1. #1
    Avatar de Skarath08 Passionné des forums
    Inscrit
    décembre 2009
    Messages
    371
    A la vue de nombreuses parties multijoueurs, j’ai constaté que beaucoup de joueurs font des erreurs de base, des choses simples et basique de RUSE. A force de commettre ces fautes, les gens ne progresse pas et se sente abandonné et viennent sur ces mêmes forums nous annoncés des énormités (surpuissance de l’infanterie, S.Pershing seule tank viable…)
    Je vais donc publier un guide en plusieurs chapitres à l’attention des joueurs francophones débutant ou expérimenté. Il y en aura pour tous les goûts.

    I – Principes généraux.

    Utilisez des unités de reconnaissances.

    S’il vous plaît, cette base est cruciale. C’est le principe même du jeu. Sans reconnaissance, toutes vos attaques sont vouées à l’échec contre un adversaire moyen qui se défends. Mais pourquoi donc ?
    Déjà, vos unités blindés ont une bonne distance de tirs mais n’ouvrirons le feu que sur des unités visible. Lorsque je dit unités visible, je ne parle pas de jetons imprécis, je parle bien de voir en acier et boulons, l’adversaire. Si votre adversaire vous vois vous mais que vous ne le voyer pas, il ouvrira le feu en premier et décimera souvent votre assaut sans mal.

    Ensuite, les unités en forêts et en ville peuvent tendre des embuscades facilement. Ces embuscades ou attaques surprises dans le jeu sont dévastatrices pour n’importe quelles unités. Mais il ne suffit pas d’être dans une ville ou une forêt pour effectués une attaque surprise, si vous utilisez intelligemment votre reconnaissance en jeu, les unités en forêts seront visibles. Là vous n’aurez plus qu’à bombarder, utiliser l’artillerie ou des chars lourds pour détruire la résistance et continuer votre chemin.

    L’artillerie et les bombardiers.

    Ces deux types d’unités partage quelques points communs. Les deux sont des destructeurs de bases, un danger pour l’adversaire une fois à portée de tirs. Ils n’ont pas besoin de voir proprement les unités avec de la reconnaissance pour attaquer leurs cibles, les jetons sont des cibles. Un véritable carton contre la plupart des unités légères comme une colonne d’infanterie. Mais s’il vous plaît, joueurs de RUSE, arrêtez de les faire attaquer des unités blindés !

    Car oui, malgré le faite que ces monstres sont souvent capable de frapper de loin, les blindés ignores en très grande parties, les dégâts de ces deux unités. Ce sont d’ailleurs ces blindés le némésis des artilleries.

    Par contre, certains d’entre vous ne comprenne peut être pas, comment votre adversaire peut détruire vos bâtiments malgré que vous soyez sous l’effet d’une RUSE de Camouflage ? C’est très simple, comme expliquer plus haut, ces unités peuvent viser les jetons d’unités. Si vous laissez, par mégarde, un blindé, une troupe, ou toute autre unité au sol prêt de vos bâtiments, vous vous exposer au risque d’un bombardement ou d’une frappe d’artillerie. Faites donc attention.

    Les chasseurs bombardiers…

    … ne sont pas fait pour détruire des bunkers mais des blindés. Lorsque l’on voit 4 Stukas s’amuser à attaquer une fortification maginot, c’est plus l’hilarité que la terreur qui viendra frapper votre adversaire. Vous venez de dépenser 80$ (sans compter le prix de votre aéroport) pour attaquer un des bâtiments les plus fortifier du jeu (si ce n’est le plus fortifier) alors que, par exemple, des B1Bis sont en route pour votre QG.

    Ce n’est pas parce qu’ils sont bombardiers que ces avions sont les mêmes terreurs que les bombardiers. Considéré plutôt ces chasseurs comme des Anti-Tank volant. Votre adversaire craindras alors le courroux de vos avions en piqué qui pourrons se donner à temps plein à stopper une attaque de chars.

    L’usage des villes et des forêts.

    Lorsque nous avons abordés la reconnaissance, j’ai parlé de l’attaque surprise. Ces assauts ont une particularité qui les rendent si dangereuse : leurs premiers tirs a des dégâts augmenté par 3 ! Généralement tendance à calmer les ardeurs d’un assaut massif.
    Ces assauts sont donc dévastateurs quoi qu’il arrive. Mais les villes et les forêts ont beau partagé ce point de gameplay, les deux ont quelques différences notables.

