Le 7 juin, nous vous avions présenté un récapitulatif de nos prochaines mesures anti-triche. Nous souhaitons prendre un moment aujourd’hui pour vous informer sur notre progression vis-à-vis des divers problèmes abordés dans notre premier message.

Ce lundi, une vulnérabilité exploitée par de nombreux codeurs malintentionnés a été rectifiée, ce qui a permis de rendre obsolètes de nombreux codes. Nous avons également mis en place un correctif pour empêcher les tricheurs de poser le désamorceur depuis n’importe quel endroit.

Cette semaine, nous avons suspendu 1 300 joueurs qui ont profité avec certitude de l’aide de tricheurs. Ces joueurs sont suspendus pour une durée de 15 jours, ce qui ne constitue pas une punition assez sévère, selon une grande partie de la communauté. De plus, suite à leurs activités illicites, les joueurs concernés ne gagneront rien à la fin de la saison. Le rang et les récompenses de tous les joueurs sanctionnés leur seront retirés avant le lancement de la saison 3, bien que nous cherchions actuellement comment accomplir ces mesures d’un point de vue technique. Nous souhaitons bien préciser que, à nos yeux, la sanction des joueurs ayant triché ne représente qu’une solution temporaire. Il s’agit là davantage de nous donner du temps pour travailler sur une solution définitive, à savoir l’ajustement des gains/pertes du classement matchmaking pour tous les joueurs ayant participé à un match avec la présence d’un tricheur.
Lire l’intégralité de l'article.