PDA

Afficher la version complète : Petit historique du 343 kokutaï virtuel



Kintaro_343-kkt
19/04/2007, 11h03
Un kokutaï était chez la Marine Impériale Japonaise, pendant la Seconde Guerre Mondiale, à peu près ce qu'un "groupe aérien" était chez les armées de l'air de l'Europe de l'époque ("group" chez la RAF, "gruppe" chez la Luftwaffe, "groupe" chez l'Armée de l'Air...). Un kokutaï comportait donc des centaines d'hommes entre officiers, sous-officiers et pilotes (la plupart des pilotes étant des sous-officiers), mécaniciens et personnel au sol. Oui, au sol, car la Marine Impériale n'avait pas que des avions embarqués décollant de porte-avions, elle avait aussi des avions terrestres décollant de bases côtières qui lui appartenaient et qu'elle gérait indépendamment de l'Armée de Terre Impériale. De ces bases côtières, celle de Kagoshima (île de Kyushu, sud du Japon) était le siège du 343ème kokutaï, formé le 1er janvier 1944. Il fut décimé dans sa quasi totalité lors de la bataille des îles Mariannes, au cours du mois de juin 1944. Le gros de ses effectifs et de ses appareils ayant été détruit il fut démantelé le 10 juillet 1944, mais un homme dont le nom ne peut être ignoré des historiens allait pourtant le faire renaître de ses cendres...

Après le désastre de la bataille du Golfe de Leyte, en octobre 1944, le capitaine Minoru Genda, le cerveau de l'opération de Pearl Harbor, eu l'idée de créer un kokutaï qui eût réuni les as et les meilleurs pilotes qui restaient encore au Japon : un kokutaï de pilotes d'élite. C'est ainsi qu'au cours des deux derniers mois de 1944 Genda entama les pourparlers pour une refondation du 343 kokutaï. Le 25 décembre 1944 le 343ème des kokutaï de la Marine Impériale est officiellement remis en service et basé à Matsuyama, dans l'île de Shikoku, île voisine de Kyushu. Le 15 janvier 1945 Genda en est nommé le commandant en chef, et c'est à lui que revient la tâche d'organiser le kokutaï ainsi que de lui en fournir les hommes : si lui il commande au sol c'est Yoshio Shiga qu'il choisit comme commandant en vol, directement sous ses ordres. A son tour Shiga commande les trois hikotaïcho (chefs d'escadrille) qui commandent les trois "hikotaï" ("escadrilles") qui composent le 343 kokutaï : Naoshi Kanno commande le 301ème hikotaï, Yoshishige Hayashi commande le 407ème hikotaï, et Takashi Oshibushi commande le 701ème hikotaï. D'abord équipé de chasseurs A6M, des "zéros", Genda obtint que l'avion attitré de ce regroupement de pilotes d'élite fût le meilleur chasseur dont la Marine Impériale disposait à ce moment : le Kawanishi N1K2-J Shiden Kaï.

Fort de ces hommes exceptionnels et de ce fabuleux avion de chasse le 343 mena à bien sa première mission le 19 mars 1945 et combattit vaillamment jusqu'à la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945. Au total 88 de ses pilotes y perdirent la vie.

Cinquante-huit ans après la défaite du Japon (et donc de la dissolution du 343ème Kokutaï), à l'époque des ordinateurs personnels, d'Internet et des simulateurs de vol de combat, trois francophones (deux belges et un français) passionnés de la culture héraldique féodale japonaise ainsi que de l'aviation japonaise de la Seconde Guerre Mondiale, recréèrent le 343 kokutaï avec les moyens qu'ils avaient : la création d'une escadrille virtuelle, communauté de joueurs partageant les mêmes logiciels pour simuler les vols à bord des avions de l'époque (le simulateur "IL-2") ainsi que les "communications radio" (le logiciel "Ventrilo"). Voici à peu près son histoire...

En 2001 existaient quelques petites communautés éparpillées de joueurs jouant à divers simulateurs de vol de combat ("Combat Flight Simulator" ou "World War II Fighters" pour la Seconde Guerre Mondiale, "Red Baron 3D" pour la Première Guerre Mondiale etc.). Mais cette année sortit sur le marché un simulateur russe sur le front de l'Est (1941-1945), un simulateur révolutionnaire de par sa qualité et son réalisme auquel, en peu de temps, les joueurs du monde entier (surtout les passionnés d'avions de la Seconde Guerre Mondiale) adhéreront sans conditions, en se formant très tôt une vaste communauté soudée et fidèle à "Saint Oleg" (Oleg Maddox, concepteur du simulateur).

