1. #1
    Avatar de Kintaro_343-kkt Forumeur fou
    Inscrit
    décembre 2006
    Messages
    1 123
    J'aurais trois questions concernant les collimateurs. Il m'arrive très souvent (trop souvent malheureusement) que je me fasse mitrailler mon bel A6M5 et que l'écran devienne tout rouge (pilote blessé), le parebrise se tache de noir (fuite d'huile) et que des trous apparaissent sur ma carlingue (je vous fais un dessin ? )... A ce moment là, très souvent je disais, un collimateur en metal comme ceux de la grande guerre vient se placer devant le collimateur en verre. En lançant une mission en vole on voit très clairement que ce collimateur en metal sort de sa position "utile" pour se "ranger" gentiment là d'où il sortira quand le pilote sera blessé.

    1 - Cela n'arrive que sur zéro ?

    2 - Y a-t-il une commande pour déployer ce collimateur "secondaire" ?

    3 - Comment s'appellent ces différents types de collimateur ?

    Celui/celle qui me donnera la réponse à ces trois questions aura un carambar.

    Merci d'avance !!

    Kintaro
    Share this post

  2. #2
    Avatar de fight69 Membre à temps plein
    Inscrit
    septembre 2003
    Messages
    707
    1? A ma connaissance, oui.

    2? Non.

    3? Collimateur et collimateur de secours (enfin, je suppose... )
    Share this post

  3. #3
    Avatar de ungibus Membre à temps plein
    Inscrit
    septembre 2006
    Messages
    746
    pour le tiers de carambar restant :
    - le truc en metal n'est pas un collimateur mais une ligne de visée fixe (mobile dans ce cas car de secours ou auxiliaire, subtil ! ) constitué par des cercles et des secteurs (autre forme : pinule de visée à l'arrière et grille à l'avant pour apprécier les corrections et déflexion)
    - le machin en verre a droit à l'appellation de collimateur car il s'agit de la projection à l'infini d'une image lumineuse sur une glace (point ou cercle) , il devient gyroscopique par l'application au point de la correction tireur (facteur de charge et dérapage)
    - Par la suite ces types de collimateur bénéficièrent de l'aide du radar pour intégrer la correction but (vitesse et défilement) et des différentes centrales aero et gyroscopique pour intégrer les éléments complets du tireur en simplifiant) permettant des tirs de précision à 300 m sous 6g et jusqu'à 700m sous 1 à 3g.
    - Désormais, on préfère calculer la position future des obus s'ils avaient été tirés afin de créer la chaîne des obus qui est collimatée à l'infini (ce sont des segments de droite contigus) la visée consiste alors à superposer la trajectoire du but avec celle calculée des obus) il existe une position appelée obus critique qui défini l'instant idéal de tir.
    J'ai fait très simple pour rester compréhensible.
    Share this post

  4. #4
    Avatar de Kintaro_343-kkt Forumeur fou
    Inscrit
    décembre 2006
    Messages
    1 123
    Merci les gars, effectivement Fight69 répond aux deux premières questions et Ungibus à la troisième. Ils auront pour la peine un carambar entier chacun.

    Ungibus, tu dis avoir fait simple mais ça reste très technique pour moi. Je fais un copier-coller de ton texte et je le garde dans mon DD, pour le lire et le relire, en faisant d'autres recherches quand j'en aurai le temps, merci. De toute façon les trois questions ont eu leur réponse, voici vos carambar :

    (si vous voyez un troisième carambar, ne vous battez par pour lui, c'est le mien, je me l'offre parce que c'est bientôt Noël)



    Kintaro
    Share this post