PDA

Afficher la version complète : Les jeux vidéo sont ils mieux maintenant?



Ramoran
23/05/2009, 14h12
Les graphismes ont fait des progrès, mais les jeux sont ils devenus plus intéressants? Il semble qu'on se rapproche de "réalisme" (les jours succèdent aux nuits, on ne peut pas tout faire à toute heure, etc)... mais finalement cela n'apporte que des contraintes ennuyeuses. J'aurais presque envie de revenir à des univers farfelus et débiles, mais où la dimension ludique était plus importante. On joue de moins en moins : on suit une histoire plus ou moins bien ficelée dans de jolis décors.

GrandPapaMagie
23/05/2009, 18h39
Oh non pas le cliché de "Les jeux maintenant c'est des super graphismes mais c'est chiant, alors que c'était mieux avant !"

Tu vois je me disais il n'y a pas si longtemps que jamais plus je ne ferais de 3D "lowpoly" (avec peu de polygones) parce qu'avec les nouvelles technologies, même si on reste raisonnables en nombre de polygones dans le jeu, à la modélisation on pousse un max pour faire la normal map (des détails ajoutés à la texture pour donner plus de modelé). Et puis Nintendo a sorti sa DS. Elle a cartonné. Et me revoilà des années en arrière avec des modèles 3D vraiment lowpoly.
Qu'est-ce que c'est moche !

Tiens au fait tu as vu les jeux sur iPhone aussi ?
Ah oui mais bon c'est sûr, ils ne feront plus jamais des jeux aussi bien que E.T. l'Extra-Terrestre sur console Atari, Terminator sur GameBoy (1ere du nom), etc.
Bon ok ignorons les bouses de l'époque, qui étaient aussi nombreuses que maintenant (c'est faux, du fait du faible coût de développement, elles étaient plus nombreuses). Prenons un jeu fun sur lequel j'ai passé des heures : Joust.
Quelle ne fut pas ma surprise récemment de voir Joust pris en tant que mini-jeu dans un jeu complet.
Ah oui c'est vrai, dans la réalité, les bons vieux jeu d'antan ne sont que les mini-jeu de ceux de maintenant. Vraiment, ça va de pire en pire.

Ou pas.

Ponette1
24/05/2009, 02h45
Moi, ze voudrais zouer à zzzzelda sur mon pécé, koi faire ? il est sur pécé d'abord et ensuite ?

Hariccelon
24/05/2009, 08h13
Il suffit de t'habiller en vert et de monter sur ton unité centrale : et voilà, tu joues à Zelda sur ton ordinateur !

dniepr2008
24/05/2009, 14h32
Message original par Ramoran:
mais où la dimension ludique était plus importante. On joue de moins en moins : on suit une histoire plus ou moins bien ficelée dans de jolis décors.

T'es fou Ram, tu as joué à la vie irl?? C'est super dangereux ça. C'est quoi ton perso?

Arkanne
25/05/2009, 16h14
Les jeux vidéo sont ils mieux maintenant?

Oui !

Hariccelon
26/05/2009, 09h07
Bien sûr qu'ils sont mieux, mais ça n'empêche pas la nostalgie.

Armestat
26/05/2009, 12h50
Message original par Hariccelon:
Bien sûr qu'ils sont mieux, mais ça n'empêche pas la nostalgie.

Ca n'empeche pas la connerie surtout. Quand on balance des trucs comme "la dimension ludique était plus importante" c'est plus de la nostalgie c'est de la commémoration. Oh souvenez vous tatie danielle, qu'elle était gentille.

sam-le-pirate
26/05/2009, 14h36
Non seulement les jeux ont changé mais nous aussi.

Ma fille adore mario kart et trouve que la "dimension ludique" est assez importante.

Ce n'est pas les jeux qui sont moins bien, c'est nous qui avons changés notre façon de jouer.

Hariccelon
27/05/2009, 02h07
Tu veux dire qu'on est devenu des vieux cons et qu'avant un bout de ficelle suffisait pour nous amuser ?
C'est un peu ça en effet.


Pour la nostalgie/connerie je ne suis pas vraiment d'accord. La nostalgie n'est pas rationnelle ; ce qu'on regrette ce n'est pas le jeu mais les moments passés dessus. Comme quand on se rappelle du bon vieux temps où on courait tout nu sur la plage sans être gêné.

