PDA

Afficher la version complète : Conscience, mon enfant



Armestat
18/11/2005, 14h15
La fée Carabine (Daniel Pennac)

"Moi, Benjamin Malaussène, je voudrais qu'on m'aprenne à dégueuler de l'humain, quelque chose d'aussi sûre que deux doigts au fond de la gorge, qu'on m'apprenne le mépris ou la bonne grosse haine, bestiale, celle qui massacre les yeux fermés, je voudrais que quelqu'un se pointe un jour, me désigne quelqu'un d'autre et me dise: celui là est le salop integral, chie lui sur la tête, Benjamin. Fais lui bouffer ta merde, tue le et massacre ses semblables. Et je voudrais pouvoir le faire, sans blague. Je voudrais être de ceux qui réclament le rétablissement de la peine de mort, et que l'éxecution soit publique, et que le condamné soit guillotoiné par les pieds dabord, qu'on le soigne, que ca cicatrise, et qu'on remette ca une fois guéri, toujours par l'autre bout, les tibias cette fois, et de nouiveau soigné, et de nouveau cicatrisé, et clac! les genoux, au niveau de la rotule, là où ca fait le plus mal; je voudrais appartenir à la vraie famille, innombrable et bien soudée, de tous ceux qui souhaitent le chatîment. Je voudrais appartenir à la grande belle âme Humaine, celle qui croit dur comme fer à l'exemplarité de la peine, celle qui sait où sont les bons, où sont les méchants, je voudrais être l'heureux propriétaire d'une conviction intime, putain que j'aimerais ca! Bon dieu, que ca me simpliefierait la vie!"


Après tout, ne vie-t-on pas plus heureux lorsque l'on ne se rend pas compte des horreures? Lorsqu'on ne se pose plus de question "parceque c'est ainsi"? En réalité, est on plus heureux lorsqu'on a pas d'iédes à se faire, d'horizons de sa consciences à amener à soi?

Vie t on plus heureux lorsqu'on est con parmis les cons?

Armestat
18/11/2005, 14h15
La fée Carabine (Daniel Pennac)
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> "Moi, Benjamin Malaussène, je voudrais qu'on m'aprenne à dégueuler de l'humain, quelque chose d'aussi sûre que deux doigts au fond de la gorge, qu'on m'apprenne le mépris ou la bonne grosse haine, bestiale, celle qui massacre les yeux fermés, je voudrais que quelqu'un se pointe un jour, me désigne quelqu'un d'autre et me dise: celui là est le salop integral, chie lui sur la tête, Benjamin. Fais lui bouffer ta merde, tue le et massacre ses semblables. Et je voudrais pouvoir le faire, sans blague. Je voudrais être de ceux qui réclament le rétablissement de la peine de mort, et que l'éxecution soit publique, et que le condamné soit guillotoiné par les pieds dabord, qu'on le soigne, que ca cicatrise, et qu'on remette ca une fois guéri, toujours par l'autre bout, les tibias cette fois, et de nouiveau soigné, et de nouveau cicatrisé, et clac! les genoux, au niveau de la rotule, là où ca fait le plus mal; je voudrais appartenir à la vraie famille, innombrable et bien soudée, de tous ceux qui souhaitent le chatîment. Je voudrais appartenir à la grande belle âme Humaine, celle qui croit dur comme fer à l'exemplarité de la peine, celle qui sait où sont les bons, où sont les méchants, je voudrais être l'heureux propriétaire d'une conviction intime, putain que j'aimerais ca! Bon dieu, que ca me simpliefierait la vie!" </div></BLOCKQUOTE>


Après tout, ne vie-t-on pas plus heureux lorsque l'on ne se rend pas compte des horreures? Lorsqu'on ne se pose plus de question "parceque c'est ainsi"? En réalité, est on plus heureux lorsqu'on a pas d'iédes à se faire, d'horizons de sa consciences à amener à soi?

Vie t on plus heureux lorsqu'on est con parmis les cons?

Randall-Flagg
18/11/2005, 14h24
je sais comme avoir une réponse à ta question! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-happy.gif

Armestat es tu heureux?
http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-tongue.gif http://forums.ubi.com/images/smilies/88.gif

Armestat
18/11/2005, 14h27
" http://forums.ubi.com/images/smilies/88.gif "

Ramoran
18/11/2005, 14h32
Oui je vivrais plus heureux si je ne me rendais pas compte des <span class="ev_code_RED">horreurs</span> de ton orthographe.

Pour le texte de Pennac, je trouve qu'il s'agit d'un texte satyrique contre ceux qui réclament des châtiments exemplaires, et que même s'il fait semblant de vouloir ressembler à leur sottise, la condamnation qu'il en fait n'est pas moins claire nette, que celles dont sont sont capables les personnes visées par le texte... Cette condamnation est somme toute aussi facile et confortable que celles de ceux qui réclament la peine de mort contre les pédophiles.
En somme il tombe dans le travers qu'il voit chez les autres, celui d'être "l'heureux propriétaire d'une conviction intime".

Et qui dit que les gens qui veulent condamner ne font cela par conscience, et qu'ils ne représentent pas à leur manière le fait accompli?
En effet ils ne veulent pas que le crime reste impuni, ils s'indignent des "horreurs", et avant d'arriver à leur conclusions peut être même qu'ils ont réfléchi.
Je ne vois pas pourquoi il serait intelligent d'être dénué de convictions. Tout dépend de la réflexion qui est derrière cette conviction.

Le bonheur d'après moi personne ne le détient, pas plus les idiots que les autres.

Armestat
18/11/2005, 14h46
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content"> Oui je vivrais plus heureux si je ne me rendais pas compte des horreurs de ton orthographe. </div></BLOCKQUOTE>

Nevrosé? Trouble obsessionel compulsif?

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Pour le texte de Pennac </div></BLOCKQUOTE>

M'interesses pas au texte, c'était pour appuyer ma question.

JediMAX
18/11/2005, 16h24
On peut être joyeux quand on est con.

On peut être heureux quand on se rend compte que le monde est imparfait et même horrible, mais qu'il y a quand même des choses belles "malgré tout".

(Je fais court, mais je suis fatigué, et puis ce n'est pas la taille qui compte)

Guiylan_
18/11/2005, 19h05
Hé oui... qu'est-ce donc qu'être "heureux" ? http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-happy.gif La réponse à cette question peut changer de beaucoup la réponse à la tienne, Arm.

Apalmemnom
18/11/2005, 23h42
"On peut être joyeux quand on est con."

Beh oui, j'en suis la preuve vivante http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Plus sérieusement, on peut dire que parfois, la justice peut servir d'excuse pour assouvir les pulsions morbides de certains. Il n'y a qu'a voir les inquisiteurs au moyen age, prétendant prêcher la bonne parole du seigneur, ils n'en commettaient pas moins des atrocités, voir même des génocides.

Sinon, les pédophiles, coupons leur les bijoux, ça dervrait suffir http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Lyrendil
19/11/2005, 06h02
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">et puis ce n'est pas la taille qui compte </div></BLOCKQUOTE>
Tout le monde connais la taille de ton sabre laser. http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_cool.gif