Les joueurs s'organisaient, comme ils le font encore de nos jours, en escadrilles virtuelles, très souvent représentant des escadrilles ayant réellement existé. Aussi des escadrilles se fédérèrent, en formant des groupements d'escadrilles. Tel fut le cas, et continue d'être, du GEFUV (Groupement d'Escadrilles Francophones Unifiées Virtuelles).

Dans les années qui suivirent divers patches et add-ons furent mis à disposition des joueurs de "IL-2", en ajoutant de nouveaux avions et de nouvelles cartes où pouvoir représenter des batailles historiques. C'est ainsi que les concepteurs du jeu annoncèrent la sortie de "Pacific Fighters", add-on pour IL-2 se déroulant sur le théâtre d'opérations du Pacifique, mais comme "Pacific Fighters" mettait longtemps à venir ("two more weeks"...) un patch contenant une carte "îles du Pacifique" et deux avions japonais, le zéro et le Hayate, fut rendu publique en automne 2003, le patch 1.2b.

Nous voilà arrivés au point où prend naissance le 343 Kokutaï virtuel. Un pilote du II/JG69, escadrille allemande faisant partie du GEFUV, attendaient impatiemment l'arrivée de ce patch "nippon" pour voler à bord d'avions japonais. Il s'agissait de JG69_Foutriquet, passionné du Japon féodal et de l'épopée des samouraïs. Foutriquet avait l'intention de fonder une escadrille japonaise et il en parla à Warlordimi, pilote aussi de la même escadrille allemande. Ce dernier avait "Genda's Blade", un livre qui venait de paraître sur une escadrille japonaise d'élite de la Seconde Guerre Mondiale, le 343ème kokutaï, et Warlord proposa à Foutriquet que son escadrille porte ce nom historique. Foutriquet conçu tout de même une escadrille à l'image du Japon féodal, avec une distribution des pilotes en clans représentés par des étendards historiques du Japon des shoguns et des samouraïs, mais accepta volontiers que l'escadrille porte le nom de "343 kokutaï". Entretemps un troisième membre du II/JG69 se joignit à eux, Kartoffe, et tous les trois proclamèrent la fondation du 343 kokutaï virtuel le 1er novembre 2003. Ils portèrent désormais une double casquette, quand ils volaient allemand ils étaient "JG69_Foutriquet", "JG69_Warlord" et "JG69_Kartoffe", et quand ils volaient japonais ils étaient "343KKT_Foutriquet", "343KKT_Warlord" et "343KKT_Kartoffe". "343KKT_", le préfixe des pilotes de l'escadrille, n'a pas changé depuis.

Une fois l'escadrille fondée il ne restait plus qu'à la faire voler !!! Mais pour cela il fallait d'abord s'habituer au pilotage des deux seuls avions nippons disponibles à ce moment. Voici un copier-coller des deux toutes premières dates de l'historique de l'escadrille :


- News du 01/11/2003 -

Naissance de l'escadrille 343 Kokutai.

Dans l'attente de l'add-on avec le A6M et Ki84, nos futures montures.


- News du 15/11/2003 -

Nous avons enfin la possibilité de voler sur A6M et Ki-84 grâce au patch 1.2b

Les phases d'entrainement vont bientôt commencer. Au programme :

- Décollage par deux.

- Formation serrée à quatre avions (en section).

- Attaque groupée (en section) sur cible au sol.


Déjà au moment de son apparition s'annonçait le sérieux et la rigueur qui allaient caractériser le 343 Kokutaï virtuel...

A cette époque, celle donc de la naissance du 343 en cette année 2003, un pilote du II/JG69, Fowly, organisait tous les ans, et il paraît que s'est encore le cas, des parties en LAN dans un gîte qu'il possède en Normandie. C'est ainsi qu'une fois par an les trois premiers membres du 343 Kokutaï naissant se réunissaient pour jouer à IL-2 chez Fowly. De cette année sont resté quelques photos prises dans ce gîte, dont la photo suivante, où vous pouvez voir, de gauche à droite, Warlord, Foutriquet et Kartoffe :

http://img67.imageshack.us/img67/1166/nous3lo6.jpg

A partir de ces trois premiers membres fondateurs l'escadrille ne cessa de s'accroître et de décroître mais en résistant toujours au passage du temps...