Arkanne
27/05/2009, 02h38
Hari, tu peux toujours courir nu sur la plage, si ça te manque ! Tiens, il y a quelque temps, j'étais au parc de St. Germain en Laye ( bois, parc du château ) et il y avait une nana qui faisait du jogging complètement à poil. Pas beaucoup de promeneurs à 18 h mais quand même une dizaine. Ben, personne n'a été gêne. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

Hariccelon
27/05/2009, 07h31
Mais puisque je vous dis que ce qui compte c'est le moment passé et pas l'action en elle-même !
Et puis je suis trop impressionnant pour me promener nu. Désolé de décevoir

Armestat
27/05/2009, 13h59
Message original par Hariccelon:
Pour la nostalgie/connerie je ne suis pas vraiment d'accord. La nostalgie n'est pas rationnelle ; ce qu'on regrette ce n'est pas le jeu mais les moments passés dessus. Comme quand on se rappelle du bon vieux temps où on courait tout nu sur la plage sans être gêné.

C'est exactement ce que j'ai dit Billy.

GrandPapaMagie
27/05/2009, 14h00
Message original par Arkanne:
Hari, tu peux toujours courir nu sur la plage, si ça te manque ! Tiens, il y a quelque temps, j'étais au parc de St. Germain en Laye ( bois, parc du château ) et il y avait une nana qui faisait du jogging complètement à poil. Pas beaucoup de promeneurs à 18 h mais quand même une dizaine. Ben, personne n'a été gêne. http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png
"il y avait une nana", bah voyons ! On sait que c'est toi, tu fais peur aux sangliers ils ont porté plainte !


C'est dingue ça, une femme court nue, tout le monde accepte, un homme courrait nu derrière en bavant, ce serait tout de suite le scandale. La femme nue sortirait son portable d'on ne sait où et appellerait les flics. Et je vous dis pas quand c'est un vieux curé tout nu qui court après un enfant de cœur, c'est le drame. Pourtant la nudité c'est la nature !

Hariccelon
28/05/2009, 03h25
Message original par Armestat:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Hariccelon:
Pour la nostalgie/connerie je ne suis pas vraiment d'accord. La nostalgie n'est pas rationnelle ; ce qu'on regrette ce n'est pas le jeu mais les moments passés dessus. Comme quand on se rappelle du bon vieux temps où on courait tout nu sur la plage sans être gêné.

C'est exactement ce que j'ai dit Billy. </div></BLOCKQUOTE>


Non, t'avais pas parlé de courir tout nu sur la plage.

Armestat
28/05/2009, 13h46
Message original par GrandPapaMagie:

C'est dingue ça, une femme court nue, tout le monde accepte

Espèce de salop!

http://www.goceleb.biz/nues/I/IsabelleAlonso/IsabelleAlonso_1012989.jpg

Thorhammer0666
09/06/2009, 13h17
Moi je dit que cela depend des jeux. Certain jeux peuvent ètre bien graphiquement mais ètre nul question histoire. Comme le dernier cod dont les graphismes sont pas mal mais dont l'histoire est nul... comment dire cela .... à déféquer.

eldaura
14/06/2009, 14h16
Le problème c'est pas tant de savoir si c'était mieux avant ou après, mais en quoi c'était mieux. Quand j'étais tout chtiot, les jeux étaient à la fois moches et sans aucun scénario. Il n'y aurait pas eu l'attrait de la nouveauté, je me demande comment j'aurais fait pour tenir autant d'heures devant Ikari Warriors. Franchement, si on range ces jeux au musée, tant mieux. Ensuite ça s'est un peu amélioré niveau graphisme ET scénario pour arriver à des trucs qui m'ont scotché comme la série des Baldurs, Myst, Planescape torment, System Shock 2 ou Fallout 2. On était dans l'histoire, vraiment, et l'histoire valait le coup d'être suivie. Maintenant, j'ai l'impression d'être sur ma faim depuis Morrowind dès que je cherche un JDR (offline je précise). A chaque fois, c'est la même chose :

1) Ouah, comment c'est trop beau ça tue sa mère ! (l'enthousiasme a tendance à me faire retomber en enfance)
2) Tiens, par contre, c'est pas très roleplay, et ça a tendance à être trop simple, trop "softcore gamer" si je peux dire.
3) Et en plus, c'est linéaire, et on dirait que quand on ne joue pas un guerrier, rien n'est prévu à part une ou deux quêtes miteuses.

Conclusion : j'aurais mieux fait d'acheter un doom, au moins ça prévient sur la boîte et ça ne se déguise pas en JDR.

