup de pied dans sa main armée pour qu'il laisse tomber son arme. Malheureusement il esquiva mon coup de bâton de justesse et le canon d'un pistolet caché dans sa manche était pointé juste devant mon nez ! Heureusement il ne tira point. Je me suis avoué vaincu et l'assassin m'a dit calmement :
- Retiens que tes ennemis peuvent posséder des atouts dans leur manche.*» avait-il dit avant de s’esclaffer.

Mon père se mit à rire à son tour à rire après la fin de mon histoire.
Je rentrais à la maison, heureux de retrouver Mère et le foyer familial.

FunKyMoonKey
20/12/2010, 12h32
moi j'aime beaucoup j'attend la suite ^^

clems13_761
20/12/2010, 13h14
voila, je vois que tu as fait ce qu'il fallait faire. Beau travail.

monereau
20/12/2010, 14h08
dis moi, kingsword, tu serait pas quelqu'un (avec miss-daft) qui lis beaucoup de livre? car ceux qui lisent beaucoup son ce qui écrives le mieux. Sinon, très bonne fic, même si je n'ai lue que le début car je n'ai pas trop le temps (et oui, il faut aller se coucher) je finirait la suite demain.

clems13_761
20/12/2010, 14h14
king est très cultivé quand il veut c'est pas la première fois que je le remarque

Kingsalt20
20/12/2010, 14h24
A part les livres qu'on me donne à l'école je lis des mangas xD

adlc30
20/12/2010, 15h00
très bon! j'en attends la suite avec impatience!!http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

Ramoran
20/12/2010, 15h03
Seul un fan endurci, inconditionnel au point de se passer de la lecture pour admirer, pourrait trouver un intérêt à cette fiction.
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">
Mon nom est Arthur Cadène, je suis un assassin. Supervisé par Shaun Hastings, mes coéquipiers et moi avions reçu l'ordre de trouver et de voler un artefact dans un musée à Florence.
</div></BLOCKQUOTE>
Supervisé devrait s'accorder au sujet "mes coéquipiers et moi", et donc être pluriel. Peut-être seul "moi" compte ici. Sinon le début est trop imprécis. On ne voit pas de quel artefact il s'agit, ni ce qu'il vient faire à Florence. On comprend qu'il ne s'agit que d'une routine, mais elle est néanmoins si légèrement traitée qu'on ne peut croire aux choses ou s'y attacher.

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> Mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Nous avons été pris dans une embuscade des Templiers. Nous étions tous supposés morts jusqu'à présent. Tous ? Non. </div></BLOCKQUOTE>
Les choses qui ne se passent pas comme on avait prévu : c'est un cliché, et mal employé. Ce qui est "prévu" est si vague, si proche du néant que le lecteur est incapable de saisir en quoi ce coup était particulièrement imprévisible et bouleversant.

Le reste est une bouillie confuse, sans style, sans idée. Les informations sont données au hasard : l'ADN, les fausses morts, les artefacts, etc. se déversent pêle mêle sous nos nez, comme expulsés par une irrépressible poussée gastrique.

Kingsalt20
20/12/2010, 15h07
Hariccelon m'avait prévenu http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/langue.gif

Merci de ton retour quand même Ramoran ^^

miss-chibi
20/12/2010, 15h39
je reconnaît bien le correcteur de faute des fics ! mdr du rien !
continue sur ta lancé je te soutiendrai . http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

LolaNeverar
20/12/2010, 16h49
Je l'ai parcouru et plusieurs choses m'ont fait rire :

1 - " Allons bon ! Voilà un modo qui poste une fiction ! "
Quel rapport modo/fiction ? Ta définition de toi même est "modo" ? Oh quelle vanité pour si peu de chose !
Tu dois être très jeune...