Warlord et Kartoffe quittèrent le 343 au bout d'un certain temps mais ils font toujours partie du II/JG69, escadrille devenue indépendante, ne faisant plus partie du GEFUV et portant actuellement le nom de JV69 Marseille (du nom de famille de l'as allemand, rien à voir avec la ville française). Leurs pseudos actuels sont donc JV69_Warlord et JV69_Kartoffe. Il y eu bien sûr de nombreux autres pilotes de cette escadrille allemande qui grossirent les rangs du 343 dans ses débuts, tel JV69_Siegfried (343KKT_Tagomi, qui a été chef du 343 kokutaï pendant deux ans), JV69_Taurus (encore actuellement 343KKT_Minoru, l'expert de l'escadrille pour ce qui est du bombardement) ou JV69_Manfred (343KKT_Shoki), à qui nous devons la transcription lente, méthodique et fidèle du récit en plusieurs pages du grand as japonais Saburo Sakaï sur sa mésaventure au cours de la bataille de Guadalcanal, en 1942, récit que vous pouvez lire dans la section "bibliothèque" du site du 343 virtuel ainsi que dans le livre "Les ailes japonaises en guerre", d'où l'avait extrait Manfred. Un récit pour le moins poignant et chargé d'émotion.

Un an après sa fondation arriva (enfin !) l'add-on tant attendu : "Pacific Fighters", en novembre 2004, add-on qui augmenta considérablement le nombre d'avions japonais pilotables et consolida définitivement l'environnement et le milieu naturel d'une escadrille japonaise digne de ce nom, principalement par son nombre respectable de cartes sur les différents théâtres d'opérations de la guerre du Pacifique (Iwo Jima, Hawaii, Guadalcanal, Midway, Wake et tant d'autres).

Par la suite, au cours de l'année 2005, le 343ème kokutaï entra dans une nouvelle étape de son histoire : l'escadrille quitta le GEFUV et Foutriquet quitta non seulement le GEFUV mais aussi le 343, il fut remplacé dans son rôle de "hikotaïcho" (chef d'escadrillle) par 343KKT_Tagomi. Foutriquet a intégré ensuite "the Tangmere Pilots", escadrille de joueurs anglophones incarnant les pilotes du 11ème groupe de chasseurs de la RAF, le même qui couvrait la côte sud de l'Angleterre pendant la bataille d'Angleterre et qui supporta une bonne partie des combats. Foutriquet joue donc encore à IL-2 au sein de cette escadrille (il est le seul Français de l'escadrille !), sous le pseudo de "No43_Foutriquet".

Plus d'un an après ces évenements, en décembre 2006, arriva une nouvelle version de "IL-2" qui réunnissait en un seul DVD tous les théâtres d'opérations ayant été abordés par le jeu (Europe, Afrique, Asie et Pacifique) avec les cartes géographiques, avions, patches et add-ons créés jusqu'à la date pour le simulateur. Cette version du jeu incluait aussi quelques nouveaux avions pilotables et parmi eux deux avions japonais, le Ki-27 et... le N1K2-J Shiden Kaï !!! Voilà peut-être l'évènement le plus marquant dans l'histoire du 343ème kokutai virtuel : enfin SON avion était pilotable ! Tagomi, le chef d'escadrille, ne cachait pas sa joie et nous nous jetâmes tous sur notre monture historique pour la mettre à l'essaie. Quelques menus détails n'étaient pas au point du point de vue de la rigueur historique mais un patch vint rapidement y remédier.

Depuis lors les fiers pilotes du 343 kokutaï virtuel, actuellement sous le commandement de 343KKT_Sakai, un ancien de l'escadrille, continuent de voler à bord de leurs Shiden Kaï, mais aussi à bord des vingt-huit autres avions japonais pilotables disponibles dans le simulateur "IL-2".

Voilà le site original du 343 Kokutaï virtuel, conçu par Foutriquet :

http://jgombault.free.fr/kokutai/

Et voilà le site actuel, conçu par Mr Tagomi :

http://www.343kkt.net/

Une autre escadrille japonaise virtuelle francophone existait déjà un an avant l'apparition du 343 Kokutaï virtuel, mais ceci est une autre histoire...

Kintaro_343-kkt
19/04/2007, 11h03
Un kokutaï était chez la Marine Impériale Japonaise, pendant la Seconde Guerre Mondiale, à peu près ce qu'un "groupe aérien" était chez les armées de l'air de l'Europe de l'époque ("group" chez la RAF, "gruppe" chez la Luftwaffe, "groupe" chez l'Armée de l'Air...). Un kokutaï comportait donc des centaines d'hommes entre officiers, sous-officiers et pilotes (la plupart des pilotes étant des sous-officiers), mécaniciens et personnel au sol. Oui, au sol, car la Marine Impériale n'avait pas que des avions embarqués décollant de porte-avions, elle avait aussi des avions terrestres décollant de bases côtières qui lui appartenaient et qu'elle gérait indépendamment de l'Armée de Terre Impériale. De ces bases côtières, celle de Kagoshima (île de Kyushu, sud du Japon) était le siège du 343ème kokutaï, formé le 1er janvier 1944. Il fut décimé dans sa quasi totalité lors de la bataille des îles Mariannes, au cours du mois de juin 1944. Le gros de ses effectifs et de ses appareils ayant été détruit il fut démantelé le 10 juillet 1944, mais un homme dont le nom ne peut être ignoré des historiens allait pourtant le faire renaître de ses cendres...

