PDA

Afficher la version complète : La langue anglaise résiste à l'inconscient



Ramoran
09/04/2008, 12h51
Lacan : "Il est tout à fait certain que ni les Anglais, ni je ne dirai pas les psychanalystes anglais, je n'en connais qu'un qui soit anglais, et encore ! il doit être écossais probablement !... Lalangue, je crois que c'est lalangue anglaise qui fait obstacle. Ce n'est pas très prometteur, parce que lalangue anglaise est en train de devenir universelle, je veux dire, qu'elle se fraie sa voie, enfin je peux pas dire qu'il n'y ait pas de gens qui ne s'efforcent de m'y traduire. Ceux qui me lisent, comme ça, de temps en temps, peuvent se donner, avoir une idée, de ce que comporte comme difficulté de me traduire dans lalangue anglaise. Il faut tout de même reconnaître les choses comme elles sont. Je ne suis pas le premier à avoir constaté cette résistance de lalangue anglaise à l'inconscient."

Ramoran
09/04/2008, 12h51
Lacan : "Il est tout à fait certain que ni les Anglais, ni je ne dirai pas les psychanalystes anglais, je n'en connais qu'un qui soit anglais, et encore ! il doit être écossais probablement !... Lalangue, je crois que c'est lalangue anglaise qui fait obstacle. Ce n'est pas très prometteur, parce que lalangue anglaise est en train de devenir universelle, je veux dire, qu'elle se fraie sa voie, enfin je peux pas dire qu'il n'y ait pas de gens qui ne s'efforcent de m'y traduire. Ceux qui me lisent, comme ça, de temps en temps, peuvent se donner, avoir une idée, de ce que comporte comme difficulté de me traduire dans lalangue anglaise. Il faut tout de même reconnaître les choses comme elles sont. Je ne suis pas le premier à avoir constaté cette résistance de lalangue anglaise à l'inconscient."

Thorvall
09/04/2008, 14h01
Oui, et dans le sang!!!!

Montjoie!! Saint Deueunis!!!!

GrandPapaMagie
09/04/2008, 15h42
Et si nous faisions la peace et que nous nous kissions avec lalangue ?

Arkanne
10/04/2008, 02h38
<span class="ev_code_RED">Pour apporter des précisions sur la nage vaseuse et sans cordeau dans la mère lacanienne :</span>

Lalangue, en un seul mot, c'est ce par quoi Lacan désigne ce qu'on appelle d'ordinaire, dans la réalité, une langue, n'importe laquelle, et toutes celles dont s'occupent les linguistes.
Lacan : "Je fais lalangue parce que ça veut dire lalala, la lallation, à savoir que c'est un fait que très tôt l'être humain fait des lallations, comme ça, il n'y a qu'à voir un bébé, l'entendre, et que peu à peu il y a une personne, la mère, qui est exactement la même chose que lalangue, à part que c'est quelqu'un d'incarné, qui lui transmet lalangue" ("Pas-tout" Lacan, conférence au Centre culturel français de Milan, 74).

<span class="ev_code_RED">Et plus loin, ce qui coule de source même si cela n'a aucun rapport apparent avec le poll, quoique tuer la mer serait une suite assez logique pour certains mais pas pour Amandine http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rolleyes.gif</span> http://yelims.free.fr/Jetirelalangue/Langue02.gif

Lalangue en un mot c'est ce qui nie l'équivoque, le contradictoire de l'inconscient qui habite toute langue à son insu. Que fait lalangue ? Elle fait de la litura-terre !

La littérature, dont l'étymologie est "lettre", se définit comme l'ensemble des œuvres écrites ou orales auxquelles on reconnaît une finalité esthétique, elle correspond sur le borroméen au symbolique qui surplombe l'imaginaire. "L'ambition de la littérature, affirme Lacan, c'est de s'ordonner d'un mouvement qu'elle appelle scientifique." ("Lituraterre", 71). Bien que dans la bonne littérature ce qui compte c'est justement ce qui se passe entre les lignes, entre les mots, entre les lettres et dans ce qui n'est pas dit, la littérature prend pour tache de refouler l'inconscient, d'où ce néologisme "lituraterre". "La littérature est en train de virer à la lituraterre", juge Lacan. La litturaterre désigne la littérature liée à la terre, à la terre comme substance, à la mère, au faire plaisir à sa mère, à la sphère, au superficiel, au commercial, à la sous culture.