Je viens de finir Drakensang et ça n'a fait que confirmer ce que je pensais. Au début, on espère, et très vite on se rend compte que quoi qu'on ait choisi comme métier (parmi une vingtaine) ou comme race (humain, elfe, nain, suderon, pirate, amazone), on finit invariablement l'aventure en full plate de chevalier du zodiaque, avec un bouclier d'1m50 de haut et une arme à une main dans l'autre main. Dommage si vous avez pris un mage qui se spécialise depuis 10 niveaux dans le bâton, il faudra abandonner l'un des deux. Et c'est valable pour tous les métiers qui commencent avec une arme à deux mains. Si on choisit une race exotique, la moitié des équipements proposés par les marchands sont immettables. Moralité : JOUE UN GUERRIER HUMAIN. Un peu énervant. Et pourtant le jeu est très beau et certains de ses aspects sont bien pensés. Je pourrais en dire à peu près la même chose d'Assassin's Creed (qui ne se revendique pas comme jeu de rôle c'est vrai) : très beau, chapeau les modélisateurs et les graphistes, mais rien n'est creusé, tout "aurait pu être génial", et on ressort du jeu plus frustré qu'autre chose.

En bref, j'aimerais ne jamais avoir à choisir entre un jeu moche et un jeu intéressant. Les performances des ordis font que maintenant presque tous les jeux sont relativement superbes, je dois l'admettre, mais merde, embauchez au moins un scénariste pour dix graphistes et vous devriez pouvoir nous pondre le killer game de l'année.

GrandPapaMagie
14/06/2009, 18h55
Si pour toi la profondeur du jeu c'est pouvoir choisir entre un guerrier et un mage, tu risques être mal compris par les game designers.
La différence entre un Morrowind et un Neverwinter Nights 2, c'est le nombre d'arborescences parallèles disponibles à un moment donné. Dans l'un tu débarques à un grand carrefour où il y a plein de chemins bien linéaires et souvent ennuyeux, dans l'autre tu as un grand chemin principal appuyé d'une narration qui donne du souffle à l'histoire et de temps en temps des petits chemins sur les côtés pour rendre les personnages annexes vraiment intéressants.

Entre nous dans Morrowind la cohérence tu t'assoies dessus. Quelque soit ton perso, tu as accès à la même chose. Quand t'as un Bosmer, paria de Vvardenfell, et qu'on te propose de réunifier les clans Dunmer... t'as envie de dire merde. Si tu parviens à tuer le méchant parce qu'il faut bien, c'est un gros vilain, tout le monde t'appelle Nérévar(ine) et te félicite de la gloire que tu apportes aux Dunmers. Donc voilà l'arc de merde, il se pose là quand même.
Dans Morrowind, quand tu aides quelqu'un, c'est juste par boulimie de quête. Le seul perso un peu développé, c'est Caius Cosadès, donc si par malheur tu le détestes il dérouille et c'est fini. L'avantage de NWN2, c'est que tous les persos sont développés, donc s'il y en a qui te rebutent, tu peux en trouver d'autres qui te plaisent dans leur personnalité. Dans Oblivion, il y a des persos plutôt atypiques, c'est sympa, mais l'interaction se limitant à donne-moi une quête ou meurs... tu ne t'y attaches pas vraiment.


La difficulté, c'est dur à régler. Si tu veux faire un jeu pour les 20 personnes dans le monde qui réussiront à passer le premier niveau pourquoi pas, mais t'as intérêt à planter des arbres à billets pour le financer. Il ne faut pas tomber dans la fausse difficulté, juste stupide et frustrante.

Enfin les graphismes ne se font pas tout seuls. Pour faire un jeu très joli, aujourd'hui encore on est limités par le temps et les ressources humaines : tu ne peux pas te permettre de faire de l'hyper-réalisme pour un jeu avec 20 branches possibles et 19 que le joueur ne verra pas !
Donc c'est pas qu'il n'y a pas de scénariste (au contraire, il y en a même pour les jeux de simulation maintenant). C'est qu'il y a des contraintes bien terre-à-terre, hélas. Les scénaristes doivent se retenir de faire un péplum irréalisable, et finalement c'est dans les jeux les plus linéaires qu'ils peuvent donner le plus d'eux-même.
Donc Morrowind est excellent pour son univers, par contre on s'y fait grave chier. Neverwinter Nights 2 est excellent pour son histoire, par contre il y a très peu d'alternatives. Et en passant de Morrowind à Oblivion, c'est devenu plus joli mais plus petit (et l'univers est parti mais ça je pense que c'est un autre choix qui a été fait).