Après le désastre de la bataille du Golfe de Leyte, en octobre 1944, le capitaine Minoru Genda, le cerveau de l'opération de Pearl Harbor, eu l'idée de créer un kokutaï qui eût réuni les as et les meilleurs pilotes qui restaient encore au Japon : un kokutaï de pilotes d'élite. C'est ainsi qu'au cours des deux derniers mois de 1944 Genda entama les pourparlers pour une refondation du 343 kokutaï. Le 25 décembre 1944 le 343ème des kokutaï de la Marine Impériale est officiellement remis en service et basé à Matsuyama, dans l'île de Shikoku, île voisine de Kyushu. Le 15 janvier 1945 Genda en est nommé le commandant en chef, et c'est à lui que revient la tâche d'organiser le kokutaï ainsi que de lui en fournir les hommes : si lui il commande au sol c'est Yoshio Shiga qu'il choisit comme commandant en vol, directement sous ses ordres. A son tour Shiga commande les trois hikotaïcho (chefs d'escadrille) qui commandent les trois "hikotaï" ("escadrilles") qui composent le 343 kokutaï : Naoshi Kanno commande le 301ème hikotaï, Yoshishige Hayashi commande le 407ème hikotaï, et Takashi Oshibushi commande le 701ème hikotaï. D'abord équipé de chasseurs A6M, des "zéros", Genda obtint que l'avion attitré de ce regroupement de pilotes d'élite fût le meilleur chasseur dont la Marine Impériale disposait à ce moment : le Kawanishi N1K2-J Shiden Kaï.

Fort de ces hommes exceptionnels et de ce fabuleux avion de chasse le 343 mena à bien sa première mission le 19 mars 1945 et combattit vaillamment jusqu'à la capitulation du Japon, le 2 septembre 1945. Au total 88 de ses pilotes y perdirent la vie.

Cinquante-huit ans après la défaite du Japon (et donc de la dissolution du 343ème Kokutaï), à l'époque des ordinateurs personnels, d'Internet et des simulateurs de vol de combat, trois francophones (deux belges et un français) passionnés de la culture héraldique féodale japonaise ainsi que de l'aviation japonaise de la Seconde Guerre Mondiale, recréèrent le 343 kokutaï avec les moyens qu'ils avaient : la création d'une escadrille virtuelle, communauté de joueurs partageant les mêmes logiciels pour simuler les vols à bord des avions de l'époque (le simulateur "IL-2") ainsi que les "communications radio" (le logiciel "Ventrilo"). Voici à peu près son histoire...

En 2001 existaient quelques petites communautés éparpillées de joueurs jouant à divers simulateurs de vol de combat ("Combat Flight Simulator" ou "World War II Fighters" pour la Seconde Guerre Mondiale, "Red Baron 3D" pour la Première Guerre Mondiale etc.). Mais cette année sortit sur le marché un simulateur russe sur le front de l'Est (1941-1945), un simulateur révolutionnaire de par sa qualité et son réalisme auquel, en peu de temps, les joueurs du monde entier (surtout les passionnés d'avions de la Seconde Guerre Mondiale) adhéreront sans conditions, en se formant très tôt une vaste communauté soudée et fidèle à "Saint Oleg" (Oleg Maddox, concepteur du simulateur).

Les joueurs s'organisaient, comme ils le font encore de nos jours, en escadrilles virtuelles, très souvent représentant des escadrilles ayant réellement existé. Aussi des escadrilles se fédérèrent, en formant des groupements d'escadrilles. Tel fut le cas, et continue d'être, du GEFUV (Groupement d'Escadrilles Francophones Unifiées Virtuelles).

Dans les années qui suivirent divers patches et add-ons furent mis à disposition des joueurs de "IL-2", en ajoutant de nouveaux avions et de nouvelles cartes où pouvoir représenter des batailles historiques. C'est ainsi que les concepteurs du jeu annoncèrent la sortie de "Pacific Fighters", add-on pour IL-2 se déroulant sur le théâtre d'opérations du Pacifique, mais comme "Pacific Fighters" mettait longtemps à venir ("two more weeks"...) un patch contenant une carte "îles du Pacifique" et deux avions japonais, le zéro et le Hayate, fut rendu publique en automne 2003, le patch 1.2b.

