1. #1
    Avatar de CFD_Black Forumeur fou
    Inscrit
    mai 2016
    Lieu
    Dans le Sud, fada
    Messages
    1 149

    (Projet Fan-Made) R6S : Introduction du nouvel agent néerlandais Maëlstrom.

    Bonjour, bonsoir à tous.
    Après l'agent égyptien Geber, j'ai voulu restaurer une autre idée proposée sur un ancien post qui parlait d'un nouvel agent à bouclier en attaque. Comme pour les autres, je propose donc une description complète du gadget, de l'armement, de la biographie ainsi que quelques lignes de dialogues intéressantes en partie.
    Bonne lecture

    CTU : KCT (Korps Commandotroepen).
    Groupe : Attaquants.
    Rôles : Soutien, Contrôle des foules, Avant-garde.

    Gadget unique : Bouclier à Déflagration Sonique « Orkaan ».
    Le Bouclier « Orkaan » de Maëlstrom possède un gros dispositif fixé sur sa face avant capable de générer d’immenses déflagrations soniques s’apparentant à de grosses bourrasques, activables 4 fois. Le dispositif est multifonctionnel et s’adapte à différentes situations : sur une portée de 5 mètres, la déflagration peut renverser et assourdir pendant un court instant n’importe quel défenseur en face du rayon d’action à la manière d’un Airjab de Nomad, ce qui les laisse dans une position très vulnérable. Étant bien plus puissant que l’Airjab, ce dispositif peut aussi faire tomber en un seul coup une barricade, ainsi que les ennemis derrière elle. Il peut aussi propulser les défenseurs à travers un mur non-renforcé ou n’importe quel type de barricade sans difficulté.
    Pour pouvoir déclencher une charge, il faut maintenir la touche du gadget principal pendant environ une seconde, et le gadget demande une seconde de rechargement si le gadget n'est finalement pas déclenché : cela sert à éviter l'utilisation du gadget à la manière des Airjabs de Nomad pour empêcher les défenseurs de rentrer sur un site. Aussi, Maëlstrom ne peut pas tirer le temps que le défenseur renversé ne s'est pas relevé. Le bruit de la charge d'une déflagration sonique est aussi audible en défense.
    Maëlstrom s’impose en tant qu’hybride par rapport aux agents attaquants à boucliers dans le jeu : il hérite d’un moyen d’incapaciter rapidement les défenseurs comme Blitz et de la capacité à soutenir son équipe directement comme Montagne, ainsi que de sa mobilité. Ainsi, ce n’est pas un agent qui va s’imposer comme le premier à neutraliser rapidement les défenseurs en adoptant un gameplay très actif, mais plutôt comme un agent qui va forcer les défenseurs à tenir des distances et les punir directement s’ils se retrouvent trop près. C’est aussi l’agent qui dispose du moyen le plus sécurisé d’ouvrir des barricades, en le faisant à une distance respectable tout en étant prêt à parer avec son bouclier une menace tel qu’un explosif ou une rafale.
    Le gameplay lent et méthodique de Maëlstrom s’impose par sa faible mobilité, son impossibilité de sprinter avec le bouclier face à lui (qui reste une exclusivité à Blitz), et le temps de recharge d’environ 4 secondes entre les déflagrations soniques, ce qui empêche d’enchainer un ennemi incapacité de la même manière que pour Blitz ainsi que d’engager le combat entre plusieurs défenseurs (même si c’est un excellent moyen de se retirer en sécurité sans risquer qu’un ennemi vous push).
    Il possède deux contres directs : Mute, qui peut empêcher l’activation de son dispositif s’il se trouve dans le rayon d’action de ses brouilleurs de signaux, et Castle qui dispose de barricades assez résistantes pour ne pas tomber sous le coup d’une déflagration sonique. Aussi, comme pour tous les autres boucliers, Maëlstrom est naturellement faible aux pièges tels que les mines Gu de Lésion ou les Tapis Rouge de Frost, ce qui force à bien s’informer sur le chemin qui va être emprunté pour ne pas être désagréablement surpris en tombant dedans.
    Enfin, le gadget n’a pas d’effets sur les alliés ou l’otage, pour éviter d’éventuelles « stratégies » où on propulse ses alliés dans les murs pour se frayer un passage (même si ce serait marrant, mais ce n’est pas le but de l’agent).