Arkanne
15/06/2009, 03h15
Tout dépend de l’approche personnelle et finalement des préférences du joueur comme dans tout domaine. Morrowind est unique par son monde si vaste que, même après des années, l’exploration présente un intérêt. Pour ne pas parler de ses mods. Quant à l’histoire, elle est assez riche pour accrocher le joueur sans aucun ennui. En passant à Oblivion, on peut regretter que son univers soit moins grand, cependant côté " donjons ", par exemple, c’est hyper bien fait, le graphisme est superbe, des quêtes intéressantes assez souvent. Et avec The Shivering Isles on a la folie et le clin d’œil en plus. Ses dialogues sont superbes. L’impression de liberté est le maître mot dans ce genre de jeux. C’est comme un bon livre qu’on voudrait pas lâcher.
On ne veut pas les finir pour ne pas quitter leur monde, ce qui fait qu’en passant à un NWN 2 ou Drakensang ( très joli au demeurant ) je n’arrive pas à les finir par ennui. C'est vrai aussi que le maniement de la caméra, les combats tour par tour, ça fait vieux, faut aimer...
Fallout 3 aurait pu donner quelque chose mais, hélas, l’ambiance et l’histoire auraient pu les parer d’une richesse et une durée de vie que le jeu n’a pas. Quelle pauvreté si on compare à Fallout 2 !

Hariccelon
15/06/2009, 07h58
De toute façon, si tu veux un JDR avec une vraie liberté, faut jouer sur papier ; la seule condition est d'avoir un maitre du jeu pas trop nombriliste et capable d'un peu d'improvisation.
L'univers n'est pas toujours cohérent, tu ne t'attaches pas du tout aux PNJs, mais tu te marres bien. Et tant pis si ça fait geek.

Armestat
16/06/2009, 16h13
Dwarf Fortress. C'est tout c'que j'avais à dire.

Thorhammer0666
17/06/2009, 12h24
Message original par Hariccelon:
De toute façon, si tu veux un JDR avec une vraie liberté, faut jouer sur papier ; la seule condition est d'avoir un maitre du jeu pas trop nombriliste et capable d'un peu d'improvisation.
L'univers n'est pas toujours cohérent, tu ne t'attaches pas du tout aux PNJs, mais tu te marres bien. Et tant pis si ça fait geek.

Euh je ne crois pas que sa fasse geek pasque sinon... jdr http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/love.gif for ever.

eldaura
17/06/2009, 14h17
Message original par Hariccelon:
De toute façon, si tu veux un JDR avec une vraie liberté, faut jouer sur papier ; la seule condition est d'avoir un maitre du jeu pas trop nombriliste et capable d'un peu d'improvisation.
L'univers n'est pas toujours cohérent, tu ne t'attaches pas du tout aux PNJs, mais tu te marres bien. Et tant pis si ça fait geek.


Tu as tapé dans le mille. Ca doit justement être parce que je viens du JDR papier que je suis aussi (trop je pense) exigeant envers les jeux videos. Quand tu utilises la calculatrice windows, c'est net, elle est meilleure que toi en calcul mental. Mais quand il s'agit de jeu de rôle, un MJ humain est bien supérieur à n'importe quel jeu, même s'il se targue d'afficher je ne sais combien de polygônes à la seconde et d'avoir fait des progrès terribles au niveau de l'affichage du brouillard ou des reflets dans l'eau. Je pensais juste que l'informatique pourrait apporter un plus au JDR alors que c'est plutôt l'inverse. Moralité : faut pas demander à un tournevis de planter un clou, on sera toujours déçu.

doulifee
17/06/2009, 15h36
le jdr papier. berlin 18, ins:mv, l'appel de cthulu, donjon & dragon, bitume, star wars ... et bien d'autre.

eldaura
18/06/2009, 03h31
JRTM, Rolemaster, Légendes Celtiques, Warhammer, INS (jamais trouvé la vérité http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif), Mage Ascension, Vampire mascarade et sabbat, Werewolf apocalypse, Changeling the dreaming et Wraith oblivion. Rhaa le bon vieux temps http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/rire.png