2 - le vocabulaire est assez limité et rempli de clichés,cocasse parfois. Personnellement j'ai bien ri. Exemples : "Je me protégeai du soleil avec mon avant-bras. ( le pied serait peut être plus original ); Le soleil du matin, à peine levé, me brûlait déjà les yeux que j’avais encore tout endormis. ( on compatit, il aurait brûlé les idées, que ça m'étonnerait pas ); Une migraine dure comme le bois ( au lever, il a une migraine dure comme le bois ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png pas mal, fallait trouver ) ; Nous arrivâmes à la forge, là-bas l'ambiance était très chaleureuse ( Mdr ! voyons, à la forge, comme à la forge fait chaud ! ) ;
J'espérai devenir un grand forgeron comme lui et ouvrir une Forge. ( pas une boulangerie ? Sûr ? ) ; Père ne se limitait pas seulement à la fabrication d'arme et d'armure non, il s'intéressait aussi au travail intellectuel : grand-père avait travaillé dur pour payer des cours de latin et de français à mon Père, et ce fut grâce à lui que Père devint ce qu'il était et donc ce que je fus à cette période, ayant suivis une instruction à la lecture et à l'écriture. ( quel salmigondis gargouillant et... intellectuel ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png ) ; je fêtais mes 18 ans, Père était heureux car j'étais devenu un homme en ce jour. ( ah ?! d'où la mi graine dure comme le bois, on comprend déjà mieux là !)

3 - une narration qui n'accroche pas, une sensation de manque total d'intérêt, une chose faite à la va vite.

4 - quelques fautes d'accord et incohérences montrent que la migraine matinale dure comme le bois pourrait bine appartenir à l'auteur : "Pris de panique, me croyant rêvé," = rêvé par qui ?

Bon j'arrête ici. Soit tu ouvres une forge, soit tu suis "une instruction à la lecture et à l'écriture." plus poussée. Il y a des ateliers d'écriture, tu sais ?


Bon courage !

clems13_761
21/12/2010, 00h40
diantre, voila un commentaire précis et détaillé. impressionnant.
courage king souvient toi que c'est en forgeant qu'on devient forgeron.
quand on est pas habitué aux fics, il est normal que le résultat parfait ne sois pas encore au rendez-vous.
tiens compte des remarques comme celles de LolaNeverar et moi par exemple et tu fers du bon travail.

FunKyMoonKey
21/12/2010, 01h48
J'avoue que là il a raison ya encore des fautes qui font un peu ... gamin, tu nous décrit des trucs assez évidents, et pour l'amour du ciel ! (oui j'ai pas trouvé d'autre expression &gt;&lthttp://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png arrète de te vanter à tout va que tu est modérateur ... c'est vachement puéril et ça renforce encore plus ton coté gamin ...

mojoujou
21/12/2010, 03h00
Il ne se vante pas qu'il est modo, il le dit dans le ton de la plaisanterie. C'est une façon de mettre de côté son statut… non pas pour lui parce que j'imagine qu'il s'en fou, mais plutôt pour mettre à l'aise les gens. Je ne vois pas où ça fait gamin… que nous sommes tous par ailleurs hein.

Je dirai simplement que la trame est là mais pas assez développé. Ça fait plus penser en effet à un "brouillon" qui ne faut pas forcément voir de façon négative. Car c'est une phase préparatoire essentielle pour pouvoir faire quelque chose de lisible. Donc ce n'est pas si négatif tu ne peux donc que l'améliorer, reste à savoir si t'as vraiment la volonté de le faire :P.

MalfattoAC
21/12/2010, 03h38
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par hawkof501st:
J'avoue que là il a raison ya encore des fautes qui font un peu ... gamin, tu nous décrit des trucs assez évidents, et pour l'amour du ciel ! (oui j'ai pas trouvé d'autre expression &gt;&lthttp://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png arrète de te vanter à tout va que tu est modérateur ... c'est vachement puéril et ça renforce encore plus ton coté gamin ... </div></BLOCKQUOTE>

HA!!!!! "tu est"!!! Mais quelle faute horrible!! Vive le Bescherelle!!!!
Désolé, c'était juste pour faire chier comme les prof de français...

miss-chibi
21/12/2010, 03h57
Mes chère amie ,je vous en prie ,ne soyez pas trop dur avec kings se jeune homme n'a pas encore atteint l'âge adulte .
malgré que tu soie le plus jeune modo de AC ,je te souhaite bonne chance!