    Les forêts pour commencer. Elles sont ouvertes sur le monde permettant des tirs à longues portés avec des canons anti tanks. Elles sont souvent larges, permettant d’espacer les unités. Les forêts, réduisent le champ de vision des unités de reconnaissance, elles sont donc un atout défensif notable même si la reconnaissance aura toujours un temps d’avance sur les canons et pourra rester à bonne distance. Sur ce point d’ailleurs, vos unités de reconnaissance au sol dans une forêt ont eux, leurs champ de vision au mieux si elles sont placé en bordure. L’intérêt alors, est de repérer les unités de reconnaissance adversaire et de frapper au cœur de l’assaut (grâce au puissant zoom de RUSE) grâce par exemple, à vos chasseurs bombardiers. Si votre ennemi est aveugle, vous profiterez de l’attaque surprise de nouveau.

    Les villes elles, bloquent les lignes de vues, les zones d’embuscades sont petites et les chemins étroits. Un parfait terrain pour l’infanterie qui développera son potentiel au maximum, stoppant (pour l’infanterie lourde) un MAUS sur place. Par contre, les unités de reconnaissance au sol et les canons Anti Char ne sont pas à leur aise dans ces environnements de combat rapproché. Profitez de la couverture des lignes de vues, associés avec un silence radio, pour tendre des surprises plus massives à votre adversaire (bunker dans un angle mort, légion de blindés prêt pour la contre attaque). C’est aussi, un bon moyen de réduire l’avantage de portée de certaines unités pour se retrouver au contact. Qui a dit que la micro-gestion était absente de RUSE ?

    Les ressources, pouvoir et cible.

    Les ressources dans RUSE sont à la fois le fer de lance de votre victoire et les instruments de vos défaites. Le manque de ressources permet de changer le visage d’un combat et d’orienté une déroute en victoire écrasante.

    Je vous remet là à un guide que j’ai rédiger pour le site 39-45 Stratégie qui contient tout le nécessaire pour gérer son économie : Par ici la musique

    Prenez note que les ressources sont partagés en équipes. Vous produisez des ressources pour tout le monde. Assez pratique pour construire une stratégie avec un joueur utilisant tout son potentiel à construire et défendre des dépôts et les autres utilisant toute ces ressources en unités.

    Le contrôle des unités aériennes

    Oui, il faut en parler. Pour une chose capitale : peu de gens utilisent correctement leurs chasseurs. Pourtant, c’est si simple. La règle d’or d’un joueur qui joue sur son aviation est : aucun ordre d’attaque pour chasseur contre une autre unité aérienne ! En dehors de cas bien précis (vouloir détruire un camion de construction, une reco, etc…), vos chasseurs sont suffisamment intelligent pour choisir, en nombre suffisant, quelle cible attaqué. Ainsi il suffit de placer vos chasseurs là où vous souhaitez vous défendre à l’aide de ces chasseurs et de les laisser faire le reste du travail.

    Pourquoi ? A cause d’une des petites spécificités « rusienne » qui est qu’un chasseur qui a attaqué, même une fraction de seconde, va sans doute repartir vers sa base pour recharger. Exemple, le Joueur 1 envoie 8 Jet Fighter sur 1 Spitfire du joueur 2. Joueur 2 a 8 Spitfire. Le combat commence, Joueur 2 perds 1 spitfire. Les Jet Fighter sont à court de munitions et ne peuvent se défendre contre les 7 chasseurs. Facilement de 3 à 7 Jet fighter perdu pour joueur 1.


    II – Astuces avancées.

    Le roi des airs : le Spitfire

    Les joueurs allemands doivent se sentir laisser de coté ou alors considère que ce guide est désormais vide de sens à cause de cette infamie, mais oui, le chasseur Spitfire est le meilleur chasseur de supériorité numérique du jeu. Moins cher que le Jet Fighter Allemand, plus accessible aussi (aéroport moins cher), deux joueur luttant à économie égale pour le contrôle des airs finira toujours par une large victoire des Spitfire face aux autres nations. Pourquoi ?

    Après de nombreux essais, même si le résultat du combat est variable, la victoire est toujours du coté anglais. Bien sur, me direz-vous, 1 Jet fighter détruit 1 Spitfire, donc le Spitfire est moins bon, moi je fais 8 Jet Fighter et c’est bon. C’est vrai. Mais 8 Jet fighter, sans compter le prix de l’aéroport et de la recherche c’est 240$ d’avion. Votre adversaire possède lui, 12 Spitfire pour ce même prix… 2 Spitfire sont plus fort que 1 Jet Fighter. 6 des Jet Fighter ne reviendrons pas à la maison alors que seulement 2 Spitfire (en moyenne) iront voir le plancher des vaches. 180 points pour l’anglais, 40 points pour l’allemand. Essayez par vous-même mais les tests ont été fait dans plusieurs conditions et dans ce cas de figure, aucun chasseur évolué ne parvient à tenir la distance et la puissance de feu du chasseur de la Royal Air Force. De quoi offrir aux joueurs anglais le contrôle des airs.

