1. #11
    Avatar de Madjek84 Petit nouveau
    Inscrit
    mars 2012
    Messages
    16
    .1. Je ne cherche pas à cadrer la quiddité de l'interjection "n'importe quoi" puisque de cadre, elle n'en a pas tout simplement. N'importe quoi "seul", c'est évasif et fuyant.. C'est tout et rien à la fois. "N'importe quoi" EST une luthomiction !

    2. La seule valeur et la seule importance du "n'importe quoi", c'est la fin intrinsèque de la discussion. Cette valeur et cette importance sont donc quasi-nulle puisque "n'importe quoi" limite voire stoppe inexorablement le champ de la discussion sans élément concret de réponse, ni même de proposition d'ouverture. Quelle utilité, quelle valeur et quelle importance philosophique ?

    3.Quant au "xyloglotte" que tu as l'air d'affectionner, il résume le "n'importe quoi" : [U]un langage endonasodigital (n'est-ce pas ?) réduit égoïstement à sa propre acceptation linguistique/U]
    Share this post

  2. #12
    Avatar de eldaura Forumeur permanent
    Inscrit
    octobre 2005
    Messages
    4 090
    Je veux l'adresse du générateur de jargon philo pliz
    Share this post

  3. #13
    Avatar de Arkanne Moderator
    Inscrit
    septembre 2003
    Messages
    18 177
    Envoyé par Madjek84 Go to original post
    .1. Je ne cherche pas à cadrer la quiddité de l'interjection "n'importe quoi" puisque de cadre, elle n'en a pas tout simplement. N'importe quoi "seul", c'est évasif et fuyant.. C'est tout et rien à la fois. "N'importe quoi" EST une luthomiction !

    2. La seule valeur et la seule importance du "n'importe quoi", c'est la fin intrinsèque de la discussion. Cette valeur et cette importance sont donc quasi-nulle puisque "n'importe quoi" limite voire stoppe inexorablement le champ de la discussion sans élément concret de réponse, ni même de proposition d'ouverture. Quelle utilité, quelle valeur et quelle importance philosophique ?

    3.Quant au "xyloglotte" que tu as l'air d'affectionner, il résume le "n'importe quoi" : [U]un langage endonasodigital (n'est-ce pas ?) réduit égoïstement à sa propre acceptation linguistique/U]
    Ah, enfin un amateur de luth ancien !
    Je pense que ton incompréhension du problème philosophoque de l'expression "n'importe quoi" vient de la confusion dont tu fais preuve entre "acceptation" et "acception" qu'il s'agisse de linguistique ou languistoque.

    @Eldau : quel générateur ?
    Madjek84

    C'est un vrai pure souche amateur de luth. C'est vrai qu'il lutte bien au 1° degré, mais il est noeuf !
    Share this post

  4. #14
    Avatar de was_a Petit nouveau
    Inscrit
    mai 2006
    Messages
    4
    Notons par ailleurs qu'il examine l'expression transcendentale du comparatisme et si d'une part on accepte l'hypothèse qu'il décortique la destructuration post-initiatique du comparatisme, et qu'ensuite on accepte l'idée qu'il s'en approprie la réalité existentielle dans une perspective hegélienne, c'est donc il spécifie la relation entre innéisme et antipodisme.
    Share this post

  5. #15
    mai c'est de quoi dont vous parlez à propos ?
    Share this post

  6. #16
    Avatar de Arkanne Moderator
    Inscrit
    septembre 2003
    Messages
    18 177
    D'où l'importance capitalissime du "n'importe quoi" qui éclaire de son aveuglante perspicacité péremptoire intrinsèque et extrinsèquement sèche comme les chaussettes de l'archiduchesse, l'acception première, acceptée ou non par la suite.

    pardon, pas vu kuikui ! On parlait de n'importe quoi. Les opinions divergent sur sa valeur et sa consistance qui lui donnerait ou non de la quiddité consubstantielle ou non, quiddité sans laquelle Madjek trouve que c'est nul ! Quelle folie !
    Mad mais jek = ?
    Share this post

  7. #17
    Avatar de nas_a Petit nouveau
    Inscrit
    mars 2006
    Messages
    38
    jek est une référence aux kits de régénération des abris vault tech, c'est imparable
    Share this post

  8. #18
    Avatar de Madjek84 Petit nouveau
    Inscrit
    mars 2012
    Messages
    16
    @Arkanne : "mais il est noeuf !"
    Complètement et je l'assume ---> Madjek84 Petit nouveau Inscrit mars 2012 Messages 7

    @was_a : "une perspective hegélienne"
    Merci, et je le prends comme un compliment. La dialectique pragmatique (ou syllogisme) n'est pas une étroitesse d'esprit, elle est un constat simple et irrévocable de la réalité première.

    Je comprends Arkanne, qui relève le "n'importe quoi" dans sa qualité péremptoire et donc de cette valeur.
    Mais cette valeur reste (pragmatiquement parlant) nulle, parce que sans détermination et anonyme.
    Share this post

  9. #19
    Avatar de Arkanne Moderator
    Inscrit
    septembre 2003
    Messages
    18 177
    Ne prends pas les choses sorties de leur contexte, ça risque de fausser la perspective.
    Share this post

  10. #20
    Avatar de Madjek84 Petit nouveau
    Inscrit
    mars 2012
    Messages
    16
    Envoyé par Arkanne Go to original post
    Ne prends pas les choses sorties de leur contexte, ça risque de fausser la perspective.

    Arf, la ligne droite reste toujours le plus court chemin.
    Share this post