clems13_761
21/12/2010, 04h02
bon dites, j'ai comme l'impression qu'on dévie un peu. alors stop sur les discussions statut modo. le but étant ici de discuter fiction et moi le premier je me dis qu'il faut seulement donner des conseils ou des commentaires. chibi par exemple tu es très loin ^^

Donc pour repartir sur de bonnes bases, je tiens à résumer les avis qui t'ont été donnés pécédemment pour éviter la répétition :

- fic un peu " brouillon"
- quelques fautes d'étourdissement
- certaines prases un peu bateau ( cf LolaNeverar )
- manque de détails

maintenant je suggère de discuter un peu de thèmes comme l'histoire en elle-même, la période choisie, le personnage...
à vous les studios

miss-chibi
21/12/2010, 04h07
je suis pas aussi loin que mes confrères! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/furieu.gif

clems13_761
21/12/2010, 04h13
dire que king est un jeune homme pas encore adulte n'a aucun lien avec sa fiction. l'âge n'est jamais entré en ligne de compte pour des prestations.

Bon puisque personne ne fait le premier pas, je tenais à dire que cette période historique me semble idéale ( près-Révolution Française ) quoique 15 ans plus tard ça aurait été marrant également

Kingsalt20
21/12/2010, 04h24
Ah je vois que cette fiction fait parlée. Je n'attendais pas forcément des éloges de vous. A vrai dire c'est la première fois que je me lance dedans.

Aprés vous voyez bien que je déconne suffit de regarder ce qui est marqué en dessous de mon pseudo "Modérateur à défoncer avec modération" http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

J'ai surtout invité mes confrères du Forum "The Elder Scrolls" comme Lola et Ramoran (merci à eux) car ils ont un grand esprit critique et ils n'y vont pas de main morte. Le jury de Master Chef ferait pâle figure à côté d'eux http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

Je ne pense pas faire durée ma fiction à plus d'un mois, cela m'ennuierai énormément à force je dois dire. La littérature et moi ça fait... 10 ?

D'ailleurs Miss-chibi, je ne suis pas le plus jeune modo. Il y a Miss-daft ^^"

De toute façon je fais cela surtout parce que je m'ennui vraiment (d'ailleurs pour ça que j'ai torché le chapitre I en ... 6H ?). Je suis loin de vous sortir un roman à la Zola ou à la Hugo, vraiment loin de là.

Bref merci des retours http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

MalfattoAC
21/12/2010, 05h27
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par clems13_761:
bon dites, j'ai comme l'impression qu'on dévie un peu. alors stop sur les discussions statut modo. le but étant ici de discuter fiction et moi le premier je me dis qu'il faut seulement donner des conseils ou des commentaires. chibi par exemple tu es très loin ^^

Donc pour repartir sur de bonnes bases, je tiens à résumer les avis qui t'ont été donnés pécédemment pour éviter la répétition :

- fic un peu " brouillon"
- quelques fautes d'étourdissement
- certaines prases un peu bateau ( cf LolaNeverar )
- manque de détails

maintenant je suggère de discuter un peu de thèmes comme l'histoire en elle-même, la période choisie, le personnage...
à vous les studios </div></BLOCKQUOTE>

Fic un peu brouillon =&gt; le post de king supposait déjà que ça allait être brouillon donc critique inintéressante.

Quelques fautes d'étourdissement =&gt; vrai et d'ailleurs, pas toutes relevées.

Certaines phrases un peu bateau =&gt; pas faux, mais pourquoi faire comme si vous saviez utiliser des structures compliquées? =)

Manque de détails =&gt; un peu plus de détails n'aurait effectivement pas fait de mal^^.

En tout cas, bravo quand même!

Kingsalt20
21/12/2010, 11h10
Malfatto ! Je savais que tu étais un médecin qui fesait des meurtres en série mais jamais je n'aurai pensé que tu serai gentil avec moi http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/langue.gif

Sérieusement les descriptions à la Zola.. je m'en passerai bien ^^

MalfattoAC
21/12/2010, 11h15
Derrière mon masque se cache une autre personne =)

Kingsalt20
21/12/2010, 11h22
Dire que pour Malfatto j'ai fait un déluge de flèches pour le tuer xD

" Vous êtes prêts ?
En joue !
Feu !"