*** attitude vieux con nostalgique off ***

LolaNeverar
01/08/2009, 13h55
Tout mouvement de nostalgie, si insignifiant qu'en soit l'objet, procède de la conscience aiguë de ce que le paradis originel est perdu. Mais plutôt que de voir que c'est le péché qui nous en éloigne, plutôt que de voir que c'est intérieurement que nous bâtissons nos enfers, on est abusé par les illusions du malin, qui nous fait croire que le paradis est lié à des objets réels et transitoires, mais passés, et que l'enfer n'est lié qu'aux conditions extérieures récentes. L'enfer est toujours là, à l'approche, et a toujours été. Seules en ferment la porte foi et l'espérance, et la charité. Si vous croyez trouver le paradis dans des vieilleries, c'est que l'Adversaire a corrompu votre esprit. Le paradis ne se trouve qu'au bout d'une conversion réalisée dans la douleur et la contrition.

GrandPapaMagie
01/08/2009, 15h57
C'est vrai, la nostalgie ne mène à rien, tous en avant vers la Noosphère !

LolaNeverar
03/08/2009, 14h32
La "noosphère" est une notion douteuse, qui n'a jamais été reconnue par les docteurs de l'église.

doulifee
04/08/2009, 02h43
docteur d'église? ils soignent les clochers c'est ca?

GrandPapaMagie
04/08/2009, 06h05
Doctorat en théologie c'est BAC+5 au moins ça !

Princesse-Sarah
05/08/2009, 13h55
J'aime beaucoup Lola pour sa conviction, c'est une belle qualité, mais cela d'un autre côté ferme un peu son esprit. La noosphère, c'est une grande découverte scientifique, comme la stratosphère et la biosphère!

GrandPapaMagie
06/08/2009, 01h11
C'est vrai, et c'est plutôt inquiétant puisque pour un peu à l'arrivée de Lola nous la prissions pour progressiste, peu attachée à l'Eglise Catholique et son enlisement et plus aux idées morales proposées par diverses religions. Il s'eût fallu de peu pour que je lui donnas le Bon Dieu sans confession. Mais pour rejeter si bassement Teilhard l'érudit, il fallut vraiment qu'elle fût encroûtée dans le fond d'un bénitier vaseux. J'aurais préféré qu'elle argumentât contre les théories de Teilhard et non qu'elle les condamnât sans daigner y toucher. Nous voilà bien bas, badaboum.

Syl6sys_
07/08/2009, 09h11
Dungeon Masters c'était le Paradis, et là, 25 ans ont passés, et World Of Warcraft c'est l'Enfer.

C'est pas forcèment idéaliser et se réfugier dans le passé(isme), c'est souvent la réalité.

De toutes façons, le seul jeu vidéo auquel j'ai joué et que je dénominerais "chef d'oeuvre", c'est Morrowind. Je ne parlerais pas de l'insulte qu'est Oblivion, il n'en vaut pas le coup.

Joust j'aimais bien aussi.

Bref, bon jeu à tous et à toutes ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/clindoeil.png

GrandPapaMagie
07/08/2009, 10h29
Mais Joust aujourd'hui c'est un mini-jeu à l'intérieur d'un jeu plus grand. Donc ça ne peut être qu'au moins aussi bien.

Je ne crois pas du tout que ce soit une réalité. Il y a toujours eu plein de merdes et pas assez de place pour les citer toutes et ça ne changera pas, comme au cinéma. Après ça dépend ce que vous recherchez, mais si c'est un jeu d'aventure où on est "libre", allez jouer à un JDR papier. Morrowind on était libre de se buter à l'idiotie crasse de l'IA comme toujours et à un gameplay absolument pas équilibré parce que Bethesda n'a jamais su le faire, mais si avec nostalgie on se souvient de l'univers de Morrowind et combien il était immersif... ben je vous conseille de lire un bouquin.

Et même en ne passant que brièvement sur les ICO et autres Shadow of the Colossus qui s'enchaînent avec toujours la même qualité, il y a toujours de quoi s'éclater dans le répertoire actuel. Un tout récent par exemple : Anno 1404. Tout simplement excellent. Et dans le genre bac à sable, il se pose là.
Quand je vois l'évolution entre Neverwinter Nights 1 et le 2, je me dis qu'effectivement le jeu solo n'a plus rien à voir on a enfin de la qualité, la contre-partie c'est que l'éditeur est beaucoup plus lourd non pas à maîtriser mais simplement parce qu'il y a tellement de possibilités rien que pour poser un terrain qu'on ne peut plus avoir un petit scénario vite fait comme dans le premier (qui reste moche et avec une interface pourrie).