Source : Auteur - Guy MASSAT, Psychanalyste

eldaura
10/04/2008, 10h28
Je ne saurais dire si la lalangue anglaise résiste ou non à l'inconscient, par contre j'avoue que ma conscience résiste fortement au lalacanien. Je n'y comprends rien. C'est quoi ce langage ? Vous avez trouvé un nouveau générateur de texte à tendance psychanalitique ?

Des fois j'imagine un monde où les gens seraient angoissés par la santé de leur ventre. Toutes les deux semaines, ils iraient voir des spécialistes qui leur expliqueraient dans un sabir de gastro-entérologue ce qui cloche chez eux. Ils n'y comprendraient rien mais ça les rassureraient. Et ils rentreraient chez eux se goinfrer de macdos le coeur plus léger. Mais non, on n'est pas angoissés par notre ventre... heureusement.

Arkanne
10/04/2008, 11h05
Blasphème ! Lacan est un jongleur sans paire et ses jeux de mots, ses néologismes soulèvent mon admiration, presque de la même manière que ceux de Ponette !

Armestat
10/04/2008, 13h04
J'ai pas le temps de lire, mais j'ai vu écrit le mot "Révolution".

Ma réponse sera donc simple: qui dit révolution dit gauchiste, qui dit gauchiste dit matraque.

Je répondrais donc "Matons les dans le sang".

GrandPapaMagie
10/04/2008, 14h32
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Armestat:
J'ai pas le temps de lire, mais j'ai vu écrit le mot "Révolution".

Ma réponse sera donc simple: qui dit révolution dit gauchiste, qui dit gauchiste dit matraque.

Je répondrais donc "Matons les dans le sang". </div></BLOCKQUOTE>
Pas de "révolution", non. Résistance par contre.
Ce serait donc plutôt : "Mettons-les dans une église et brûlons-la".

Thorvall
11/04/2008, 04h17
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par GrandPapaMagie:
"... et brûlons-la". </div></BLOCKQUOTE>


ça c'est typiquement anglais http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/furieu.gif

eldaura
11/04/2008, 05h06
Sheeeeeeeee's a WITCH ! Buuuuuuuuurrrrrrrrrnn the Wiiitttch !

http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/yes.png ben oui, fait froid en Anglésie, il faut bien faire un ou deux barbecues de temps en temps pour se réchauffer et renouer les liens de voisinage !

GrandPapaMagie
11/04/2008, 10h45
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Thorvall:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par GrandPapaMagie:
"... et brûlons-la". </div></BLOCKQUOTE>


ça c'est typiquement anglais http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/furieu.gif </div></BLOCKQUOTE>
Je ne suis pas d'accord. Il faut rendre au Docteur Petiot ce qui appartient au Docteur Petiot.

ababakar
11/04/2008, 13h08
ah bon moi je pensais plutot aux allemands

Ramoran
11/04/2008, 14h57
Alors nous sommes toussunis pour la dictature de lin conscient.

GrandPapaMagie
11/04/2008, 15h17
Non, ça serait faire preuve d'un anti-nazisme primaire. Certes les églises, ça vient d'eux l'idée, mais le "brûlons-la" est quelque chose que le Docteur Petiot faisait bien mieux.

eldaura
12/04/2008, 03h27
En appliquant la rigueur de la méthode scientifique aux grandes idées de l'église, il y a moyen de brûler un maximum de gens en un minimum de temps. Si Torquemada avait connu Petiot, ils auraient pu faire de grandes choses ensemble.

Edroym
14/04/2008, 03h59
oui, de gros tas de cendres

cela dit, matons la résistance dans le sang (et non pas dans l'huile comme dirait mon chauffagiste)

GrandPapaMagie
14/04/2008, 04h25
Si les rebelles et autres autonomistes sont meilleurs sautés à la mine, les juifs et les tziganes fondants au four, les résistants eux se dégustent sur des brochettes en plein air (on les percera préalablement pour en faire sortir le jus).
Cela dit, on peut se permettre des fantaisies.