Nous voilà arrivés au point où prend naissance le 343 Kokutaï virtuel. Un pilote du II/JG69, escadrille allemande faisant partie du GEFUV, attendaient impatiemment l'arrivée de ce patch "nippon" pour voler à bord d'avions japonais. Il s'agissait de JG69_Foutriquet, passionné du Japon féodal et de l'épopée des samouraïs. Foutriquet avait l'intention de fonder une escadrille japonaise et il en parla à Warlordimi, pilote aussi de la même escadrille allemande. Ce dernier avait "Genda's Blade", un livre qui venait de paraître sur une escadrille japonaise d'élite de la Seconde Guerre Mondiale, le 343ème kokutaï, et Warlord proposa à Foutriquet que son escadrille porte ce nom historique. Foutriquet conçu tout de même une escadrille à l'image du Japon féodal, avec une distribution des pilotes en clans représentés par des étendards historiques du Japon des shoguns et des samouraïs, mais accepta volontiers que l'escadrille porte le nom de "343 kokutaï". Entretemps un troisième membre du II/JG69 se joignit à eux, Kartoffe, et tous les trois proclamèrent la fondation du 343 kokutaï virtuel le 1er novembre 2003. Ils portèrent désormais une double casquette, quand ils volaient allemand ils étaient "JG69_Foutriquet", "JG69_Warlord" et "JG69_Kartoffe", et quand ils volaient japonais ils étaient "343KKT_Foutriquet", "343KKT_Warlord" et "343KKT_Kartoffe". "343KKT_", le préfixe des pilotes de l'escadrille, n'a pas changé depuis.

Une fois l'escadrille fondée il ne restait plus qu'à la faire voler !!! Mais pour cela il fallait d'abord s'habituer au pilotage des deux seuls avions nippons disponibles à ce moment. Voici un copier-coller des deux toutes premières dates de l'historique de l'escadrille :


- News du 01/11/2003 -

Naissance de l'escadrille 343 Kokutai.

Dans l'attente de l'add-on avec le A6M et Ki84, nos futures montures.


- News du 15/11/2003 -

Nous avons enfin la possibilité de voler sur A6M et Ki-84 grâce au patch 1.2b

Les phases d'entrainement vont bientôt commencer. Au programme :

- Décollage par deux.

- Formation serrée à quatre avions (en section).

- Attaque groupée (en section) sur cible au sol.


Déjà au moment de son apparition s'annonçait le sérieux et la rigueur qui allaient caractériser le 343 Kokutaï virtuel...

A cette époque, celle donc de la naissance du 343 en cette année 2003, un pilote du II/JG69, Fowly, organisait tous les ans, et il paraît que s'est encore le cas, des parties en LAN dans un gîte qu'il possède en Normandie. C'est ainsi qu'une fois par an les trois premiers membres du 343 Kokutaï naissant se réunissaient pour jouer à IL-2 chez Fowly. De cette année sont resté quelques photos prises dans ce gîte, dont la photo suivante, où vous pouvez voir, de gauche à droite, Warlord, Foutriquet et Kartoffe :

http://img67.imageshack.us/img67/1166/nous3lo6.jpg

A partir de ces trois premiers membres fondateurs l'escadrille ne cessa de s'accroître et de décroître mais en résistant toujours au passage du temps...

Warlord et Kartoffe quittèrent le 343 au bout d'un certain temps mais ils font toujours partie du II/JG69, escadrille devenue indépendante, ne faisant plus partie du GEFUV et portant actuellement le nom de JV69 Marseille (du nom de famille de l'as allemand, rien à voir avec la ville française). Leurs pseudos actuels sont donc JV69_Warlord et JV69_Kartoffe. Il y eu bien sûr de nombreux autres pilotes de cette escadrille allemande qui grossirent les rangs du 343 dans ses débuts, tel JV69_Siegfried (343KKT_Tagomi, qui a été chef du 343 kokutaï pendant deux ans), JV69_Taurus (encore actuellement 343KKT_Minoru, l'expert de l'escadrille pour ce qui est du bombardement) ou JV69_Manfred (343KKT_Shoki), à qui nous devons la transcription lente, méthodique et fidèle du récit en plusieurs pages du grand as japonais Saburo Sakaï sur sa mésaventure au cours de la bataille de Guadalcanal, en 1942, récit que vous pouvez lire dans la section "bibliothèque" du site du 343 virtuel ainsi que dans le livre "Les ailes japonaises en guerre", d'où l'avait extrait Manfred. Un récit pour le moins poignant et chargé d'émotion.

Un an après sa fondation arriva (enfin !) l'add-on tant attendu : "Pacific Fighters", en novembre 2004, add-on qui augmenta considérablement le nombre d'avions japonais pilotables et consolida définitivement l'environnement et le milieu naturel d'une escadrille japonaise digne de ce nom, principalement par son nombre respectable de cartes sur les différents théâtres d'opérations de la guerre du Pacifique (Iwo Jima, Hawaii, Guadalcanal, Midway, Wake et tant d'autres).