Les machines devenant plus puissantes, les jeux demandent plus de ressources au développement. Du coup, le bac à sable de NWN2 quand tu te le prends dans les dents bah ça fait mal parce qu'on est pas forcément toute une équipe organisée pour mettre en place les trois bouts d'idées qui nous viennent par la tête. Mais il est bien là, mieux que la version d'avant.

La seule chose qui pourrait donner l'impression de perte de qualité, c'est l'ouverture du marché à un public qui n'est plus le même et qui demande des jeux qui ne correspondent pas à vos goûts. Vos goûts avaient peut-être plus de chance d'être satisfaits quand le jeu vidéo était une industrie de geeks pour les geeks. Après, comme pour les films, pour avoir un plus gros budget il faut satisfaire un plus grand nombre de personnes et faire des concessions. Et personnellement je ne suis pas une tête de mule, donc à la fois j'ai adoré passer du temps à scripter et faire mon monde sur NWN et à la fois j'ai adoré Fable 1 (pas encore joué au 2).

Et pour terminer, ça ne s'adresse à personne en particulier, mais s'il y a un jeu que vous aimez, achetez-le. Avec un peu de chance s'il y a assez de ventes certains éditeurs laisseront plus de place à ce que vous aimez.

LolaNeverar
07/08/2009, 13h33
C'est vrai, et c'est plutôt inquiétant puisque pour un peu à l'arrivée de Lola nous la prissions pour progressiste, peu attachée à l'Eglise Catholique et son enlisement et plus aux idées morales proposées par diverses religions. Il s'eût fallu de peu pour que je lui donnas le Bon Dieu sans confession. Mais pour rejeter si bassement Teilhard l'érudit, il fallut vraiment qu'elle fût encroûtée dans le fond d'un bénitier vaseux. J'aurais préféré qu'elle argumentât contre les théories de Teilhard et non qu'elle les condamnât sans daigner y toucher. Nous voilà bien bas, badaboum.



Ce que je ne puis admettre en tant que chrétienne dans la notion de noosphère est cette notion qui fait de l'ensemble des esprits et des intelligences une masse. Cela regroupe les informations, la mémoire, qui aurait une sorte d'autonomie à elle, de la même façon qu'une galaxie possède ses lois propres : les étoiles qui en font parties ne sont en aucune manière essentielles. Toutes interchangeables... De loin, on ne se rendrait pas compte de leur existence.
Dans cela je vois une négation de l'âme individuelle : toutes se fondent en une immense bouillie appelée "conscience collective". Or les collectivités peuvent avoir leurs lois de fonctionnement, mais elles n'ont pas de conscience. Une grave confusion est entretenue entre la partie et le tout (ou le tout supposé, qui est plus une vue de l'esprit qu'autre chose, une construction sans autre fondement que l'analogie à d'autres domaines qui n'ont rien à voir). Les qualités du tout doivent être celles de la partie : comment ne voit il pas que les intelligences s'annulent, et que leur union est une fiction? L'unité essentielle de l'âme humaine est niée : son mouvement ascendant n'est plus animé par la foi et l'amour qui émanent du Seigneur, mais par un tout sans nom, sans âme, et pour ainsi dire, matériel. En faisant de l'esprit un genre de force, on croit concilier l'enseignement du christ avec la science, on ne fait que le diluer et le soumettre à des lois physiques. On ne se rend plus compte que le modèle de pensée n'est plus Dieu, mais les réseaux de communications, les wagons, et les trains de coucherie. Toute cette théorie révolte aussi bien le coeur que l'intelligence, pour peu qu'elle ne soit pas collectivisée.

GrandPapaMagie
07/08/2009, 16h20
Alors pour toi communion = bouillie ? Bravo c'est beau ce qu'on apprend au catéchisme !
Tout ça est très amusant venant d'une adepte de Taizé.

De toutes façons ton âme sera assimilée, toute résistance est futile. Nous irons vers l'Omega malgré tes doutes sur la capacité à l'Homme à se transcender. Quand tu auras fini de regarder derrière toi les vils et les fourbes, tu iras vers un avenir meilleur. Un avenir où les jeux vidéo sont toujours plus géniaux.

Calagan44
14/08/2009, 02h52
Après avoir lu (et re-relut http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/sweatingbullets.gif^) ce topic sur les jeux vidéos.... je vais aussi mettre mon avis...

