PDA

Afficher la version complète : Solune [Récit N°2 : O capitaine ! ]



solune69
26/08/2013, 15h08
http://img196.imageshack.us/img196/622/eya9.jpg

CHAPITRE 1 : La première assignation.
Doremis chevauchait avec son bataillon à travers les plaines du Ranaar. Le soleil allait bientôt se nicher derrière les rangées sapins, laissant les plaines enneigées à leur sort, une nuit glaciale.
Hier, les espions avaient sonné l’alerte. Une missive avait été reçue, et un corps armé dépêché dans l’heure. Les cyclopes de la pointe du nord semblaient s’exciter, peut-être même être sur le pied de guerre. Certains présageaient du pire, tout le monde avait encore en tête la débâcle de Marli, une bataille qui avait choquée la population alentour par sa violence.

-« Mon commandant, nous approchons de Laïk » dit Alidor, le second de Doremis.

-« C’est parfait! Je dois m’y entretenir avec le gouverneur. Nous en repartirons demain matin au levé du jour. »

Laïk était une petite bourgade, greffée au bord d’un lac à moitié gelé.
Le climat hivernal rendait la région plutôt hostile. La cohabitation entre humains, Orques et cyclopes donnaient un mélange détonnant, une vraie poudrière. La lutte pour le contrôle des fermes et autres ressources était un combat quotidien qui animait les plaines de Ranaar.
Difficile d’être discret quand un bataillon de dix chevaliers lourdement armés arrive dans une petite ville telle que Laïk. Doremis avait donc décidé de bivouaquer le plus secrètement possible à l’extérieur de la cité, malgré le froid cinglant qui régnait dans le bassin de Laïk.
Il irait seul en ville afin de ne pas créer de panique au sein des habitants.
Ce ne fut pas bien long. Il remit le message de son maître au gouverneur de Laïk, qui comprit de suite l’état d’urgence.

-« On ne peut pas laisser le doute planer, il faut effectivement passer à l’action. » Dit le bourgmestre à la lecture du message.
Il réfléchit un temps, puis :
- « Je vais immédiatement faire préparer une troupe de scouts. Ils seront sous votre commandement, et ainsi serviront de guides dans les plaines glacées en cette période de l’année. »

- « Je suis honoré de votre confiance. Qu’ils soient prêts aux premières lueurs du jour » lui répondit Doremis.

Le jeune chevalier s’inclinât respectueusement, puis sortit de la salle d’audience.
Ici, l’obscurité semblait figée, la vie en suspens. La nuit fut fraîche mais sans rebondissement.

Le lendemain, les troupes étaient prêtes. Doremis appréhendait et son ventre se tordait sous le poids des responsabilités, c’était sa première mission en tant que capitaine, et il ne savait rien de ce qui l’attendait. Tout d'abord, ils feraient une halte rapide au camp de Marli afin de vérifier que tout va bien. Puis, ils reprendraient par la route de l’ouest, pour se rendre à l’avant post de Sergarth, dernière vigie du havre sur les terres des cyclopes.

Ils rejoignirent le baraquement de Marli rapidement et sans embuches. Constatant que tout était sous contrôle, ils se hâtèrent ensuite en direction du Fort autrefois Cyclopes.
L’avant post de Sergarth avait un rôle simple : bloquer les cyclopes afin qu’ils ne progressent pas dans la vallée. Doremis arrivait en vue des palissades protectrices de l’avant post, d’un geste le cortège s’immobilisa. Getro, le mage de l’équipe, s’approcha de son Capitaine. Il lui fallut quelques minutes de concentration et une juste mesure de magie…

- « Mon Capitaine, rien a signalé. Le camp semble calme. Ils sont dix-huit humains. »

- « Parfait, En avant! » d’un geste de la main il ordonna à ses troupes de reprendre la marche.

Getro était un fidèle compagnon. Mage et scout, il était d'une aide précieuse pour Doremis. Un ami de longue date sur qui il pouvait compter et avec qui il travaillait en binôme depuis l’académie.
Ils pénétrèrent dans l’enceinte à l’avant post, où les attendaient le seigneur Kalim, son second, ainsi que les soldats sous son commandement. Les troupes étaient au garde à vous, ordonnées comme pour un passage en revu.
Doremis descendit de cheval et s’approcha du maitre des lieux en compagnie d’Alidor et Getro.

- « Soyez les bienvenus ! » leur dit Kalim en s'inclinant.

Doremis s’inclinât à son tour.

- « Seigneur Kalim, je vous remercie. Alors, ces Cyclopes? Des mouvements ont été remarqués depuis l’alerte ? » Lui répondit Doremis, tout en lui remettant sa lettre de mission.

Kalim prit un air étonné puis, sans même lire la lettre.

- « Une alerte ? Les Cyclopes n’ont pas bougé depuis des mois et nous continuons les échanges commerciaux avec eux sans aucun soucis…» Rétorqua le responsable.

Notre jeune chevalier ne comprenait plus…

- « Un de nos éclaireur a rapporté de l’activité inhabituelle chez les Cyclopes… » Dit Doremis, un peu perdu compte tenu de la situation.

- « Vous devez vous tromper, il n’y a vraiment rien à signaler ici et je n’ai entendu parler d’aucun scout. »

Getro utilisa discrètement et sans paroles d’invocation un sort de chuchotement télépathique à l’oreille de Doremis:

- «Il ment et je n’aime pas l’atmosphère qui règne ici… trouve une excuse et partons !»

S’adressant à Kalim d’un ton nerveux :
- «Je vois ... il doit y avoir une erreur. Je retourne de ce pas à Laïk. Je dois m’entretenir avec mes supérieurs le plus tôt possible. »
Tout en terminant sa phrase, Doremis tourna les talons prêt à remonter en scelle, quand un large jet de sang vint maculer la robe blanche de son cheval.

- « J’en doute, messire Doremis… »
En se retournant, il vit son jeune second, Alidor, tomber à genoux la gorge largement tranchée.
Au dessus de lui, Kalim, dague ensanglantée à la main, un rictus de folie sur le visage.
Doremis regarda rapidement autour de lui…les troupes de Kalim chargeaient déjà les siennes et Getro marmonnait dès lors les verbes de son prochain sortilège.
Les prochaines secondes allaient être d’une importance considérable, c’était inévitable, le sang allait couler en ces terres gelées.

WCB.Kimundi
27/08/2013, 16h28
J'attends vraiment la suite déjà :D

Mortysky
24/03/2014, 23h50
Salut ! je viens de découvrir ce foru et j'aime beaucoup ce que tu fais (ou faisait). je tente donc de te relancer sur cette histoire qui me semble bien prometteuse !