Par la suite, au cours de l'année 2005, le 343ème kokutaï entra dans une nouvelle étape de son histoire : l'escadrille quitta le GEFUV et Foutriquet quitta non seulement le GEFUV mais aussi le 343, il fut remplacé dans son rôle de "hikotaïcho" (chef d'escadrillle) par 343KKT_Tagomi. Foutriquet a intégré ensuite "the Tangmere Pilots", escadrille de joueurs anglophones incarnant les pilotes du 11ème groupe de chasseurs de la RAF, le même qui couvrait la côte sud de l'Angleterre pendant la bataille d'Angleterre et qui supporta une bonne partie des combats. Foutriquet joue donc encore à IL-2 au sein de cette escadrille (il est le seul Français de l'escadrille !), sous le pseudo de "No43_Foutriquet".

Plus d'un an après ces évenements, en décembre 2006, arriva une nouvelle version de "IL-2" qui réunnissait en un seul DVD tous les théâtres d'opérations ayant été abordés par le jeu (Europe, Afrique, Asie et Pacifique) avec les cartes géographiques, avions, patches et add-ons créés jusqu'à la date pour le simulateur. Cette version du jeu incluait aussi quelques nouveaux avions pilotables et parmi eux deux avions japonais, le Ki-27 et... le N1K2-J Shiden Kaï !!! Voilà peut-être l'évènement le plus marquant dans l'histoire du 343ème kokutai virtuel : enfin SON avion était pilotable ! Tagomi, le chef d'escadrille, ne cachait pas sa joie et nous nous jetâmes tous sur notre monture historique pour la mettre à l'essaie. Quelques menus détails n'étaient pas au point du point de vue de la rigueur historique mais un patch vint rapidement y remédier.

Depuis lors les fiers pilotes du 343 kokutaï virtuel, actuellement sous le commandement de 343KKT_Sakai, un ancien de l'escadrille, continuent de voler à bord de leurs Shiden Kaï, mais aussi à bord des vingt-huit autres avions japonais pilotables disponibles dans le simulateur "IL-2".

Voilà le site original du 343 Kokutaï virtuel, conçu par Foutriquet :

http://jgombault.free.fr/kokutai/

Et voilà le site actuel, conçu par Mr Tagomi :

http://www.343kkt.net/

Une autre escadrille japonaise virtuelle francophone existait déjà un an avant l'apparition du 343 Kokutaï virtuel, mais ceci est une autre histoire...

GCIII-6_Hartenstein
20/04/2007, 07h42
C'est l'inverse, Kintaro... Pas deux français et un belge à l'origine du 343, mais deux belges (Warlord et Kartoffe)et un français (Foutriquet)!
Et oui, ton escadrille aussi était noyautée par les moules-frites, fieu! (OK, les mêmes que la mienne)

Kintaro_343-kkt
20/04/2007, 09h54
Bigre ! J'étais pourtant convaincu que Warlord était français ! Ce sera corrigé sur le champ...

Il faut donc se rendre à l'évidence qu'il y avait majorité de belges au moment de la fodation du 343... mais attention !!! le fondateur lui-même, Foutriquet, est français !!! (ouf, l'honneur national est sauf, imaginez pour un instant que la plus grandiose escadrille francophone jouant à IL-2 eût été fondée par des belges...) Je décooooonne !!!!

http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_biggrin.gif http://www.farcry-thegame.com/fr/images/smileys/france.gif

Kintaro

Vike
28/04/2007, 11h28
Très intéressant l'historique du 343KKT Kintaro,merci beaucoup!!

La renaissance de ses cendres me rappelle l'histoire de la <STRIKE>JV69</STRIKE> JV44,fondée par Adolphe Galland et qui,il me semble bien,regroupait les meilleurs As allemands en 1944/45 sur le meilleur chasseur du monde de l'époque: Le Messerschmitt 262 http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-happy.gif

Yaurait-il eu une sorte d'influence entre les deux pays au niveau de ce type de réorganisation regroupant la crème des pilotes? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_confused.gif

(D'ailleurs en parlant d'influence,concernant la notion de "kamikaze",les allemands auraient-ils été influencés à leur tour par leurs alliés japonais? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_confused.gif )

@+

Kintaro_343-kkt
29/04/2007, 11h31
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Vike:
Très intéressant l'historique du 343KKT Kintaro,merci beaucoup!! </div></BLOCKQUOTE>
De rien Vike, ça a été mon plaisir que de vous raconter son histoire... As-tu déjà été "JG69_Vike" ou tu as intégré la JV69 après son départ du GEFUV ?? As-tu déjà été dans le 343Ku ? Peut-être avec un pseudo japonais ?