Il est vrai que depuis les premiers du genre (Pong et cie), les jeux ont beaucoup progressé niveau graphisme... Mais pour ce qui est de l'intérêt, les graphismes ne sont pas forcément en relation avec le fait qu'un jeu est intéressant ou non, ce qui dépend de chacun.

Quand j'étais petit, mon cousin m'a gracieusement donné sa NES (ce qui date de 6-7 ans...^^), et les jeux dessus, malgré des graphismes ridicules pour notre époque, étaient déjà très intéressants ... je me souviens des heures passées sur Super Mario Bros 3... De même, on avait à cette époque (je dis "époque" mais c'était en 2000... je sais que c'est pas il y a très longtemps =P) un ordinateur qui était assez puissant (en 2000) et qui faisait tourner tous les bons jeux... notamment Total Annihilation qui m'a aussi pas mal occupé (parmi tant d'autres ^^)... un jeu qui malgré des graphismes "vieillots", est un jeu qui même actuellement est encore jeoué massivement..
Plus tard, quand je suis passé à des machines plus puissantes (Xbox et Xbox 360), il est vrai que les jeux sont devenus plus agréables, plus jolis, mais je prends le même plaisir que sur un Super Mario Bros ou sur un jeu Ds...

Pour ma part je pense que même si les graphismes se sont améliorés, l'attractivité d'un jeu ne repose qu'en partie que sur ceci... En effet l'intérêt d'un jeu a pour origine l'ingéniosité des ses créateurs, de ses scénaristes, pour qu'il soit immersif, qu'il donne envie d'y passer du temps, et ce malgré ses graphismes... C'est pourquoi, à moins que certains créateurs aient des idées de génies, les jeux d'aujourd'hui ne sont pas forcément mieux que ceux d'hier.... (ce qui dépend évidement des gouts de chacun ^^)


Sur ce, bon jeu à tous et à toutes =)

La-Justice
14/08/2009, 13h55
Super Mario Bross 3 est une antiquité, qui fait partie du patrimoine culturel de l'UNESCO. Un simple particulier ne saurait posséder un tel objet, il convient de la remettre à la recherche, pour que de compétents archéologues s'en occupent.

Un amateur de Super Mario Bross 3 est un animal rare, qu'il convient de mettre dans un zoo. La défense de la biodiversité l'exige.

GrandPapaMagie
14/08/2009, 18h42
C'est même de la paléontologie d'ailleurs. Shigeru Miyamoto a dessiné des plombiers dans la grotte de Lasko-chan.

Armestat
15/08/2009, 01h41
Message original par LolaNeverar:
Ce que je ne puis admettre en tant que chrétienne dans la notion de noosphère est cette notion qui fait de l'ensemble des esprits et des intelligences une masse. Cela regroupe les informations, la mémoire, qui aurait une sorte d'autonomie à elle, de la même façon qu'une galaxie possède ses lois propres : les étoiles qui en font parties ne sont en aucune manière essentielles. Toutes interchangeables... De loin, on ne se rendrait pas compte de leur existence.
Dans cela je vois une négation de l'âme individuelle : toutes se fondent en une immense bouillie appelée "conscience collective". Or les collectivités peuvent avoir leurs lois de fonctionnement, mais elles n'ont pas de conscience. Une grave confusion est entretenue entre la partie et le tout (ou le tout supposé, qui est plus une vue de l'esprit qu'autre chose, une construction sans autre fondement que l'analogie à d'autres domaines qui n'ont rien à voir). Les qualités du tout doivent être celles de la partie : comment ne voit il pas que les intelligences s'annulent, et que leur union est une fiction? L'unité essentielle de l'âme humaine est niée : son mouvement ascendant n'est plus animé par la foi et l'amour qui émanent du Seigneur, mais par un tout sans nom, sans âme, et pour ainsi dire, matériel. En faisant de l'esprit un genre de force, on croit concilier l'enseignement du christ avec la science, on ne fait que le diluer et le soumettre à des lois physiques. On ne se rend plus compte que le modèle de pensée n'est plus Dieu, mais les réseaux de communications, les wagons, et les trains de coucherie. Toute cette théorie révolte aussi bien le coeur que l'intelligence, pour peu qu'elle ne soit pas collectivisée.