Guikingone
21/12/2010, 14h14
Franchement je suis bluffé, tout y est ... Histoire, personnage, période bref tout ! Seul bémol que j'ai remarqué est cette faute (du moins je pense ...) :

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Rassuré j'ai arrêté de gesticuler. Je compris qu'ils allaient me faire devenir l'un des leurs.... </div></BLOCKQUOTE>

Ne serait-ce pas plutôt : Rassuré j'arrêta de gesticuler ?

En tout cas chapeau bas à vous deux, vivement la suite http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png

Kingsalt20
21/12/2010, 16h50
Miss-daft m'a surtout aidé pour la forme vu qu'elle fait des fictions. Aprés je suis pas super doué pour le passé et le passé composé. Je pense plus au présent et au futur moi http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/crosscrusher.gif http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

Je vous expliquerai peut-être les détails des noms de personnages un de ces 4. J'ai chercher le nom d'arme à feu du XVIII, les détails de vêtements, ce qui s'est passé à cette période. Un peu de recherche complétant une culture générale sa fait pas de mal.

Y'a plusieurs fautes aufaite ^^

Sinon faut que j'apprenne à décrire...

MalfattoAC
22/12/2010, 02h29
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Guikingone:
Franchement je suis bluffé, tout y est ... Histoire, personnage, période bref tout ! Seul bémol que j'ai remarqué est cette faute (du moins je pense ...) :

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Rassuré j'ai arrêté de gesticuler. Je compris qu'ils allaient me faire devenir l'un des leurs.... </div></BLOCKQUOTE>

Ne serait-ce pas plutôt : Rassuré j'arrêta de gesticuler ?

En tout cas chapeau bas à vous deux, vivement la suite http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png </div></BLOCKQUOTE>

Le passé simple est effectivement plus approprié, mais mettre un passé composé ne constitue pas une faute pour autant^^.

clems13_761
22/12/2010, 05h01
de plus, " j'arreta" n'est pas du passé simple. ce n'est même pas du français. au passé simple on dit "j'arretai"

Kingsalt20
22/12/2010, 05h28
Vous me donnez mal au crâne avec votre français xD

Chaos_Atila
22/12/2010, 05h44
Mon petit kingsword20 je pourrais aussi te donner davantage mal à la tête sachant que j'ai fais section littéraire... Mais je n'en ferai rien !


Mon avis: j'ai bien aimé, de très bon passage assez intéressant, une histoire qui se veut prenante, mais effectivement certaines fautes et certaines tournures de phrases pas super françaises gâchent un peu la fiction. Mais bon pour ma part j'ai écris quelques centaines de poèmes (qui vont bientôt sortir en recueil dans le commerce) et j'ai aussi débuté l'écriture d'un livre philosophique sur la condition humaine... Alors bon... Étant assez exigeant avec moi-même, c'est sans doute pour ça que j'accorde autant d'importance à de petits détails chez les autres !



Mais franchement c'est déjà pas mal ce que tu as fais et puis faut bien commencer un jour non ? C'est en forgeant qu'on devient forgeron (spécial dédicace à l'histoire^^).


Par contre les mecs qui te craches dessus en te traitant de gamin etc là ils sont vraiment pas intelligents ! On demande une critique littéraire de la fic, pas de descendre l'auteur. Mais sans doute que ces gens font bien mieux et qu'ils vont nous le prouver très vite n'est ce pas ? Sérieux ça fais un peu les mecs genre "ouais moi je fais mieux et façon ce que font les autres c'est de la merde".


Alors finalement qui est le plus gamin dans l'histoire ? Pas forcément celui qu'on croit...