    Le meilleur moyen de tenir la distance aux spitfire est de combattre avec un soutien au sol d’anti air. Je dis bien soutien, les chasseurs étant la clé.

    Le Super Pershing, gloire et échec.

    Je ne vais pas faire une apologie en détail de ce blindé réputé comme l’unité la plus « puissante » du jeu, forcant les clans à jouer entièrement américains (c’est là que je rigole). En dehors du fait que nous ne jouons pas tous américains, le S.P. est un char dangereux, puissant et rapide pour un tarif défiant toute concurrence c’est vrai. Mais c’est un blindé comme un autre (quoiqu'un poil trop rapide). Il est sensible aux attaques surprise, est inutile sans unités de reconnaissance et couverture anti-aérienne, demande 100$ de recherche, n’est pas donner non plus (40$ sa évite d’en avoir masses trop vite) et il est plutôt long à produire.

    Alors que faut t il faire ? Frapper l’ennemi sur ses nombreux points faibles. Si le S.P. vous fait si peur, mettez une pression rapide sur le joueur US, rasez dépôts et base de blindés (détruire une base de blindés en pleine recherche est un pieu dans le cœur d’un « rusheur S.P. »), rushez, enfin bref menez la danse et faites des ressources si vous êtes incapable de terminez votre adversaire à temps. Lorsque ces maudits blindés sont de sorties : Tuez les unités de reco (chasseurs bombardier), tendez des pièges en forêts, bloquer les ponts (avec des anti tanks) bref, semez la zizanie. Dès que le flot de chars faiblit foncer sur votre adversaire, ne lui laisser pas de répits. Généralement, si vous ne voyez plus de blindés sortir, l’argent de votre adversaire est peut être utiliser afin de se produire des bâtiments administratif.

    Certaines mauvaises langues viendront sans doute dire que c’est de la faute du S.P. que les joueurs d’en face doivent jouer en mettant une pression constante… c’est faux. Tout adversaire que l’on laisse trop tranquille est un danger potentiel, si vous menez la danse et posséder la richesse, vous n’aurez pas à vous défendre et ce n’est pas 2-4-6 ou plus chars qui devraient vous stopper car vous aurez beaucoup plus de finances, plus de terrain et la possibilité donc de frapper de partout.

    En dehors de ça, le S.P. reste une très bonne unité mais qu’il faut savoir couvrir avec tout ce que les ressources US vous offre. Un très bon tank mais pas une unité plaçant les US comme nation inviolable du jeu.

    Frappez partout

    Attaquer de front n’est pas toujours la meilleure option et la plus rapide pour gagner une partie. Les cartes de RUSE sont plus vastes que ce que la plupart des joueurs veux croire et souvent, les ouvertures dans les défenses adversaires sont énormes.

    Pour l’emporter, il faut faire tourner la tête de vos ennemis, le forcer à être partout à la fois, lui donner l’impression d’être partout à la fois. Dans ce genre de machination, RUSE vous offre les fausses unités qui, couplé avec de véritables unités du même type, peuvent donner l’illusion d’un nouveau front. Utiliser ces unités sans âmes pour forcer votre adversaire à diviser ses forces ou simplement, trouver la faille, la brèche qui vous donnera la possibilité de gagner le combat. C’est dans ces cas là que des unités telles que le Panther ou le Chaffee sont redoutables. Rapides et puissant, ce genre de blindés moyen offre un potentiel destructeur pour charger une position de dépôts non défendu puis fuir à la vitesse de l’éclair lorsque la défense pointe le bout de son nez. Alors que le système défensif bouge, un autre groupe n’a plus qu’à frapper là où le mur se dessoude petit à petit.

    Rentabilité

    C’est un principe simple qui permet d’éviter soit un match nul, soit une défaite « minime » mais surtout minable. Offrir ses unités (par exemple perdre un ou plusieurs bombardiers) à son adversaire n’a aucun intérêt… SAUF...

    Sauf si bien sur vous faites un carnage avec ces bombardiers avant leurs morts. Envoyer 3 bombardier suicide qui détruiront 1 ou 2 bâtiments admin est toujours ‘rentable’ si vous arriver à toucher les dits bâtiments. Effectivement, alors que votre adversaire se verra créditer de 30-60 points pour avoir défaits vos avions, vous serez vous, créditez de 100-200 points pour les bâtiments.

    Garder à l’esprit que, lors d’une partie normale, le compte de points viendra jouer en votre faveur à la fin du temps réglementaire. Et, une bonne équipe ou bon joueur, qui se trouve en difficulté, fera tout pour détruire, avec le minimum de force possible, le maximum des vôtres pour jouer la montre et ainsi gagner au goal-average.

