PDA

Afficher la version complète : [Bastion] Bastion- CHinui- Un combat pour l'Ignorance



CHinui
13/10/2013, 18h44
Le discours de Kat en réponse à celui d'Ammar (http://forums-fr.ubi.com/showthread.php/67739-Acad%C3%A9mie-Ammar-CHinui-Un-combat-pour-la-Science?p=993164&viewfull=1#post993164).

Le campement était grand. Il y vivait une centaine d’hommes et de femmes, des harpies majoritairement. Le sable et le soleil tapant ne les dérangeaient pas, ils avaient vécus dans des zones bien plus hostiles. On pouvait voir un chamane qui peignait sur les corps des soldats afin de leurs accordés la protection et la force de leurs ancêtres.

Plus loin, un autre chamane tenait une boule en argile. Il dit :
« Le sang de ton père.
Puis, il éclata la boule sur la tête du soldat. Le liquide rouge contenu à l’intérieur coula sur le front et les joues de l’homme. Le chamane prit ensuite des gants auxquels étaient fixés de longues dents pointues.
- Les mains de ton père.
L’homme mit les gants. Il les regarda avec attention et minutie. Le chamane prit une coiffe avec des plumes multicolores fixées dessus.
- L’esprit de ton père.
L’homme s’agenouilla et fur coiffé en conséquence.
- Vous n’êtes plus qu’une et même personne. Il sera là dans tes actes, dans tes réflexions, mais également dans ta peine et ta douleur. Tu ne seras plus jamais seul ! Ton père était un grand guerrier et tu le seras encore plus. »

Kat était dans le campement principal. Elle couchait sous la grande tente, celle-ci était remplie de multiples décorations tribales telles que des colliers à dents, des fourrures d’animaux et des lames plus ou moins rouillées par le sang.

Kat avait tout entendu du discours d’Ammar. Elle entendit l’arrogance de la cité, son mépris envers elle et ses semblables.
« Ammar et son peuple pense posséder tous les droits sur nous sous prétexte qu’ils nous ont créé. Ils pensent que nous ne sommes que des imbéciles, des sauvages. A leurs yeux, nous ne sommes pas un peuple. Ils ont torts.

Après avoir fuient les sept cités, nous nous sommes réunis. Nous avons fondés des familles, construit des maisons, bâtit des villes. Nous avons une langue, des traditions, une culture, un savoir à transmettre à nos descendants.

Mais tous cela, ils s’en fichent ! Pour eux, nous ne sommes que des expériences ratées, des numéros qu’ils ont rayés ! Ils ne voient pas comment nous, simples numéros, avons évolués sommes devenus un peuple ! Une nation !

Aujourd’hui, nous allons nous battre en tant que peuple pour arrêter ces savants fous dans leurs folies créatrices et meurtrières. Parce que oui, ce sont des meurtriers. Nous les avons tous vu, quand nous étions dans nos cages, faire naître nos semblables et les tués, quelques jours voire quelques heures plus tard, parce qu’ils étaient imparfaits à leurs yeux ! Ils n’en avaient pas le droit !

Parce qu’ils nous ont donné la vie, cela leurs donnent le droit de nous l’enlever ? Qui possède ce droit ? Même Dieu ne l’a pas ! Une mère a-t-elle le droit de tuer son enfant sous prétexte qu’elle l’a mis au monde ? La réponse est bien évidemment non ! Mais eux s’en ai donné le droit, pourquoi ? Pour la science ? Cette raison justifie-t-elle tant d’années de massacre ? Est-ce que cela excuse toute la souffrance qu’on a subit ? Toutes ces années de cage ? Si c’est cela la Science, si c’est cela le prix de la connaissance, alors je n ‘en veux pas ! Je préfère rester une ignorante et ainsi, ne pas avoir toutes ces morts sur ma conscience.

Ils nous traitent de monstres car nous avons des crocs et des griffes, parce que nous sommes repoussants ! Nous sommes peut-être monstres à l’extérieur mais eux, ils sont monstres à l’intérieur ! Leurs cœurs sont corrompus et souillés par leur soif de savoir. Ils n’ont pas de limite, pas de tabous ! Ils sont mauvais !

Si nous ne faisons rien, ils continueront à se prendre pour Dieu ! Nous devons les arrêter ! Nous allons les arrêter ! Leurs expériences doivent être stoppées ! Et nous libérons nos frères Rakshasa par la même occasion, pour qu’ils puissent jouir eux aussi de cette liberté qui nous plait tant ! »

Kat et ces hommes étaient motivés à l’extrême, elle finit son discours par :
- Pour la liberté ! Et l’ignorance !

AlisColor
22/10/2013, 13h36
Corrections envoyées par MP, sinon j'aime beaucoup ton RP, il est bien sympathique et j'aime bien comment tu traites l’oppresseur et la relation au savoir.