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Vike:
Y aurait-il eu une sorte d'influence entre les deux pays au niveau de ce type de réorganisation regroupant la crème des pilotes? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_confused.gif </div></BLOCKQUOTE>
Nous en parlons souvent dans mon escadrille, mais je n'en ai rien tiré en clair. Il se peut que ce soit un phénomène de convergence : la force des choses a forcé un pays et l'autre à regrouper les meilleurs pilotes en une seule arme, afin de devenir plus efficaces contre le même fléau, le bombardement massif américain. Mais si quelqu'un a des éléments qui montrent que le Japon a eu des echos de l'escadrille allemande, il est le bienvenu.

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Vike:
(D'ailleurs en parlant d'influence,concernant la notion de "kamikaze",les allemands auraient-ils été influencés à leur tour par leurs alliés japonais? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_confused.gif ) </div></BLOCKQUOTE>

De mon point de vue il n'y a pas eu l'équivalent des kamikazes en dehors du Japon. Dans le "jibaku" (attaque kamikaze contre un navire) la mort est certaine, alors que dans les attaques "taiatari", "wilde sau" et "Taran" le pilote doit survivre même en cas d'échec.

L'attaque "Taran" est russe, elle consiste à se servir de sa propre hélice pour détruire l'empennage de son adversaire. ET le pilote ET l'appareil doivent en principe survivre, mais on imagine bien le risque de perdre au moins l'appareil, c'est pourquoi on utilisait surtout, je crois, des vieux I-16 et I-15.

L'attaque "taiatari" (japonaise) et "wilde sau" (allemande) sont exactement la même chose : on coupe un bombardier en deux avec son aile, et on s'éjecte ensuite si on peut. Pas d'attaque suicide donc chez les allemands ou les russes, et le jibaku reste uniquement japonais. Il y a eu quelques attaques suicides parmi les pilotes de tout pays, mais ce fut très ponctuel, un choix personnel pris à la dernière minute et non pas un plan structuré et organisé comme le projet Shimpu (les attaques kamikazes).

Ceci dit le taiatari et le wilde sau sont exactement la même chose, dans les deux cas l'idée est d'échanger un chasseur de soi contre un bombardier de l'ennemi et dans les deux cas le pilote doit survivre à l'attaque. Frappante ressemblance, mais je ne sais pas si l'un des deux pays aurait été influencé par l'autre... Peut-être encore une fois un phénomène de convergence évolutive...

Kintaro

ben421
30/04/2007, 04h33
Salut,

"L'attaque "taiatari" (japonaise) et "wilde sau" (allemande) sont exactement la même chose : on coupe un bombardier en deux avec son aile, et on s'éjecte ensuite si on peut."

Juste une précision, la "Wilde Sau" (truie sauvage), ce n'est pas çà, c'est une technique de chasse de nuit à vue sur chasseur monomoteur sans radar, uniquement à l'aide des projecteurs de DCA et des incendies au sol.
Ici tu parles des Rammjäger qui avaient des appareils blindés et devaient éperonner les forteresses volantes une fois leur munition épuisées.
Cela est arrivé assez rarement et il semble que la majorité des cas soient en fait des accidents, le chasseur arrive trop vite et percute le bombardier, si le pilote s'en sort (ce qui arrivait quand même) et bien la propagande préférait utiliser l'histoire de l'éperonnage volontaire plutôt que l'accident...

Il y a aussi des cas d'affabulation, un officier allemand fort connu et respecté à raconter avoir attaqué un bombardier US de cette manière, or il n'y a jamais eu de preuves et son carnet de vol indique qu'il est revnu avec sa machine ce jour là...

Kintaro_343-kkt
30/04/2007, 07h41
Autant pour moi, j'ai été alors victime d'une idée reçue et je te remercie de m'avoir sorti de mon ignorance.

Reconnaître mes torts est quelque chose que je fais peut-être rarement, mais comme tu le vois cela arrive de temps en temps. D'ailleurs j'appelle ça de l'honnêteté intellectuelle, peut-être le terme te dit quelque chose...

