PDA

Afficher la version complète : Préquel concours roleplay - Entretien dans les abysses (déconseillé -12)



AlisColor
08/10/2013, 12h50
Bonjour, le concours rôleplay arrive à grand pas et cette introduction devait être une partie du RP, cependant après relecture et souhaitant écrire dans un format "nouvelles", j'ai trouvé cette introduction trop longue, voici donc pourquoi je l'ai séparé du reste. Je poste afin d'avoir quelques avis sur ce petit essai dans l'univers de might and magic. J'ai pris la précaution de mettre - 12 ans car il y a une légère scène un peu chaude qui pourrait éventuellement choquer, mais rien de bien méchant).


Entretien dans les abysses

L'émissaire enveloppé dans ses atours noirs avançait d'un pas calme et assuré, dans le repaire du sanctuaire. Il était escorté par deux hommes bien charpentés,experts dans les arcanes, au vu de leurs tatouages akashiques. Il se savait épié même si le couloir semblait vide de toutes âmes. Bien qu'il n'en laissait rien paraître, à l'intérieur de son être, une certaine appréhension le gagnait petit à petit. Les négociations s’annonçaient complexes, au vu des relations qu'entretenaient les sept cités avec le sanctuaire depuis quelques temps. La galerie qu'ils arpentaient semblait indiquer un entretien dans les fins fond abyssaux du sanctuaire. Afin de combattre le stress qui montait en lui au fur et à mesure de la descente, le messager se remémora quelques souvenirs d'été.

C'était il y a seulement quelques mois, lors d'une chaleur comme seul les déserts d'Ashan savent en faire. Lorsqu'il avait aperçu cette magnifique brune au regard de braise, dans un des marchés d'Al-Safir. Devant lui se tenait alors la plus délicieuse des derviches exécutant son art à la perfection. La jeune femme tomba bien vite sous sa coupe lorsqu'elle identifia ce guerrier aux multiples exploits. Lui qui avait juré de ne jamais reprendre femme, voyait sa volonté ployer sous le joug de ces jambes interminables et de ce déhanché envoûtant.

Ils passèrent ensemble des nuits embrasées. Il se souvenait comment ses caresses provoquaient en elle un désir brûlant, et comment celles dont il était la victime l'émoustillaient. Il se rappelait ses lèvres pulpeuses parcourant son corps à la recherche de mille plaisirs. Leurs corps s’entremêlant pour ne plus faire qu'un. Elle était comme un volcan, dans lequel il aimait plonger tout entier, provoquant une éruption grandiose de plaisirs enivrants.

- Bonsoir messager des sept cités. Cette phrase le fit sortir de sa réminiscence programmée et il vit en face de lui l'émissaire de l'honneur, ainsi que la gouvernante des abysses. Il leur retourna la politesse sur le même ton sentencieux.

Derrière les deux hôtes il aperçu quelques naïades joviales qui se baignaient dans une source chaude. Ainsi qu'une table où trônait un jeu de shōgi. Ce jeu qu'il avait du apprendre pendant des mois au vu de sa complexité même si sa similarité avec les échecs ne faisait aucun doute, allait faire pleinement parti des négociations.

Un des deux dompteurs de Kirins qui se tenait devant lui, d'un geste subtil, il indiqua la chaise sur laquelle l'invité devait prendre place. Il n'émit pas d'objection et s’exécuta aussitôt, en esquissant un sourire aux nageuses baignant dans l'onsen. Cependant au vu des gestes et des ordres de ses interlocuteurs, celles-ci se turent de peur de troubler la cérémonie qui avait lieu. Il était difficile de garder à l'esprit toutes les traditions d'Ashan. Mais le rituel du thé comme il venait de se le rappeler devait toujours précéder de longs débats diplomatiques dans le sanctuaire. Une magnifique naga s'approcha avec un thé aux senteurs de citron et de menthe, accompagné d'une légère note de pomme. Yukiko gratifia alors la naga d'un :

- Dame Raya vous nous honorez de votre présence et c'est avec une grande joie que nous acceptons ce thé.

Kaiko se fit l'écho de son compatriote. Quand à l'émissaire, il s’empressa de les singer, afin de ne pas froisser la coutume. Après quelques compliments supplémentaires sur les délices du thé, la première pièce de Shōgi bougea, le dialogue s'engagea.

L'entretien dura deux heures, durant lesquelles Yukiko se concentrait entièrement sur la stratégie des captures et autres parachutages, pendant que Kaiko maniait habilement une de ses armes les plus tranchantes, la parole. La lutte était inégale mais l'émissaire se montra bien plus doué pour le verbe que ce qu'il avait pu faire croire. En revanche, même s'il était un brillant stratège dans sa nation, son adversaire maîtrisait si bien le jeu qu'il était impossible de prendre l'ascendant. Il finit par perdre avec un roi en échec total, ce qui était une fin de partie plus qu'honorable.

Cette âpre tâche désormais accomplie, il allait enfin pouvoir regagner sa patrie afin de transmettre son rapport au conseil. Mais surtout afin de retrouver son amour dont-il se languissait depuis son départ. Cependant cette pensée ne pouvait rester longtemps occuper son esprit car certains doutes en lui perduraient. Avait-il démontré clairement la menace aux gens du sanctuaire,celui-ci viendrait-il avec ses troupes? Et si c'était le cas est-ce que ses hôtes parviendraient-ils à fédérer les autres généraux du sanctuaire sous une même bannière ?

Ok8t8
10/10/2013, 01h04
Il était escorté par deux hommes bien charpentés,experts dans les arcanes, au vu de leurs tatouages akashiques.
Il se savait épié même si l'apparent couloir semblait vide de toutes âmes (je trouve la formulation bizarre, entre apparent et semblait, il y a une petite redondance que je trouve inélégante)
La galerie qu'ils arpentaient semblait indiquer un entretien dans les fins-fond (fins fonds me semble-t'il) abyssaux du sanctuaire.

Il se souvenait comment ses caresses provoquaient en elle un désir brûlant, et comment celles dont-il (dont il) était la victime l'émoustillaient.

Ainsi qu'une table où trônait un jeu de Shōgi (soit un point en plus, soit une majuscule en moins) Ce jeu qu'il avait du apprendre pendant des mois au vu de sa complexité même si sa similarité avec les échecs ne faisait aucun doute, allait faire pleinement parti des négociations.

Un des deux dompteurs de Kirins qui se tenait devant lui, d'un geste subtil, il indiqua la chaise surlquelle le diplomate (lui indiqua la chaise sur laquelle il -je serais d'avis à supprimer "le diplomate" dans la phrase, ca le fait passer pour un tiers-) devait prendre place.

Avait-il démontré clairement la menace,viendrait-il ? (ici on ne sait pas trop de qui tu parles, une autre formulation serait plus claire, sauf si c'est le but recherché)
Et si c'était le cas est-ce que ses hôtes parviendraient à fédérer les autres généraux du sanctuaire sous une même bannière ?

Voila pour ce que j'ai vu, bonne introduction en tout cas !

AlisColor
10/10/2013, 09h56
Voilà j'ai essayé de modifier un peu le RP pour corriger des fautes et les tournures de phrases. J'ai vraiment un problème avec le tiret. Pour la dernière phrase c'est normal qu'elle soit un peu floue, même si je l'ai modifié pour la rendre un peu moins floue peut-être.

En tout cas merci de la relecture et du commentaire, j’essaierai de m'améliorer pour le concours.