Kingsalt20
22/12/2010, 06h02
T'inquiète pas Chaos ! Hawk alias Kéké Monkey je le connais bien... http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

Moi je suis en S donc bon littérature pas trop mon truc xD

Il faut savoir apprendre de ses erreurs pour ne pas les reproduire comme on dit ! ^^

Si tu veux j'achèterai ton bouquin ! x)

Chaos_Atila
22/12/2010, 06h09
Je parlais surtout de LolaNeverar... Aucun prob pour le bouquin je te le dédicacerai ^^

Kingsalt20
22/12/2010, 06h14
Oh t'en fais pas ! J'aime bien me faire crucifier http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif

Je les aime bien x)

clems13_761
22/12/2010, 06h16
mazo va !

Kingsalt20
22/12/2010, 06h19
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par clems13_761:
mazo va ! </div></BLOCKQUOTE>

Toi t'as pas lu en dessous de mon pseudo http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

Non je déconne mais bon, j'avais été prévenu ^^

clems13_761
22/12/2010, 06h22
si, c'est justement après avoir lu le dessous de ton pseudo que j'ai dis ça ^^

Kingsalt20
22/12/2010, 06h27
Enfaite c'est une grosse dédicace à ceux du topic du bug de l'animus http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rolleyes.gif

Guikingone
22/12/2010, 06h39
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par clems13_761:
de plus, " j'arreta" n'est pas du passé simple. ce n'est même pas du français. au passé simple on dit "j'arretai" </div></BLOCKQUOTE>

Tu m'excuse mais : Rassuré, j'arrêtais de gesticuler ... ça fait moyen en terme de compréhension ... Sinon tu mets je m'arrêta de gesticuler ... Pis au fond on s'en fout, l'histoire est sympa donc au diable les fautes http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/panneau004.png

Kingsalt20
22/12/2010, 06h48
mal à la tête &gt;&lt;

clems13_761
22/12/2010, 07h26
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Guikingone:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par clems13_761:
de plus, " j'arreta" n'est pas du passé simple. ce n'est même pas du français. au passé simple on dit "j'arretai" </div></BLOCKQUOTE>

Tu m'excuse mais : Rassuré, j'arrêtais de gesticuler ... ça fait moyen en terme de compréhension ... Sinon tu mets je m'arrêta de gesticuler ... Pis au fond on s'en fout, l'histoire est sympa donc au diable les fautes http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/panneau004.png </div></BLOCKQUOTE>

j'arrêtai et non pas j'arrêtais nuance. je vais revenir aux fondamentaux. je + verbe + terminaison a = impossible

tout ce qui est dans le style "je m'arrêta" 'je mangea" je chanta".... n'existent en aucun cas dans la langue française.

concernant ta seconde remarque, une fic avec des fautes grossières ( ce qui n'est pas le cas ici ) est désagréable à lire.

MalfattoAC
22/12/2010, 09h40
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Chaos_Atila:
Je parlais surtout de LolaNeverar... Aucun pour le bouquin je te le dédicacerai ^^ </div></BLOCKQUOTE>

Il me semble que c'est King lui-même qui a demandé à LolaNeverar de faire une critique sur la fic : donc, il s'y attendait^^. Par contre, je ne sais pas si sa critique était une blague ou si c'était du sérieux mais bon...je ne la trouve pas du tout fondée...mais alors là pas du tout! Vous improvisez pas écrivain s'il vous plait =)

Sinon, vive le Bescherelle! (je ne dirai pas à qui s'adresse cette remarque mais c'est pas méchant^^).

Miss-Daft
22/12/2010, 10h07
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par kingsword20:
Miss-Daft m'a surtout aidé pour la forme vu qu'elle fait des fictions. </div></BLOCKQUOTE>

Ha bon ? Je fais des fictions moi ?
Que nenni. Je fais des nouvelles, un roman, et quelques poèmes. Jamais fait de fictions. Ne mélange pas tout, merci...