Kintaro

Vike
30/04/2007, 10h41
http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-indifferent.gif *Everybody keep cool* http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-indifferent.gif

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Kintaro_343-kkt:
De rien Vike, ça a été mon plaisir que de vous raconter son histoire... As-tu déjà été "JG69_Vike" ou tu as intégré la JV69 après son départ du GEFUV ?? As-tu déjà été dans le 343Ku ? Peut-être avec un pseudo japonais ?
</div></BLOCKQUOTE>

Ah eh bien non;J'ai rejoint la JV69 en Août 2006,et je n'ai jamais fait partie d'aucune escadrille auparavant.Sauf vis-à-vis de la communauté de UK-Dedicated avec qui j'ai de très bons contacts! http://88.191.13.29/hfrligue/images/smileys/happy.gif
Pour ce qui est des appareils,j'ai fait mon choix depuis lonnngtttemps,cf ma signature.http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_redface.gif
J'ai fait le choix de me spécialiser sur cette famille d'appareils,c'est je pense l'idéal pour se perfectionner et jouer les terreurs OnLine... http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Kintaro_343-kkt:
De mon point de vue il n'y a pas eu l'équivalent des kamikazes en dehors du Japon. Dans le "jibaku" (attaque kamikaze contre un navire) la mort est certaine, alors que dans les attaques "taiatari", "wilde sau" et "Taran" le pilote doit survivre même en cas d'échec. </div></BLOCKQUOTE>

Pour la notion de Kamikaze,je faisais référence à l'émission passée sur Arte il y a quelques temps,baptisées "Les Kamikazes d'Hitler",où les gradés de la Luftwaffe avaient reçu l'ordre de recruter des "volontaires" parmi les pilotes allemands pour se crasher volontairement sur des ponts provisoires fabriqués par l'Armée -c'est le cas de le dire- Rouge.
L'objectif était double,casser les ponts et "faire peur" à l'ennemi.

Les témoignages des pilotes survivants,bouleversants,ont fait état d'un refus de se sacrifier de la sorte,l'issue de la guerre étant de toute façon connue de tous.

Dans le même ordre d'idée,il y a eu aussi l'Opération Wehrwolf (Loup-Garou),où là encore,il était question pour la Luftwaffe de se jeter sur l'adversaire,les bombardiers lourds américains en l'occurrence,au moyen de chasseurs en partie désarmés.On en avait parlé ici d'ailleurs. (http://forums-fr.ubi.com/eve/forums/a/tpc/f/426102813/m/4731079335/p/2)

Etant donné que ces deux types d'opération suicide (contre les ponts de l'armée Rouge,et contre les bombardiers lourds américains) se sont déroulés en 1945 dans les derniers mois/semaines de la guerre,je trouve la similitude des dates et des actes troublantes entre l'Allemagne-Nazie et le Japon. http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-indifferent.gif

Alors,réaction spontanée ou influence entre les deux pays alliés de l'Axe? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_confused.gif


@+

Kintaro_343-kkt
30/04/2007, 14h25
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Vike:
Alors,réaction spontanée ou influence entre les deux pays alliés de l'Axe? http://forums.ubi.com/infopop/emoticons/icon_confused.gif </div></BLOCKQUOTE>
Franchement je n'en sais rien, je n'ai pas les éléments nécessaires pour juger. Tu as raison bien sûr de rappeler ton post sur le sujet, je n'avais pas oublié le post lui-même, mais honte à moi j'avais oublié l'essentiel du contenu...

Qu'en est-il du programme "don de soi" qui s'appliquait, je crois, aux civiles ? (j'ai lu qu'il ne fut pas mis en pratique). Etait-il en rapport avec les attaques projetées contre ces ponts ? en d'autres mots : faisait-il partie de ce plan, ou vice-versa ?

De toute façon, pour en revenir à ta question, il est parfaitement possible, compte tenu du niveau d'implications de ces régimes, qu'ils aient atteint les mêmes comportements extrèmes sans avoir de nouvelles les uns des autres. Mais je crois que des rouleaux de pellicule de kamikazes circulaient déjà en Europe en 1945, les nazis auraient donc même eu accès à des images et non seulement aux nouvelles elles-mêmes... tout est possible, mais je ne saurais trancher...

Kintaro

Warlordimi
15/06/2007, 08h26
<BLOCKQUOTE class="ip-ubbcode-quote"><div class="ip-ubbcode-quote-title">quote:</div><div class="ip-ubbcode-quote-content">Originally posted by Kintaro_343-kkt:
Bigre ! J'étais pourtant convaincu que Warlord était français ! Ce sera corrigé sur le champ...
</div></BLOCKQUOTE>

Namého, on sa fierté nan... Français... Pfff. pourquoi pas Moldave du sud pendant qu'on y est http://webtools.fr.ubi.com/forums/smileys/thalis.gif

Allez, stou pour le déterrage de post d'aujourd'hui! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-wink.gif

Kintaro_343-kkt
15/06/2007, 17h00
Dans la Marine Impériale c'est à coups de bâton que ça marche : 100 coups ? 200 ? Sois pas trop sévère... Arbass !!! http://forums.ubi.com/images/smilies/16x16_smiley-very-happy.gif

Kintaro