Faut vraiment rien avoir vécu pour débiter autant de conneries.

doulifee
15/08/2009, 07h03
Message original par Armestat:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par LolaNeverar:
Ce que je ne puis admettre en tant que chrétienne dans la notion de noosphère est cette notion qui fait de l'ensemble des esprits et des intelligences une masse. Cela regroupe les informations, la mémoire, qui aurait une sorte d'autonomie à elle, de la même façon qu'une galaxie possède ses lois propres : les étoiles qui en font parties ne sont en aucune manière essentielles. Toutes interchangeables... De loin, on ne se rendrait pas compte de leur existence.
Dans cela je vois une négation de l'âme individuelle : toutes se fondent en une immense bouillie appelée "conscience collective". Or les collectivités peuvent avoir leurs lois de fonctionnement, mais elles n'ont pas de conscience. Une grave confusion est entretenue entre la partie et le tout (ou le tout supposé, qui est plus une vue de l'esprit qu'autre chose, une construction sans autre fondement que l'analogie à d'autres domaines qui n'ont rien à voir). Les qualités du tout doivent être celles de la partie : comment ne voit il pas que les intelligences s'annulent, et que leur union est une fiction? L'unité essentielle de l'âme humaine est niée : son mouvement ascendant n'est plus animé par la foi et l'amour qui émanent du Seigneur, mais par un tout sans nom, sans âme, et pour ainsi dire, matériel. En faisant de l'esprit un genre de force, on croit concilier l'enseignement du christ avec la science, on ne fait que le diluer et le soumettre à des lois physiques. On ne se rend plus compte que le modèle de pensée n'est plus Dieu, mais les réseaux de communications, les wagons, et les trains de coucherie. Toute cette théorie révolte aussi bien le coeur que l'intelligence, pour peu qu'elle ne soit pas collectivisée.

Faut vraiment rien avoir vécu pour débiter autant de conneries. </div></BLOCKQUOTE>

pour faire plus court: tl;dr

Ramoran
20/08/2009, 13h57
Message original par Doulifee:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par Armestat:
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Message original par LolaNeverar:
Ce que je ne puis admettre en tant que chrétienne dans la notion de noosphère est cette notion qui fait de l'ensemble des esprits et des intelligences une masse. Cela regroupe les informations, la mémoire, qui aurait une sorte d'autonomie à elle, de la même façon qu'une galaxie possède ses lois propres : les étoiles qui en font parties ne sont en aucune manière essentielles. Toutes interchangeables... De loin, on ne se rendrait pas compte de leur existence.
Dans cela je vois une négation de l'âme individuelle : toutes se fondent en une immense bouillie appelée "conscience collective". Or les collectivités peuvent avoir leurs lois de fonctionnement, mais elles n'ont pas de conscience. Une grave confusion est entretenue entre la partie et le tout (ou le tout supposé, qui est plus une vue de l'esprit qu'autre chose, une construction sans autre fondement que l'analogie à d'autres domaines qui n'ont rien à voir). Les qualités du tout doivent être celles de la partie : comment ne voit il pas que les intelligences s'annulent, et que leur union est une fiction? L'unité essentielle de l'âme humaine est niée : son mouvement ascendant n'est plus animé par la foi et l'amour qui émanent du Seigneur, mais par un tout sans nom, sans âme, et pour ainsi dire, matériel. En faisant de l'esprit un genre de force, on croit concilier l'enseignement du christ avec la science, on ne fait que le diluer et le soumettre à des lois physiques. On ne se rend plus compte que le modèle de pensée n'est plus Dieu, mais les réseaux de communications, les wagons, et les trains de coucherie. Toute cette théorie révolte aussi bien le coeur que l'intelligence, pour peu qu'elle ne soit pas collectivisée.

Faut vraiment rien avoir vécu pour débiter autant de conneries. </div></BLOCKQUOTE>

pour faire plus court: tl;dr </div></BLOCKQUOTE>

On ne s'en lasse pas.

GrandPapaMagie
30/08/2009, 05h35
C'est pourtant clair ce que dit Jean :

« Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. »

ou

« Mes chers amis, dès à présent nous sommes enfants de Dieu et ce que nous serons un jour n'a pas encore été rendu manifeste. Nous savons que lorsque le Christ paraîtra, nous serons semblables à lui, car nous le verrons tel qu'il est. »

On peut citer d'autres traductions encore, mais c'est flagrant : nous deviendrons comme Dieu. L'alpha et l'omega. Tout ça.

J'espère qu'on pourra chevaucher des velociraptors et qu'on aura des lasers qui sortent des yeux, ça serait trop la classe ! http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/happy.gif