    *Suite bientôt, demandez moi les thèmes que vous souhaitez voir aborder*
    Share this post

  2. #2
    Avatar de Skarath08 Passionné des forums
    Inscrit
    décembre 2009
    Messages
    371
    *Espace réservé au cas où*
    Share this post

  3. #3
    Ca, c'est du tuto : merci.
    Tous les trucs que Skarath08 vient de vous donner, si vous rejoignez les F.F.R, se sera en live, pendant les parties, que vous les obtiendrez : c'est autre chose
    J'entame ma 3ème semaine avec eux : que de progrès... encore a obtenir
    Je me repète pour l'avoir déjà dit sur un autre post, mais jouer en team, c'est une autre dimension, c'est du multi mais réellement en équipe, avec une stratégie digne de ce nom, pas de "partners" qui abandonnent ou qui jouent dans leurs coins...et une super ambiance

    Ce n'est pas un coup de pub pour les F.F.R, c'est aussi un remerciement pour leur accueil
    F.F.R-J B.K
    Share this post

  4. #4
    Salut, c'est vraiment super ce que tu fais et j'aimerai bien que tu nous parles un peu des Ruses S.V.P. Merci d'avance TOM
    Share this post

  5. #5
    Avatar de drakss Fidèle des forums
    Inscrit
    octobre 2010
    Messages
    179
    Voilà de bonnes bases que tout débutant devrait connaitre.

    J'ajouterai une petite chose :

    Les fighters, s'ils lockent d'autres avions, ces derniers ne pourront plus cibler d'autres unités puisqu'ils seront entrainé dans le combat.

    Ceci est intéressant lorsque vous voyez un chasseur bombardier (Anglais par exemple) qui va s'en prendre à votre char. Vous sélectionnez votre fighter et l'obligez à attaquer le chasseur bombardier, ce dernier n'attaquera pas vos chars au sol.

    De même pour un fighter qui va attaquer une unité au sol, vous le lockez et il entre dans la bataille.

    En espérant avoir été claire , mais cette petite astuce marche lorsque l'unité est assez proche pour être attaquée.


    Après chacun amènera sa pierre à l'édifice et proposera des petites astuce de ce genre
    Share this post

  6. #6
    Avatar de Skarath08 Passionné des forums
    Inscrit
    décembre 2009
    Messages
    371
    Oui c'est vrai ça drakss je vais incorporer ceci au texte de base.

    Ok Tom, je parlerai des RUSES dans mon prochain edit (lundi je pense).
    Share this post

  7. #7
    Avatar de jeromed59 Petit nouveau
    Inscrit
    décembre 2010
    Messages
    17
    Salut !

    Très beau guide pour les débutants, voire même certains joueurs "anciens" qui font parfois des étourderies.

    J'en ai profité pour lire ton guide économique que je trouve aussi très bien fait. Je pense que tu devrais juste rajouter un paragraphe sur le partage des ressources :je pense que c'est le plus compliqué à comprendre.
    Personnellement j'ai entendu dire que les ressources sont partagées, mais j'ai jamais su à combien de % ... Car si un coéquipier a des admins et moi pas j'aurais toujours beaucoup moins d'argent que lui. Je crois pas être le seul joueur ayant ruse depuis pas mal de temps à ne pas connaitre ceci. Si tu pouvais éclairer ce point je pense que ton guide serait encore meilleur.
    Share this post

  8. #8
    Avatar de narakomatsu Petit nouveau
    Inscrit
    janvier 2011
    Messages
    2
    ces super ce que tu fait continue
    mais votre alliance ces sur pc ?

    merci encore pour ton aide
    Share this post

  9. #9
    Avatar de narakomatsu Petit nouveau
    Inscrit
    janvier 2011
    Messages
    2
    salut !

    comment faire pour déniché les unité des les bois la derniére fois j'avais la supériorité en char avion et infanteris avec une super economie et le gars a mis de l'anti aérien avec infanteris dans les bois reco et anti char j'ai pas reussi a passer il a aps attqué une seul fois a pars au debut et il ma gagner au temps !
    j'ai rien pue faire
    Share this post

  10. #10
    Avatar de xAnth0x Forumeur permanent
    Inscrit
    juillet 2006
    Messages
    3 155
    Dans c'est cas la il faut passé en force, mettre des reconnaissances aérienne qui peuvent voir la DCA sans ce faire tirer dessus et des reco au sol blindé a faire passé en force avec les tanks pour tout détruire dans les forêt avec l'appui aérien en ruse blitz pour tuer les canons, suffit d'être plus rusé que l'adversaire
    Share this post