1. #1
    Avatar de Dbob1964 Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    31
    Qui arrive à faire décoller ce #@x# d'avion ?

    Les ailes tanguent tellement au décollage que j'arrache tous les pissenlits de la piste (et mes ailes par la même occasion)

    J'ai essayé sans mettre les volets, et c'est la même chose. C'est peut-être ma vitesse au décollage qui est trop rapide ?
    Share this post

  2. #2
    Avatar de Dbob1964 Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    31
    Qui arrive à faire décoller ce #@x# d'avion ?

    Les ailes tanguent tellement au décollage que j'arrache tous les pissenlits de la piste (et mes ailes par la même occasion)

    J'ai essayé sans mettre les volets, et c'est la même chose. C'est peut-être ma vitesse au décollage qui est trop rapide ?
    Share this post

  3. #3
    Avatar de marcel3d Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    37
    tu confond surement la piste avec les champs
    Share this post

  4. #4
    Avatar de Kz-Musashi Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    34
    Même procédure que pour le B239 (qui a le même genre de problêmes au décollage) (ainsi que le I153).............mettre les gazs trés progressivement en corrigeant au palonnier (et même au manche) parfois trés violemment....
    Share this post

  5. #5
    Avatar de GCIII-6_Hartenstein Forumeur permanent
    Inscrit
    juin 2004
    Messages
    2 670
    Musashi a en effet raison et le comportement du P40 au décollage est bien simulé...
    Cet appareil était en effet considéré par ses pilotes comme un avion "d'homme", tant l'effort physique nécessaire pour contrôler l'appareil était intense lorsque la roulette de queue touchait encore le sol. L'effort était d'ailleurs parfois partagé par un mécanos qui pesait de tout son poids sur l'empenage horizontal pour éviter le débattement de la roulette.
    Le P40 nécessitait également de bons muscles à grande vitesse, notamment au niveau du manche pour les évolutions verticales et sur le palonnier qui requêrait parfois d'être litéralement debout sur la pédale de gauche pour que l'engin réponde. La légende dit même qu'on reconnaissait un pilote de P40 à la taille diproportionnée de sa jambe gauche...
    Share this post

  6. #6
    Avatar de Dbob1964 Petit nouveau
    Inscrit
    octobre 2004
    Messages
    31
    Merci à tous pour vos réponses.

    Je vois que j'ai du pain sur la planche avant de maitriser la bête.
    Mais c'est justement ça qui fait tout le plaisir sur les simulateurs de Maddox.
    Share this post

  7. #7
    Avatar de fight69 Membre à temps plein
    Inscrit
    septembre 2003
    Messages
    707
    Je vais te donner ma méthode, freins serrés, gaz à fond, quand le moteur s'emballe, tu laches les freins et tu pousses sur le manche pour lever l'empenage le plus rapidement possible. Dès que la roulette de queue ne touche plus le sol, l'avions est très facilement controlable.
    Share this post

  8. #8
    Avatar de Patditlepat Membre à temps plein
    Inscrit
    janvier 2003
    Messages
    553
    Y a du couple moteur dans PF? Ah bon? HAHAHA très drôle.

    Et pas que le P-40... Dédicace aux pluri²-escadrilles VMF-214:
    Heureusement que le couple n'est pas modélisé dans FB sinon beaucoup passeraient dans une VF équipée de bons vieux Hellcat... Surtout après quelques essais d'appontage en Corsair...
    Share this post

  9. #9
    Il semble effectivement que le couple moteur soit toujours très en-deça de ce qu'il est réellement, et en outre plus ou poins atténué suivant le type d'avion. Encore heureux que quelques modèles, comme le B-239, le P-40, conservent quelques restes qui nous rappellent qu'on peut décoller sans mettre la surpuissance ! ;-)
    Share this post