    Armement :

    P99 (Pistolet) :

    Arme de poing de prédilection du KCT à chargeur de 16 coups, optimal pour les engagements à courte et moyenne portées.

    Dégâts : 48 par balle, 34 au-delà de 22m (43 avec un silencieux, 29 à 22m et +)
    CPM : ~550 en tirant le plus vite possible
    Recul : Faible
    Capacité : 16 balles + 1 (112 en réserve, 160 en Chasse aux Terroristes).
    Accessoires disponibles : Silencieux, Frein de bouche, Laser.

    B93R (Pistolet-mitrailleur) :

    Pistolet-mitrailleur ultra-compact tirant par rafale de 3 coups. Redoutable à courte portée.

    Dégâts : 27 par balle, 18 au-delà de 22m (24 avec un silencieux, 16 à 22m et +)
    CPM : 1100
    Recul : Moyen, équivalent au C75 Auto
    Capacité : 15 balles + 1 (90 en réserve, 120 en Chasse aux Terroristes).
    Accessoires disponibles : Silencieux, Compensateur, Laser.

    Gadgets secondaires :
    2 Grenades fumigènes ou 3 Charges explosives.

    Armure et vitesse :
    3 points d’armure, 1 point de vitesse.

    Biographie :

    Nom : Joris Van Mansvelt
    Date : 18 Mars (47 ans)
    Lieu de naissance : Harlingen, Pays-Bas.

    « Si tu ne me connais pas, demande à l’océan : lui me connait par cœur. »

    PARCOURS :
    Joris a passé son enfance dans la ville de Harlingen, où il cultivait déjà une profonde passion pour la mer et ses mystères qui l’entourait. A son âge, il voulait pouvoir tout faire comme activité afin d’en profiter quotidiennement : il allait pêcher avec son père, il explorait les fonds marins, il pilotait même un voilier dès l’âge de 15 ans. Jamais autre chose que le monde maritime lui a plus fasciné même après des dizaines d’années. Sa destinée ne pouvait que le diriger dans la marine royale néerlandaise qui lui a ouvert ses portes sans hésiter.
    Ses expéditions se firent à bord du HNLMS Mercuur, un bateau de soutien pour les sous-marins, où il a pu exercer ses fonctions dans quasiment tous les domaines : plongeur, canonnier, chef de quart, et même amiral pendant 3 ans. Il est aussi connu pour sa manœuvre miraculeuse en 1993 à bord d'une frégate face à une succession de trois vagues scélérates (ou phénomène des "trois sœurs") qui ont manqués de peu l'embarcation. Son incroyable talent à pouvoir endosser tous les rôles possibles tout en étant capable d’organiser une équipe de manière exemplaire ont attirés l’œil du KCT qui recherchait des experts dans les missions en mer lors de la reconversion de leur organisation en 1995. Joris s’est vite adapté aux missions sur la terre ferme, mais il restait avant tout un atout majeur pour les situations de menaces en haute-mer ou pour les approches maritimes des bâtiments côtiers, et sa pleine connaissance de la mer lui assurait un leadership parfait.
    L’équipe Rainbow devant s’assurer d’être opérationnelle face à n’importe quelle menace y compris au beau milieu de la mer, Joris fût en tête de liste parmi les différents candidats pour le pilotage de bateaux et sous-marins ainsi que le commandement d’escouades en milieu maritime.

    PROFIL PSYCHOLOGIQUE :
    Contrairement à beaucoup d’instructeurs et commandants dans le secteur militaire, Joris fait preuve de beaucoup d’affectuosité et de calme : certains parlent même d’une sorte d’instinct paternel, souvent déroutant pour les recrues les plus endurcies. Mais malgré ce comportement à première vue déplacé à son niveau d’expert, ceux qui ont connus Joris ont pour la plupart décrit une sorte d’aura se dégageant de lui, assez forte pour faire comprendre directement ce que chaque agent doit faire sans avoir recours au moindre rappel à l’ordre. Depuis son insertion dans l’équipe Rainbow, ses coéquipiers peuvent aussi ressentir ce sentiment de confiance naturel, et il en sait d’ailleurs plus long que quiconque sur beaucoup d’entre-eux, sûrement plus que dans les rapports de chacun. Il est devenu un véritable psychologue malgré lui pour certains, notamment pour Elzbieta « Ela » Bosak qui le rejoint souvent pour parler de sa situation familiale sans avoir peur que cela soit répété à sa sœur Zofia. Il n’a qu’une parole, et les personnes autour de lui le savent sans même avoir besoin de lui demander. Il est conseillé de discuter en sa présence de cette force qui pourrait être très efficace pour diffuser au besoin les tensions qui peuvent se créer au sein de l’équipe sans susciter la méfiance que peut inspirer le personnel psychologique.

    FORMATION :
    Koninklijke Marine
    Korps Commandotroepen, section Optreden Waterrijke Gebieden (OWG).

    EXPÉRIENCES NOTABLES :
    2001 – Opération Essential Harvest en Macédoine.
    2006 – Opération Medusa, Afghanistan, en position de soutien maritime via la mer d’Oman en cas de besoin d’exfiltration d’urgence.

    NOTES :
    Joris cultive continuellement sa passion pour la mer dans sa propre demeure : sa maison est un véritable musée dédié à l'océan où l'on peut retrouver de vastes collections de coquillages rares, des reproductions à échelle réelle de créatures marines, des galeries de peintures de bateaux ou même une collection de cannes à pêche. Il compte un jour, quand il prendra sa retraite, réaménager son chez-soi et déménager pour laisser aux habitants et aux touristes de Harlingen son hommage à la mer, dont il pense être redevable jusqu'à la fin.


    Quelques lignes de dialogues en partie :

    Au spawn, Chasse aux Terroristes :
    « Il y a plus drôle comme métier, mais difficilement plus important. »
    « Vous devriez prendre des vacances à Katwijk, ça vous détendrait… »
    « Profitez encore du calme, avant que je vienne les apprendre à voler. »
    « N’oubliez pas de toujours sonner avant d’entrer. »
    « Qui voudra venir pêcher avec moi et Baker, après le débrief ? »

    Ennemi renversé par la déflagration sonique :
    « Ça va, tout va bien ? »
    « Sale journée pour toi, Ettertje ! »
    « T’as l’air moins confiant, ou c’est juste moi ? »
    « Allez, Goedenacht. »
    « On se calme, mon grand. »
    « A d’autres. »

    Réanimation :
    « Si tu vois le tunnel blanc, fais demi-tour ! »
    « La tête, les jambes… C’est bon, rien ne manque. »
    « Serres les dents, j’ai presque fini. »
    « Si tu tiens le coup, je t'offrirai une bière ! »

    Merci à tout ceux qui ont lu jusqu'au bout
    Si vous avez un avis à partagez, comme d'habitude, laissez un commentaire
    Share this post

  2. #2
    Avatar de Leujeune Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2017
    Messages
    19
    Salut !

    Bah gros taf c'est indéniable ☺ j'ai presque tout lu sauf la biographie... mais je le ferai (suis pas un lecteur dans l'âme) Juste une question: le boubou quelle taille ? A la Blitz ou à la Montagne ?
    Sinon j'espère pour toi que ça inspirera Ubi ne serait ce que pour le travail fourni..

    @+
    Share this post

  3. #3
    Avatar de CFD_Black Forumeur fou
    Inscrit
    mai 2016
    Lieu
    Dans le Sud, fada
    Messages
    1 149
    Envoyé par Leujeune Go to original post
    Salut !

    Bah gros taf c'est indéniable ☺ j'ai presque tout lu sauf la biographie... mais je le ferai (suis pas un lecteur dans l'âme) Juste une question: le boubou quelle taille ? A la Blitz ou à la Montagne ?
    Sinon j'espère pour toi que ça inspirera Ubi ne serait ce que pour le travail fourni..

    @+
    Un bouclier de taille classique, soit celui de Fuze, Blitz, ou Montagne non-déployé
    Et merci pour le retour, si tu veux un résumé de la biographie au cas où, tu peux me le demander
    Share this post

  4. #4
    Avatar de Leujeune Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2017
    Messages
    19
    Je vais prendre le temps de la lire ne serait que pour le travail fourni 😉
    Share this post

  5. #5
    Avatar de CFD_Black Forumeur fou
    Inscrit
    mai 2016
    Lieu
    Dans le Sud, fada
    Messages
    1 149
    Envoyé par Leujeune Go to original post
    Je vais prendre le temps de la lire ne serait que pour le travail fourni ��
    Ouais bon, ce n'est pas de la grande littérature non plus, je n'ai pas le niveau de détail des vraies biographies dans le jeu même si j'essaie de me rapprocher au mieux d'un parcours militaire exceptionnel, mais vraisemblable.
    Share this post