Sinon :
J'arrêtai : passé simple
J'arrêtais : imparfait
J'ai arrêté : passé composé
J'avais arrêté : plus-que-parfait

clems13_761
22/12/2010, 11h19
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Miss-Daft:
Sinon :
J'arrêtai : passé simple
J'arrêtais : imparfait
J'ai arrêté : passé composé
J'avais arrêté : plus-que-parfait </div></BLOCKQUOTE>

voila, la vérité écrite dans le sang finit par ressortir ^^

MalfattoAC
22/12/2010, 11h22
Pour certains, c'était moins-que-parfait^^. Ha! elle était nulle celle-là!

clems13_761
22/12/2010, 11h24
effectivement, complètement nulle http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

Kingsalt20
22/12/2010, 16h08
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par MalfattoAC:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Chaos_Atila:
Je parlais surtout de LolaNeverar... Aucun pour le bouquin je te le dédicacerai ^^ </div></BLOCKQUOTE>

Il me semble que c'est King lui-même qui a demandé à LolaNeverar de faire une critique sur la fic : donc, il s'y attendait^^. Par contre, je ne sais pas si sa critique était une blague ou si c'était du sérieux mais bon...je ne la trouve pas du tout fondée...mais alors là pas du tout! Vous improvisez pas écrivain s'il vous plait =)

Sinon, vive le Bescherelle! (je ne dirai pas à qui s'adresse cette remarque mais c'est pas méchant^^). </div></BLOCKQUOTE>

La critique de qui? Chaos?

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"><BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par kingsword20:
Miss-Daft m'a surtout aidé pour la forme vu qu'elle fait des fictions. </div></BLOCKQUOTE>
Ha bon ? Je fais des fictions moi ?
Que nenni. Je fais des nouvelles, un roman, et quelques poèmes. Jamais fait de fictions. Ne mélange pas tout, merci...

</div></BLOCKQUOTE>

Non pas les talons ! Pas les talons ! Nooooon !


On voit qu'ici il y a beaucoup de forte tête avec des caractères pas si gentil quand on vient leur titiller les oreilles http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

clems13_761
23/12/2010, 00h22
je ne te le fais pas dire. pfiou http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/whistling.gif

MalfattoAC
23/12/2010, 05h44
La critique de Lola.

Kingsalt20
23/12/2010, 06h11
Avec tout les disneys qui passent j'ai pas le temps d'écrire la suite xD

clems13_761
23/12/2010, 06h14
c'est mignon king ^^

Kingsalt20
23/12/2010, 06h15
C'est quand même une belle torture de se taper Mulan 2, Pocahantas 2, Stich Le film, Leroy et Stitch , Liloo et Stich 2 xD

clems13_761
23/12/2010, 06h20
je compatis, on a tous nos petits soucis

AlexXIIIheros
26/12/2010, 14h17
Ah un écrivain http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif
Perso mon passage préfère c'est le dernier paragraphe (allez savoir pourquoi http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif)

Bon maintenant les critiques, si c'est un premier jet (plus ou moins retravaillé) ça peux aller mais il y a encore du boulot.
T'as dégagé les moments important et les personnages principaux et récurant, c'est un bon point (considère ça comme un fil rouge)
Continue ton texte en premier jet au début et quand ton inspiration te manque (ou que ça devient trop brouillon) tu retravailles ton texte.
(considère ton texte comme un corp humain, là t'as fais l'ossature, ensuite tu feras les différentes couche de muscle, la graisse, la peau et pour finir les vêtements. Ou plus terre à terre le fil rouge(c'est ok); le corp du texte, tu détailles, tu précise; tu dégraisses, t'arrondis les bords et tu dégrossis le texte, tu forme les paragraphes; ensuite tu nettoie le texte et tu corrige les dernière faute;( et si tu veux le vendre ou le publier tu fais une dernière réécriture pour améliorer la lisibilité.)

un conseil pour les personnages tu devrais faire des petites fiches pour avoir à tout momment leurs description plus deux ou trois info supplémentaire (comme l'armement et l'équipement) et les relations entre quelque personnages.
Couche ça sur papier, fait un schémas (si tu comprend mieux comme ça), ça aide vraiment.

Sinon bonne chance ( et continue sur ta lancé c'est vraiment bien)

Et commentaire personnel: pour la suite de l'histoire tu devrais réutiliser de temps en temps le "jeune assassin fraichement promut", celui qui répond au nom d'Alexandre http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/whistling.gif, je sens qu'il y as du potentiel de ce coté là (allez savoir pourquoi http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif)